Yves Simon, Ancien député de l'Allier

 
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Article paru dans l'Aurore

Imprimer PDF

Et si on parlait école…

Où sont passés les hussards noirs de la République ? Ce surnom vient de la couleur noire et austère des vêtements des instituteurs issus des Écoles Normales créées selon la loi Guizot de 1833 pour les hommes puis la loi Bert de 1879 pour les femmes dans chaque département. Des Écoles Normales sortaient des instituteurs qui, s'ils étaient tous habillés dans les mêmes tons, avaient surtout reçu une véritable mission: instruire la population française.

Je me souviens fin des années 1950 du couple d’enseignants qui m’a appris à lire et à compter, qui m’a appris la discipline et le respect, qui m’a préparé à l’entrée au collège (les élèves de Meillard avaient bonne réputation). Ce couple se dévouait sans compter pour que chaque enfant puisse quitter l’école avec son Certificat d’école primaire en poche.

Nous étions 60 enfants pour 2 postes d’enseignants, nous n’avions pas d’Atsem, pas d’employés municipaux pour nous garder et nos enseignants déjeunaient avec nous et nous surveillaient. Sans TAP (Temps d’animation périscolaire)nous apprenions le chant, le théâtre, la danse… Pour celles et ceux qui entraient dans la vie active, à 14 ans, l’apprentissage d’un métier était immédiat et dans des conditions réelles. Pour les parents et leurs enfants, une règle d’OR : travailler au plus vite!

Quelques années plus tard, je me souviens de mon premier Conseil d’administration de collège en 1992. Jeune élu départemental, j’avais pris le soin d’interroger le Principal avant cette réunion. J’avais demandé combien d’enfants avaient obtenu leur BEPC. Il me répondit : « Un peu plus de 50% mais si les épreuves étaient de vraies épreuves, nous aurions 35% de réussite ! ». Aujourd’hui, 90% des élèves de ce même collège obtiennent le BEPC qui n’a plus de valeur alors qu’il fut une référence pour enseigner dans la première partie du 20ème siècle.

Lors de ce premier Conseil de collège, j’ai proposé de faire découvrir aux élèves les métiers d’artisans. Ils étaient très nombreux, à l’époque, sur le secteur géographique et je pensais qu’il était utile d’éveiller la curiosité des enfants. Il me fut répondu par un enseignant syndicaliste : « Ah, vous voulez mettre les collégiens dans des ghettos ! ». Très vite, j’ai compris que le devenir des collégiens se disputait entre formation longue (éducation nationale) et enseignement professionnel (hors éducation nationale). Le devenir professionnel des enfants n’était pas une priorité, l’est-il devenu ? 

150 000 enfants sortent chaque année du cursus scolaire, sans diplôme, ils sont les héritiers de nos errements. Dans certains pays européens où l’employabilité des jeunes est plus grande et où le pourcentage de jeunes au chômage est faible, l’entreprise vient à la rencontre des élèves, dès le collège, pour faire connaitre ses besoins en ouvriers qualifiés. En France, l’entreprise est bannie de l’école. Cette année, 37 000 candidats postulent à la formation de prof d’EPS alors que 4000 postes sont ouverts chaque année. Nous formons pour former et non pour travailler.

Ayant occupé le poste de vice-président en charge de l’éducation et des sports au Conseil départemental, ayant siégé pendant 10 ans à la Commission Départementale de l’éducation nationale, étant président d’un regroupement pédagogique depuis plus de 25 ans… je constate une montée des incivilités (depuis le CP maintenant !!!)unaffaiblissement de la maitrise des savoirs et une foule de prétextes pour refuser un travail (encore cette semaine)

Alors Monsieur le nouveau Ministre de l’Education nationale quelles sont vos priorités :

• Le calendrier des vacances scolaires ? Il impactel’économie touristique et l’organisation du travail en été, à l’hôpital par exemple. Je ne pense pas que le changement de calendrier soit une priorité!
• Le retour des 4 jours à l’école primaire sans TAPC’est nécessaire!
• Le contrôle, à tous niveaux, de l’acquis des savoirs ? C’est indispensable !
• L’employabilité des formations diplômantes ?  C’est l’avenir !

Nous avons besoin de retrouver nos hussards sortis du peuple, dévoués à l’avenir de notre Pays. Nous devons leur redonner de l’autorité, des objectifs, de la reconnaissance républicaine… Il nous faut stopper notre fuite « en avant » qui génère chômage, détresse, misère… Nous avons oubliél’ascenseur social, il faut lui redonner tout son sens !

Yves Simon 

 

Les gens compétents refusent de gouverner!

Imprimer PDF
Ce soir, j'ai mal à ma France. La pauvreté de la composition du gouvernement est affligeante. Aucun journaliste ne s'interroge sur les refus multiples enregistrés par Edouard Philippe? 
La France est délaissée, abandonnée, oubliée... c'est une catastrophe aucun ténor dans l'orchestre gouvernemental. 
Les femmes et les hommes choisis sont là en signe de remerciement  pour avoir aidé  à constituer une équipe Macron qui pourrait disputer un championnat départemental!!!
Ferrand a passé le flambeau à un brave sénateur du Cantal qui avait pour mérite d'être issu d'un département qui avait bien voté Macron aux présidentielles. 
Ce brave homme ne s'est pas senti apte à conduire le ministère de l'agriculture, il vient donc aux territoires! Le plus révélateur lors de la passation de pouvoir, qui a duré une éternité, c'est que sortant et entrant n'ont fait que de se congratuler, effleurant aucun dossier et se retournant vers les hauts fonctionnaires présents, ils ont demandé leur aide. Pitoyable!!!
Un autre nouveau ministre que je connais bien est issu (comme le successeur de Ferrand) de divisions locales et n'ayant pas de reconnaissance, politique de la part de son camp il s'est taillé chez Macron!
Le nouveau Ministre de l'agriculture a pour fait d'armes 20 ans de militantisme socialiste et la fuite chez Macron en 2017 car il aurait été battu. Pour les agriculteurs cette nomination ressemble à une provocation!
Tout ceci préfigure très mal de la Défense de la France à l'internationale et de la mise en place de réformes profondes destinées à réduire les dépenses de fonctionnement et donc la masse salariale de l'Etat! 
Avec des Ministres de second rang,  tous les pouvoirs seront entre les mains de la haute fonction publique qui pense plus à son avenir qu'à celui des français !!!!
 

Des vessies pour des lanternes ...

Imprimer PDF
Les travers de la presse! Ce matin réchauffement climatique sur les ondes et dans les vignes avec des commentaires ridicules:
- le réchauffement fait monter le degré alcoolique des vins,
- le réchauffement permet à l'Angleterre de produire du champagne...

Réalités
- Afin de lutter contre la surproduction viticole, d'améliorer les qualités organoleptiques des vins... les producteurs doivent moins produire d'hectolitres à l'hectare. Résultats: Le raisin est plus riche et les vins sont plus alcoolisés!
- Je me souviens du commentaire de ce directeur anglais rencontré à la commission européenne à Bruxelles en 2006. Venu pour négocier des aides pour les éleveurs ovins, il me répondit: " vous pouvez réaffecter des aides entre céréaliers et éleveurs, nous en Angleterre nous plantons de la vigne pour moins importer de champagne!"

Alors chers journalistes arrêtez de travestir les réalités. Depuis les romains, la vigne s'implante de plus en plus au nord. Astérix et Obélisque y avaient même pensé mais pas vous!
 

Victime des médias

Imprimer PDF
Témoignage à Guy Geoffroy, député exemplaire de la Republique suite à son témoignage émouvant 

"Guy tu as tout dit. 

Élu dans une région très hostile politiquement (un fief appartenant au PC depuis les années 1920), j'ai connu la victoire et la défaite. Toute ma vie, je me souviendrai de ce lundi de mars 2004 où j'ai tant pleuré pour une défaite de 50 voix au Conseil départemental. Pourtant, j'avais donné le meilleur de moi-même et la suite l'a prouvé. 
Et puis 2007, un premier tour à 40% (plus 3 points par rapport aux législatives que j'avais  gagné en 2002) et puis TVA sociale et 49,21% au deuxième tour. 
Après tu as tout dit sur les interrogations, les licenciements et qu'ai-je fait de mal?
En ce soir d'élection de juin 2007 près de 2000 personnes viennent vous embrasser dans une commune de 300 âmes, vous applaudissent debout pendant un quart d'heures, des larmes montent et explosent...
Et puis des jours, des semaines, des mois, des années... plus tard,  vos amis, vos concurrents... tentent de vous faire disparaître et puis certains se souviennent : "vous avez été notre meilleur député!" Mais il est trop tard.
Le plus beau cadeau, l'irremplaçable bonheur pour un élu: SA COMMUNE. Le vote se fait en connaissance de l'action et ce vote ne ment pas.
Guy, tu as conduit tes mandats de député de façon exemplaire, je peux en témoigner. Tes missions ont été remplies avec succès, tu n'as rien à regretter mais les médias ne peuvent plus nous assassiner. Le monde politique qui fait le job sans se prélasser dans les fauteuils des salons de la presse mérite le respect. 
La démocratie est en danger lorsqu'elle est entre les mains de juges médiatiques aux poches bien remplies.

Amitiés et si tu veux viens en Allier pour témoigner du travail d'un authentique parlementaire, fils digne de la République!"

Yves
 

Arrêtez de prendre les électeurs pour des idiots!

Imprimer PDF
"Monsieur Karoutchi, la désignation des candidats entre 4 murs parisiens tout en ignorant le travail de terrain des uns et des autres, tout en ignorant les résultats locaux des uns et des autres, tout en ignorant le choix des militants et les instances locales.... ne peuvent nous conduire que dans les murs de l'oubli!"


 

Bienvenue

Quand on est un élu la responsabilité envers ses électeurs est un impératif. Aussi il est un devoir de communiquer avec transparence sur son action par tous les moyens disponibles. A cette fin, au-delà de nos rencontres sur le terrain, j’ai souhaité mettre à votre disposition, sur un site Internet simple et ouvert, des informations sur mes actions ainsi qu'un espace de débat pour bâtir l'avenir ensemble.

Bien cordialement
Yves Simon

Ecrire vos commentaires

Kiss Cliquer en dessous de ma photo sur Actualité/Blog
Embarassed En dessous de chaque article fenêtre "écrire un commentaire" cliquer
Wink Cliquer ensuite sur "ajouter un commentaire"
Smile Dans les fenêtres de frappe indiquer votre nom ou speudo puis dans la grande fenêtre taper votre commentaire
Laughing Valider en tapant dans la dernière fenêtre les lettres ou chiffres proposés en majuscules ou minuscules

Partageons l'info !

 Vous trouvez un article intéressant ? N'hésitez pas à le diffuser grâce aux icones placées en haut de chaque article:
Imprimer
pour imprimer
PDF
pour télécharger en PDF

Elections départementales

Le Chêne



Mentions légales   I  Accés privé  I Firefox recommandé