Yves Simon, Ancien député de l'Allier

 
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Mes actions Investitures pour éliminer ou pour gagner?

Investitures pour éliminer ou pour gagner?

De passage en séance de nuit à l'Assemblée nationale le mercredi 11 janvier, le Président de séance, Marc le Fur, a souhaité prendre cette photo, en fin de séance, depuis le perchoir et il m’a lancé: "En juin prochain, tu reviens avec nous!".

Certains souhaiteraient qu’une mésentente naisse entre André Bidaud et Yves Simon (article Semaine de l’Allier bien téléguidé…), cette tentative n’a aucune chance d'aboutir. Nous sommes nés bourbonnais, nous vivons bourbonnais et nous voulons le meilleur pour les Bourbonnais!

Pas surpris du tout mais interpellé par certains candidats aux législatives, ils sont FORMIDABLES. Pendant 5 ans, ils ont oublié complètement les habitants et leurs territoires et subitement ils apparaissent et s'invitent à toutes les cérémonies. Pire, ils refusent des communes pour mettre en œuvre les solidarités financières intercommunales urbains/ruraux et ils s'invitent aux vœux dans des communes qu'ils ont rejetés!!! Ces candidats aux idées courtes pensent que les électeurs leur ressemblent, PAS SUR du TOUT, enfin j'espère!!!!

Cette fable « Que vous soyez riche, puissant ou misérable… » de Jean de la Fontaine n'a pas pris une ride. Les investitures auto proclamées par les partis ont-elles capacité à interdire à l'électeur de choisir librement le candidat de son choix? Je n'y crois pas un seul instant. Cette façon d'agir discrédite les partis politiques de plus en plus rejetés par l'électorat et de telles pratiques invitent à s’exprimer librement loin des combines politicardes.

 

Partageons l'info !

 Vous trouvez un article intéressant ? N'hésitez pas à le diffuser grâce aux icones placées en haut de chaque article:
Imprimer
pour imprimer
PDF
pour télécharger en PDF

Le Chêne



Mentions légales   I  Accés privé  I Firefox recommandé