Yves Simon, Ancien député de l'Allier

 
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Actualité / Blog Actualité nationale Principaux Articles de décembre 2018

Principaux Articles de décembre 2018

Imprimer PDF
Quand l'illusion Macron a-t-elle pris l'eau? En juillet, l'affaire Benella a révélé les réalités et a fissuré la bulle de cristal qui enveloppait Jupiter. 
C'est dans cette fissure que les français pressurés, méprisés... par le macronisme se sont engouffrés. 
Les filets jaunes expriment l'exaspération d'un monde où fin de mois rythme avec angoisse!
 
Pour certains journalistes macronistes, le 13ème mois pour les personnes rémunérées au SMIG était une promesse Macron. Oui mais  en fin de mandat après une reprise de la croissance. 
La décision de Macron d'augmenter le SMIG de 100€ est choix anticipé qui peut nuire à la reprise de la croissance, nécessité absolue pour accroître de vraies rentrées fiscales nouvelles.
Pourrait - on imaginer un jour une baisse des dépenses  pour rendre de la liberté financière aux ménages. En 1982, F de Closets écrivait son fameux livre: "Toujours plus"! À relire par Macron!
 
Instant historique mercredi 20 décembre 2018, le Sde 03, Enedis et Edf signent un nouveau contrat de concession pour les 35 années à venir. 
Après plus d'une centaine de réunions à Paris et l'approbation d'un nouveau type de contrat, il y a tout juste un an (21 décembre 2017), les représentants de l'Allier ont signé le contrat après une vingtaine de réunions de travail. 
L'Allier est le premier département de la Région Auvergne Rhône Alpes et un des premiers de France à signer son contrat qui, en base 2018, porte au minimum sur plus de 700 millions d'euros d'investissements en faveur des réseaux électriques. 
La concession, c'est à dire la location à Enedis par le Sde 03 de plus de 16000 km de réseaux et sur 35 ans est évalué à plus de 70 millions d'euros. 
Le Sde 03 se distingue au plan national par différentes initiatives dans le domaine des énergies renouvelables passant de la parole des promesses nationales aux actes (Soutien à la méthanisation agricole, réseau bornes électriques, portage Pcaet pour toutes les communes Allier, réseaux chaleur...). 
Le nouveau contrat approuvé est une excellente nouvelle en cette fin d'année 2018 pour l'aménagement et la modernité du territoire Bourbonnais.
 
Comment sortir de l’engrenage de l’actuelle contestation? Est-il trop tard? La reculade de Notre Dame des Landes fait des émules. Le mépris de la haute finance et de ses représentants nous conduisent dans le mur. La stigmatisation et les faux prétextes prônés par la classe des bobos, de la majorité LREM et des journalistes parisiens grassement payés... portent de graves responsabilités dans les désordres qui doivent cesser mais comment? Contrairement à ce que pensent le ministre de l’intérieur et les médias macroniens, la force ou la faiblesse des gilets jaunes ne repose sur le nombre de manifestants, d’ailleurs les chiffres de la Place  Beauvau ne sont pas contestés même s’ils sont erronés. La force des gilets jaunes est un sentiment de ras le bol partagé par une majorité de français qui travaille 1 jour sur 2 pour financer les prélèvements obligatoires: taxes, impôts, charges sociales, pub pour financer les médias (jusqu’à 150 000€ les 30 secondes payés par les consommateurs)...
 
Réponse à une amie FB
Essayons d'analyser ensemble 
Avant de baisser les recettes, il faut baisser les dépenses sinon EMPRUNT. Je proposerais de geler les dépenses de l'Etat (les nôtres) dans un premier temps sur la base 2018 soit environ 395 milliards sachant que nous ne disposons que de 305 milliards d'impôts et de taxes pour payer! En conséquence nous endettons les générations à venir de plus de 60 milliards par an (150 ans du budget du Conseil départemental 03)!
Dans un deuxième temps, lancer un vaste plan de comptabilités analytiques afin de privatiser les secteurs où le public coûte plus cher que le privé!
Troisième temps, rendre possible l'accès au chômage du secteur public qui aujourd'hui ne peut licencier car il ne paie pas de caisse chômage! Aujourd'hui, les dépenses chômage représente une dépense de 100 milliards/an soit 250 ans du budget CD03! Mais qui dit cotisations chômage dit dépenses en plus pour l'Etat dans un premier temps, il faut donc calculer les économies immédiatement avec un plan d'allègement du nombre des salaires en moins dans d'autres secteurs que la santé et la sécurité! Il y en a beaucoup.
Pour une bonne information, les dépenses de fonctionnement de l'Assemblée nationale plus celles du Senat c'est moins de 0,9 milliards par an soit  0,002% du budget de l'Etat soit 2 ans du budget du CD03. N'oublions pas que pour un parlementaire, le Senat plus l'Assemblée font travailler 4,5 agents dont le salaire moyen est plus élevé que les indemnités réellement perçues par le parlementaire, indemnités imposables au titre de l'impôt sur le revenu! Mon sentiment, taper sur les élus affaiblit la démocratie et n'a aucun impact sur les économies que la France doit réaliser! 
Bien d'autres réformes structurelles sont à engager. De Gaulle appelait cette démarche: "assainir la gestion publique"
Le RIC: une dangereuse supercherie! Les référendums sont interdits en Allemagne, ils ont porté Hitler au pouvoir, ne l'oublions jamais!!! Que signifie un RIC, voter aujourd'hui contre votre vote d'hier. Ce qu'il faut interdire dorénavant c'est toute promesse électoraliste non chiffrée et surtout par quel biais les français paieront cette promesse et quelle catégorie de français paiera la promesse électorale et quelle incidence sur la compétitivité France qui subit un déficit commercial de 80 milliards d'euros ( Allemagne 220 millards d'excédents - nous importons de l'emploi, l'Allemagne exporte ses emplois installés en Allemagne!)
Une république qui n'a plus de règle, plus de perspective se dirige tout droit vers l'anarchie et le KO. Un ancien President du Conseil général de l'Allier socialiste donnait une définition que je partage: "un élu est élu pour exécuter un programme et le peuple le reconduira ou l'éliminera!" 
Il y a trop d'élections en France qui plombent l'économie seule source de rentrées fiscales non supportées par le contribuable en fin de mois! En 2019, nous voterons pour les européennes, en 2020 pour les municipales et le Sénat, en 2021 pour les régionales et les départementales, en 2022 les présidentielles et les législatives... Ces élections coûtent très chères aux finances publiques!!! En Suisse (2 départements français), le citoyen propose mais ne dispose pas du choix du référendum...
Enfin, pour sortir de la crise il faut relancer l'investissement cher à Charles de Gaulle. Il faut aussi modifier profondément la notion et la motivation du travail. Les indemnités pour non travail ne peuvent pas être plus élevées que les plus bas salaires! 
Sauver un régime retraite solidaire par répartition nécessiterait une retraite minimum pour chaque français de 1200€ et au maximum de 3000€. Au delà c'est une retraite volontaire et non par répartition!
Des solutions existent mais la démagogie peut tout casser et ne rien reconstruire. Merci à Agnès de m'avoir permis de developer les bases d'une société de travail et de partage.
Si vous me l'autorisez signé:
Yves Simon ancien député classé par l'Express dans les 22% des députés qui ont le mieux et le plus travaillé durant la 13ème législature de la Vème république
 
 
 

 
 
Commentaires
Ajouter un nouveau
+/-
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Titre:
 

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 

Partageons l'info !

 Vous trouvez un article intéressant ? N'hésitez pas à le diffuser grâce aux icones placées en haut de chaque article:
Imprimer
pour imprimer
PDF
pour télécharger en PDF

Le Chêne



Mentions légales   I  Accés privé  I Firefox recommandé