Yves Simon, Ancien député de l'Allier

 
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Actualité / Blog Actualité nationale Le Bocage aux mains du clientélisme

Le Bocage aux mains du clientélisme

Imprimer PDF
Faut-il réagir?
En Bocage Bourbonnais présidé par les camarades communistes, la communication est  à la mode pour faire illusion. La multiplication des dépenses de fonctionnement, et en particulier en personnel, explosent en oubliant que tout cela est à la charge du contribuable et du salarié qui constate l’augmentation des soustractions sur  sa feuille d’impôts et ou de paie.
Bien évidemment, la presse publie sans s’interroger sur l’info ou l’intox de la comcom à quelques mois des municipales!
La semaine dernière, une des vices présidentes était auto-interrogée sur la politique comcom de la petite enfance comme si des nouveautés étaient mises en œuvre depuis 2017. Le RAM ( Relais d’assistance maternelle), qui a été mis en œuvre sous ma présidence, fonctionne depuis plus de 10 ans et il fut l’un des premiers de l’Allier, Ram partagé (coût de fonctionnement) avec le centre social de Souvigny. 
Mais où le bas blesse, et la presse ne s’en fait pas l’écho, la Comcom a supprimé un des ses 2 Ram sur son territoire en 2019. Alors, il est difficile de lire un article mensonger qui oublie aussi de dire qu’une commune camarade a refilé une crèche très déficitaire à la comcom de manière à transmettre les déficits sans raréfaction sur la compensation financière accordée par la comcom. 
Il faut dire qu’impôts et charges sociales des salariés assurent 87% du déficit annuel (400000€) des 2 crèches fréquentées  par très peu de communes de la comcom. C’est ça la gratuité en Bocage communiste: l’illusion sur le dos des citoyens.
Depuis le 1er janvier 2017, aucun investissement nouveau n’a été mis en œuvre par la comcom camarade du Bocage Bourbonnais. Les rares travaux conduits avaient été programmés avant 2017 ou ont été un prolongement d’actions imaginées avant 2014 en Bocage Sud ( ministades, aires de camping-cars, concerts classiques...). Les rares dépenses d’investissement, depuis le 1er janvier 2017, ont porté sur du bricolage!
Pire en Bocage Sud et au Montet en particulier, la comcom a déménagé les activités ( multimédia, office de tourisme, programme culturel...).
Si un parlementaire camarade s’interroge sur le déclin de son territoire ( référence à un article de presse), il pourrait lui être conseillé « aides toi, le ciel t’aidera » mais croit-il en l’avenir d’un territoire qui lui est utile lors des élections mais qui cherche son empreinte positive?
Commentaires
Ajouter un nouveau
+/-
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Titre:
 

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 

Partageons l'info !

 Vous trouvez un article intéressant ? N'hésitez pas à le diffuser grâce aux icones placées en haut de chaque article:
Imprimer
pour imprimer
PDF
pour télécharger en PDF

Le Chêne



Mentions légales   I  Accés privé  I Firefox recommandé