Yves Simon, Ancien député de l'Allier

 
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Actualité Nationale Principaux articles rédigés en février 2020

Principaux articles rédigés en février 2020

Imprimer PDF

Qui dit MIEUX?
Le dernier compte rendu du conseil communautaire en Bocage camarade, paru dans la presse, édulcore et oublie les échanges entre les élus avec la volonté de désorienter le lecteur qui dispose d’un droit de vote.
- Un échange sur un futur contrat CAF a permis de montrer la subjectivité préméditée des propositions,
- Une nouvelle action dans un domaine hors compétence et relatif au handicap dans le travail met en évidence le besoin de faire le buzz,
- Le projet de construction d’un point d’accueil France Services à Bourbon avec création de bureaux comcom a montré le délire: 1300 mètres carrés pour moins de 15 agents (près de 100 m2 par agent), soit plus de 3 millions de dépenses financées par le contribuable!
- Sont passés sous silence de l’article de presse, le rejet des modifications statutaires de la comcom et le rejet de la compétence plan d’eau de Vieure (majorité qualifiée non acquise). Les demandes de sorties des communes se multiplient et le polit bureau fait mine de rien.
Le retour en campagne municipale d’anciens élus de Bourbon travestit le rôle de la comcom, les communes ont perdu compétences et finances, les contribuables trinquent et le Bocage s’enfonce!

Le « bordel macronien »

Élu sur la promesse de la suppression de la Taxe d’habitation, le candidat Macron fait payer les communes. La supercherie est grossière et les élus municipaux doivent réagir avec les élections.
A l’aide de multiples documents, le gouvernement tente de faire passer la pilule auprès des maires (un vrai/faux subjectif).
En résumé, les communes n’auront plus indirectement la maîtrise de leur fiscalité ( foncier bâti plus et ex taxe d’habitation).
En effet, un coefficient correcteur , invention Macronienne, vient figer dans le temps l’évolution des recettes fiscales des communes.
Un petit rappel, les communes avaient la liberté de fixer les taux des taxes locales.
La supercherie macronienne réduit à néant la libre gestion des communes en gelant le produit fiscal attendu par la variation annuelle du coefficient correcteur.
Autre supercherie macronienne, le Fngir prélevé par l’Etat auprès des communes qui avaient hérité de la part Départementale de la TH est maintenu alors que la TH disparaît!

En 2022 et à la fin de l’impasse Macron, la France sera affaiblie. Croissance en berne, moins de rentrées fiscales, chômage toutes catégories non résorbé, dette et déficits d’Etat explosés, promesses Macron à financer au delà de 2022, collectivités recentralisées et dépendantes de Bercy, société divisée et devenue ingouvernable... le résultat de la politique du « Paraître » est affligeant!

De temps en temps, il est bien de regarder la gestion des communes. En regardant la gestion de Grenoble, seule grande ville dirigée par les verts, on constate entre 2014 et 2018 (mandat communal), une dette qui reste 50% supérieur aux communes de même importance (1700€ pour Grenoble contre 1100€) comme au bon vieux temps des socialistes : même doctrine - meme résultat. Capacité d’aufinancement nette des investissements: 2€ par habitant fin 2018!!!! Une misère!!!! Le bilan pour les grenoblois: plus de contraintes et toujours autant de pollution. L’attrape nigauds des verts est promu par les médias, rien d’étonnant, l’électeur paie, se soumet et se plaint! Drôle d’avenir!!! 

Le 11 février, je m'interroge sur l'impact du coronavirus!

Jusqu’aux municipales, nous allons assister à un flot d’articles et de reportages sur les changements climatiques. Façon de faire la promotion de mouvements gauchistes encartés verts.
Mais quel scientifique osera remettre la vérité au centre des évolutions climatiques sans être lapidé? Quel est l’impact du terrien sur une planète qui se déplace à mille kilomètres par heure?
La terre tourne sans cesse et assure la vie de ses habitants. La terre n’est pas inerte. La terre et ses climats ont toujours évolué au fil des millénaires.
Aujourd’hui, des apprentis sorciers vous proposent d’arrêter l’évolution de la terre. Sont-ils capables d’arrêter les évolutions interstellaires? Non bien sûr!
Chaque terrien doit protéger son environnement mais nul n’est capable de prévoir l’évolution terrestre dans les siècles à venir.

Meillard: Terre d’avenir s’est réunie pour la présentation des activités et des finances communales mais aussi pour imaginer les projets 2020/2026. J’aurai le très grand honneur de présider cette liste composée de 6 femmes et de 5 hommes. La parité est une règle volontaire à Meillard depuis 31 ans.

Les candidates et les candidats sont issus de différents secteurs d’activités.
Le profil des candidates: agricultrice, secrétaire d’un centre de formation, restauratrice, agent de l’éducation, jeune retraitée directrice d’établissement et jeune assistante sociale.
Le profil des candidats: votre serviteur, directeur d’une intercommunalité, technicien d’une société de conseils, agent hospitalier et animateur centre loisirs pour enfants.
Meillard: Terre d’avenir est un clin d’œil à l’évolution du nombre d’habitants ces 10 dernières années: plus 30% en récompense à de multiples initiatives communales.

Le 16 février 2020,  Ce matin, une nouvelle fois, Europe1 a prêté ses ondes à un Cher Monsieur qui écrit et vend ses livres basés sur l’agro bashing. Ce Cher Monsieur connaît l’agriculture du monde de la théorie.

* Il veut une France nourrit en bio mais oublie de dire que les dépenses des ménages devront augmenter de 40% pour rémunérer correctement des agriculteurs bio installés en France qui croulent sous les charges.
* En France, l’achat bio représente moins de 10 milliards sur un total de dépenses alimentaires françaises supérieures à 230 milliards d’euros. La consommation bio, c’est 4% des dépenses alimentaires françaises (dont une grande part importée) et c’est 99% de commentaires médiatiques, un scandale bobochisant!
* En France, nos chers bobochisants veulent instaurer des circuits courts. Un rêve dénué de toute réalité. Un grand responsable national déclarait: «une niche peut accueillir un chien, s’il y en a deux, ils se battent! ». Nos bobochisants avec leurs circuits oublient les 17000 entreprises agroalimentaires françaises et leurs 450000 salariés! Ils oublient aussi qu’ils concourent à la fermeture des petits commerces de proximité. Ces ignares des réalités économiques, dirigent notre pays vers la pauvreté!
* En France, le bien pensant bobochisant accuse l’agriculteur en permanence. Ce courant de pensée politiquement vert-gauchisant accueille des chercheurs qui ont cherché et jamais trouvé. Ces pseudo chercheurs ont travaillé dans des institutions qui ont mis sur le marché des phytosanitaires utilisés par les agriculteurs. Qui est responsable, le chercheur ou l’agriculteur utilisateur? Ma réponse est sans appel, le chercheur au service des fabricants de phytosanitaires!
Alors, nos médias peu responsables devraient essayer de comprendre plutôt que de penser que le bio ou l’écologie sont l’avenir du monde. Qu’en pensent les 800 millions de terriens qui ont faim et ne pensent pas bobochisant????????

Paris n’est pas la France mais la scène tragi-comique des LREM est révélatrice de cette politique du Paraître qui surfe sur l’actualité sans traiter les problèmes de fond. Exemple Buzyn qui se barre en plein débat sur les retraites.

Jeudi soir et lors d’une rencontre avec des amis allemands, mon interlocuteur m’expliquait comment le chancelier autrichien avait gagné les élections de son pays: 15 minutes de discours et 45 minutes de selfies. Les selfies sont devenus un extraordinaire moyen de communication et de propagande. LE PARAÎTRE QUI ÉVITE LE DÉBAT DE FOND!
En 2018, Macron avait piégé les maires de France invités à l’occasion du Salon des maires: aucun discours que des selfies!
Buzyn candidate virtuelle à Paris a commencé sa campagne avec un maximum d’images. Comment des électrives et des électeurs peuvent-ils se faire piéger et oser manifester contre leurs votes?
Eh si l’affaire Griveaux avait pour but de tenter une relance des municipales de Paris qui s’annonçaient catastrophiques pour LREM? Depuis des mois, LREM est porteur des vieux calculs politicards. Le doute est permis.

La GGT avec le soutien du Parti communiste perturbe la session du Conseil départemental de l’Allier.

Après une condamnation pour destruction de bien public, la CGT s’est ridiculisée en payant l’amende d’un euro symbolique en pièces jaunes jetées dans l’hémicycle.
Et puis l’insupportable est arrivé, un militant a menacé le Président du département avec des propos tendant à supposer une atteinte à son intégrité physique.
Devant une telle menace physique, l’exécutif s’est retiré et après plusieurs heures le Parti communiste a fini par condamner les propos inadmissibles tenus à l’encontre du Président.
Décidément, notre démocratie est menacée par des individus adeptes de la dictature prolétarienne

Réponse à un ami journaliste

« Je n’y peux rien mais j’ai les larmes aux yeux en apprenant le suicide tous les 2 jours d’un agriculteur qui se sent accusé d’empoisonneur et qui vit sans véritable revenu.
Bien sûr, j’ai toujours défendu celui que l’on accuse à tort et plutôt que de juger et de condamner, nos médias devraient s’interroger et défendre la cause des agriculteurs qui ne veulent pas devenir encore plus pauvre en produisant du soi-disant bio. Moins 40% de production et plus de charges de travail n’ont jamais produit plus de revenu.
Les retours à la terre en bio des bourgeois bohèmes, montrés dans x journaux, font partie de l’agro bashing.
C’est comme pour les municipales, les médias préfèrent imaginer le maire virtuel que de rencontrer celles et ceux qui ont modernisé, géré, transformé leur commune, qui sont des avant-gardistes, de peur qu’ils ne deviennent des exemples! »

 La mise en Échec de F. Fillon. Eh si cela avait été savamment monté ?

Quelques minutes avant le dernier débat des primaires de la droite, le 17 novembre 2016 à 19h48, j’adresse un SMS à un proche du favori des primaires dont le nom est avancé pour Matignon. SMS dans lequel j’avance la victoire aux primaires de F. Fillon avec un soutien massif du mouvement « la manif pour tous ». Le résultat des primaires donnait raison à mon analyse.
Que s’est-il passé et là je ne l’avais pas imaginé mais cela peut être expliqué.
Toutes les forces influentes de notre pays ont analysé la désignation de F. Fillon et le risque de conduire une politique inspirée d’un certain conservatisme voire une opposition à des demandes sociétales concernant très peu de personnes!
A partir de la victoire de F. Fillon aux primaires de la droite, différents courants de pensées ont activé leurs réseaux et en quelques semaines ils ont sorti le dossier rémunération de P. Fillon avec la bienveillance d’une institution. Tout le monde connaît les rapports compliqués des français avec l’argent! Un boulevard était donc ouvert avec son lot de lynchages. La défaite aux élections de Fillon avec la victoire d’un candidat très ouvert aux demandes sociétales minoritaires donnait raison aux forces influentes.
Quel est le véritable problème?
Dans notre Pays comme dans toutes les grandes démocraties, les représentants du peuple ont besoin de moyens financiers pour exercer leurs mandats nationaux sinon seuls les très riches pourraient nous diriger. Être élu national n’est interdit à aucune personne qui dispose d’un droit de vote.
L’affectation des moyens financiers aux élus nationaux, dans la réglementation française actuelle, est nominative et identique quel que soit le parlementaire. L’élu est libre de choisir ses collaborateurs et libre de fixer le montant de leur rémunération dans la limite d’un plafond qui ne change pas quel que soit le nombre de collaborateurs. En d’autres termes plus le nombre de collaborateurs est élevé, moins ils sont rémunérés.
Faire le procès du couple Fillon , c’est remettre en cause le règlement de nos institutions. Pourquoi pas, mais cela devrait être vrai pour tout le monde et ne faudrait-il pas l’étendre à d’autres secteurs?
Au final, le procès du couple Fillon fera jurisprudence mais pour l’instant le couple est innocent et il sera difficile de prouver qu’il a enfreint les règlements en vigueur.
Une dernière question: comment se fait-il que ce procès tombe en pleines municipales 2020? Interrogeons-nous?
NB: je tiens à préciser que je ne suis pas filloniste.

La Haute Loire aurait une nouvelle agricultrice qui chaque matin est payée pour présenter une rubrique sur Europe 1. Plus exactement, cette jeune personne est une militante politique ex élue et écologiste. Elle n’est agricultrice que pour les antennes et son principal revenu ne provient pas de la terre! Ce matin, elle vante une plateforme américaine qui développerait l’agri tourisme en France.
Fort exactement, cette plateforme ne produit rien mais commercialise en empochant 20% de commission sur vente, bénéfices qui échappent au fisc et aux charges sociales françaises! Ces fameuses plateformes qui mettent la France en difficulté en accaparant des Finances utiles aux financements de nos dépenses publiques.

Si cette pseudo agricultrice connaissait la terre de Haute Loire, elle saurait que Monsieur Pages de Haute Loire fut un des pères fondateurs des Gîtes de France dans le 43 avec Émile Aubert sénateur des Alpes. Le premier label en agri tourisme, c’est Gîtes de France depuis les années 1950 et non une plateforme internet! 

Dans la rubrique de désinformation et promotion de la décroissance française, la radio ce matin nous annonce que les vignes françaises seraient entretenues par le cheval. J’invite tous les braves écolos à biner les vignes avec un cheval, j’ai connu cela. Je pense qu’ils ne feraient que quelques mètres derrière le cheval. Aujourd’hui, moins de 1% des vignes en France sont entretenues avec l’aide d’un cheval. Petit problème pour la journaliste ce matin, la viande de cheval de trait est consommé par les humains, enfin elle est exportée au Japon gros consommateur, OUF! 

Hier soir 26 février, j’ai regardé sur Fr3 le débat des municipales de Montluçon. Le déroulé du débat est vieillissant et démodé. Nous ne sommes plus au temps des promesses non financées. Montlucon comme les autres villes n’a pas de marges financières débordantes. J’aurai aimé demander au représentant de la gauche, ce qu’il pensait des coupes sombres dans les dotations d’Etat accordées aux communes entre 2014 et 2017 sous Hollande soutenu par le PS, le PC et les Verts associés (ils ont tous voté Hollande en 2012)? J’aurai aimé demander au candidat LREM ce qu’il pensait de la suppression de la TH part communale et du coefficient correcteur qui limitera les rentrées fiscales des communes? Alors, la modernité repose sur: quelle promesse = quelle recette disponible?

Depuis des semaines, la presse quotidienne montre que la ruralité n’est pas sa priorité lors des municipales (envahissement d’articles des villes). L’originalité, la diversité, la créativité... n’ont plus le droit de cité pour des ruraux authentiques.

La campagne doit être indolore et incolore. Les candidats aux élections doivent se conformer aux règles imposées par la presse, index sur la couture du pantalon, peu importe l’avis du lecteur/électeur ! Alors vous connaissez mon côté rebelle, je préfère l’original à la copie!
Une élection municipale s’adresse aux habitants de la commune qui sont majeurs pour choisir. La lecture de la presse aseptisée, ils l’ont délaissée.
Meillard qui avance n’aura peut-être pas d’article comme en 2014, on fera sans!

 

Commentaires
Ajouter un nouveau
+/-
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Titre:
 

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 

Partageons l'info !

 Vous trouvez un article intéressant ? N'hésitez pas à le diffuser grâce aux icones placées en haut de chaque article:
Imprimer
pour imprimer
PDF
pour télécharger en PDF

Le Chêne



Mentions légales   I  Accés privé  I Firefox recommandé