Yves Simon, Ancien député de l'Allier

 
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Actualité Nationale
Actualité nationale

Des élus de droite n’ont pas attendu Macron

Imprimer PDF
La communauté de communes Bocage Sud, que je présidais à l’époque, a inauguré en 2011 un bassin d’apprentissage de la natation (photo) destiné aux élèves des écoles primaires et du collège local. Rien n’avait été facile pour faire aboutir ce projet. Depuis des décennies les camarades en parlaient mais n’agissaient pas. La conseillère générale communiste avait même tenté, en 2010, de faire échouer ce projet. J’avais dû obtenir un courrier d’appui du Ministre car les autorités locales de l’éducation, sympathisantes évidemment, ne voulaient pas se prononcer. La communauté de communes, dès 2011, prenait en charge les frais de fonctionnement y compris les prestations du maître nageur et le transport des enfants en cars scolaires. L’investissement avait coûté 600000€ subventionné à 80%.
Aujourd’hui la Ministre des sports veut développer la natation suite aux nombreuses noyades. Nous, élus de Bocage Sud, nous n’avions pas attendu pour agir. Mais aujourd’hui en Bocage l’immobilisme est une discipline très cultivée qui oublie le territoire Bocage Sud et surtout ses habitants comme si ce territoire était puni d’avoir trop progressé entre 1994 et 2014! Quel gâchis!
 

Le capitalisme rouge

Imprimer PDF
Le monde, dit libre, semble bien impuissant contre une méthode totalitaire qui, depuis 101 ans (1917), impose une dictature dite prolétarienne. Les habitants d’Hong Kong élevés à l’occidentale ne veulent pas d’un régime qui dirige tout et espionne tout des masses laborieuses surexploitées. 
Du téléphone au satellite, de l’exploitation de l’Afrique à l’invasion des produits Made in china... le communisme de Pékin se drape de rouge et conduit la pire des politiques version capitalistique. 
Notre diplomatie (en existe-t-il encore une?) est silencieuse et Macron absent! Sans parler de chars et de les montrer au monde (télé chinoise), l’occident peut bloquer les exportations chinoises mais en sommes nous capables? 
Ne sommes-nous déjà pas sous l’emprise chinoise et sous ses yuans amoncelés sur le dos du prolétariat? 
Si l’occident se tait et si Trump est sous emprise économique chinoise, nous allons dériver vers le capitalisme rouge dans les décennies à venir. 
Peyrefiitte avait écrit « quand la Chine s’éveillera » mais avait-il pensé que le communisme serait le pire des régimes capitalistes?
 

Emprunter pour investir

Imprimer PDF
Intéressant débat sur une chaîne d’infos ce soir, le thème: les prêts à taux négatifs et le risque de bulle financière. 
Pour une fois, les journalistes s’accordaient sur l’opportunité d’investir pour relancer l’économie, mon combat depuis des années. 
Si l’Allemagne et d’autres pays peuvent le faire, pour nous français c’est plus difficile et pour une simple raison. L’Allemagne et d’autres pays ont des budgets équilibrés voire excédentaires et nous en France, nous avons un budget déficitaire et nous empruntons pour boucher les trous qui sont le résultat de notre mauvaise gestion des fonds publics et ceci depuis 1975 . Promettre les retraites à crédit, les 35 à crédit... nous a conduit dans le mur!
Dommage que les journalistes oublient de signaler la situation de la France!
La chance de Macron et d’Hollande repose sur des taux très bas. La réduction des  frais financiers de l’Etat aurait pu servir la relance, dommage que cette réduction ne soit pas exploitée!
 

Les français méritent la vérité pour accepter

Imprimer PDF
Certains peuvent considérer que mes propos sont sans concession vis à vis de la Présidence Macron et d’une Assemblée d’amateurs. Jamais une équipe n’a gagné un championnat sans savoir jouer et sans entraîneur. Macron nous avait promis la victoire et les français sont défaits, rien d’étonnant!
Ma suspicion repose sur un fait: Macron et son entourage connaissaient la situation française et au lieu d’améliorer l’état de nos finances, ils ont continué à promettre en empruntant, c’est suicidaire! 
Comment recréer des richesses, comment remettre les français au travail, comment baisser les charges...? En dépensant moins en fonctionnement et en encourageant l’investissement productif! Le reste c’est du discours de journalistes extra-terrestres.
 

Ils le savent mais ils vous mentent...

Imprimer PDF
Pourquoi, l’agriculture française d’aujourd’hui peut-elle mourir? 
Les propos du ministre français de l’agriculture, du Président de la République , du GIEC, des ONG verdâtres... portant sur une agriculture qui doit évoluer, se réinventer... sont scandaleux. 
Aucun secteur économique n’aura subi, ces 60 dernières années, autant de révolutions techniques, économiques, administratives... Alors ne lui faisons pas l’injure de considérer qu’elle n’a pas évolué.
Si le monde médiatico-politique veut une autre agriculture qu’il annonce le prix à payer!
Des années 1960 à 1992, l’Europe a conduit une politique de développement agricole basée sur une politique des prix. Sous gouvernance de la gauche, le France de 1992 a accepté la politique des indemnités en acceptant la division des prix des productions agricoles par deux et en acceptant la mondialisation.
Plus de frontières tout en multipliant normes et réglementations infra européennes, pour nos agriculteurs et depuis 1992, c’est sauve qui peut!
Leurs charges sociales, les achats d’intrants, leurs matériels... n’ont cessé d’augmenter et leurs prix de vente de leurs productions ne veulent plus rien dire du tout. 
Dans les concours d’animaux de boucherie et 20 ans après l’arrivée de l’euro, nos éleveurs parlent toujours en francs, en euros ils auraient l’impression de travailler pour rien! Hélas, cela ne change rien.
Alors et au lieu d’entendre des responsables agricoles qui ne veulent pas déplaire, il faut protéger notre agriculture et cesser de la brader avec Mercosur et le Ceta. Les députés d’En Marche l’ont-ils compris, connaissent-ils l’agriculture? Ne sont-ils pas comme le ministre agricole qui suppose que l’agriculture ira mieux si elle change! C’est pathétique!
 

Une grande utopie

Imprimer PDF
Un jour et certainement plus rapproché que l’on pourrait l’imaginer, des territoires français seront abandonnés sans paysan. 
L’aveuglement médiatico politique sous influence écolo bobos aura sur sa conscience (En a-t-elle une?) la mort de vraie agriculture paysanne , la vraie pas celle des retours  à la campagne. 
A cet instant, notre société se rendra compte de ses errements et paiera très chère une nouvelle mise en valeur des sols. 
Car et fort logiquement, aucun agriculteur de cette société médias-bobos-écolos-gauchos ne voudra travailler plus de 35 heures, avoir au moins 52 jours de congés plus samedis et dimanches, souhaitera au moins le salaire médiant, exigera une retraite décente et ne voudra plus détenir le capital foncier et d’exploitation. 
Ils aurons réinventé le collectivisme. 
Ah, j’aillais l’oublier, les fermes verticales et autres auront empoisonné tant de monde que leurs auteurs seront condamnés. En effet, la plante fixe particules et autres des villes polluées. Les consommer est très nocif! Bon appétit aux illusionnistes destructeurs de nos campagnes et de leurs paysans.
 


Page 4 de 391

Partageons l'info !

 Vous trouvez un article intéressant ? N'hésitez pas à le diffuser grâce aux icones placées en haut de chaque article:
Imprimer
pour imprimer
PDF
pour télécharger en PDF

Le Chêne



Mentions légales   I  Accés privé  I Firefox recommandé