Yves Simon, Ancien député de l'Allier

 
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Actualité Nationale
Actualité nationale

Canicule ou comment parler politique pour faire oublier!

Imprimer PDF
Je ne pense pas avoir perdu la tête car je suis à l’ouvrage. Devinez? Je fais des confitures de cerises aigres et de groseilles.
Je viens d’appeler Europe1 pour leur dire que dans nos maisons de pierre, la canicule est tout à fait supportable. Au lieu d’entasser les français en ville, repeuplons nos campagnes qui doivent être couvertes en haut débit et qui coûtent moins chères en sécurité!
Je viens de dire à la Montagne qu’un bâtiment neuf comme celui du Sde03 supporte très bien la canicule grâce à son puit canadien et à son triple vitrage. Demain, tout nouveau bâtiment public doit répondre aux normes. Bâtiment Sde de 1000m2 est chauffé avec 1000€ de gaz par an!
Mais, j’ai dit à Europe 1 que les grands discours sont loin des réalités. Actuellement, l’Etat refuse de rembourser la TVA sur les études des plans climat air énergie territoire? Que fait Monsieur de Rugy? RIEN!
 

Des mots trompeurs de maux

Imprimer PDF

Malgré des commentaires positifs très partisans, la majorité actuelle de notre Pays n’a rien redressé au niveau économique et des inquiétudes se font jour. Les experts craignent une crise financière plus importante qu’en 2008 car les dettes publiques n’ont pas cessé de croître. Le monde vit au dessus de ses moyens!

Pour nos amis dits écologistes à titre politique, la photosynthèse est le partenaire d’une agriculture dynamique ou comment produire de l’oxygène en travaillant!

 

Quand le Sénat s’interroge!

Imprimer PDF
Lundi soir, Philippe Bas, sénateur et président de la commission qui a entendu les acteurs de l’affaire Benella, était en Allier. 
Mieux que personne, il a su montrer l’intérêt du Sénat dans l’équilibre des pouvoirs de la République française: équilibre pour la représentation des territoires et équilibre pour modérer la pensée unique entre un président, un gouvernement et sa majorité à l’Assemblée nationale. Sa démonstration fut très convaincante. 
Dans l’affaire Benalla, il a expliqué comment le Sénat n’a pas jugé Benalla mais comment il s’est interrogé sur les dysfonctionnements des services de l’Elysée. 
J’ai fait remarqué que la presse s’était beaucoup intéressée sur le rôle de la commission « Bas » au point de constester son utilité et que les juges semblaient inopérants. 
Philippe Bas a répondu qu’il avait communiqué avec beaucoup de précautions sur l’affaire Benalla et plusieurs juges s’intéressent à l’affaire. 
Mais alors comment se fait-il que la presse ne s’en fasse pas l’écho contrairement à la surmédiatisation vis à vis des poursuites judiciaires engagées avec peu de succès contre Nicolas Sarkozy? Sommes-nous là aussi très manipulés?
 

Réfléchir et se renseigner avant de voter!

Imprimer PDF
Les verts quand ils sont au pouvoir compliquent TOUT: exemple Grenoble chiffres DGCL (2014 comparé à 2017).
- Endettement multiplé par 2 en 4 ans
- Fonds de roulement en baisse de 35% (trésorerie), il était le double des communes de même importance en 2014, après 4 ans de politique verte il est 2 fois moins important que celui des communes identiques,
- les dépenses d’équipement ont baissé de 36% et les subventions  versées de 32%,
- les dépenses en personnel ont dépassé la barre des 53% ce qui signifie que la commune ne peut plus investir et que la politique écolo coûte très chère à conduire...
Après la gauche, les grenoblois ont choisi les verts pour s’enfoncer dans la mauvaise gestion.
Voilà ce qui vous attend avec Jadot et les siens: le fond du trou!
 

Article paru dans l’Aurore du Bourbonnais

Imprimer PDF
Libre de penser et d’agir
Etymologie du mot démocratie : du grec dêmos, peuple et kratos, pouvoir, autorité. La démocratie est le régime politique dans lequel le pouvoir est détenu ou contrôlé par le peuple (principe de souveraineté), sans qu'il y ait de distinctions dues la naissance, la richesse, la compétence... principe d'égalité.
Le 26 mai 2019, la participation aux élections européennes fut en hausse par rapport à 2014 et 2009 mais que dire d’un scrutin qui n’a attiré qu’un français sur 2 et que penser de la présence de 34 listes pour pouvoir 74 postes de députés répartis dans 8 groupes ; 8 députés seraient non-inscrits. Les 74 députés français sont issus de 6 listes seulement, 28 listes sont sans élus ! 751 sièges étaient à pourvoir avec le Royaume Uni et 705 en cas de sortie.
Pourquoi le peuple français boude-t-il les urnes lors de différentes élections ? Un premier constat, la participation est inversement proportionnelle à l’éloignement du centre de décision hormis l’élection présidentielle. L’Europe et les Régions n’attirent pas les électeurs, les municipales battent les records de participation. Deuxième constat, trop d’informations tuent l’information et encore plus quand l’information est formatée par les médias. L’électeur revendique sa liberté et vote trop souvent par rejet. Troisième constat, un très fort pourcentage de l’électorat français ne comprend plus rien à rien tellement les clivages sont flous et les surenchères irréalistes (exemple 2019 l’écologie). L’électeur est perdu et ne vote plus! Que dire quand un député français déclare récemment qu’il ne faut pas dire la vérité aux électeurs ? Les bras vous en tombent !
La déception de l’électeur est aussi le résultat de promesses non tenues car non tenables. De façon très schématique, l’élu n’a ni fabrique d’euros, ni réel pouvoir de dicter ses règles au monde entier. L’élu engagé aura un rôle d’écoute des acteurs du monde économique, social et environnemental. Il devrait s’inscrire dans une logique de construction du futur et non de destruction du passé. S’il doit favoriser la création de richesses pour le plus grand nombre, il légiféra pour rendre équitable la répartition des nouvelles richesses. Le nerf de la guerre est la gestion des fonds publics et les élus sombrent souvent dans les déficits par manque de vigilance et surtout de courage politique.
Si j’ai rappelé la définition du terme démocratie en premier, c’est pour marquer mon inquiétude:
• Tout d’abord, les commentaires nationaux sur les résultats du 26 mai n’ont pas insisté sur deux points nouveaux: les listes constituées au plan national et la présence d’En Marche qui n’existait pas en 2014. Les listes nationales ont montré l’intérêt des têtes de listes et l’oubli des territoires. Les votes « En Marche » sont issus des votants de gauche comme de droite y compris des extrêmes.
• Ensuite, le chantage est un très mauvais conseiller en politique. L’interventionnisme du Président de la République, lors des européennes a divisé un peu plus le peuple français et a favorisé l’extrême droite au détriment de la gauche et de la droite républicaines. Sans racines solides et constitué essentiellement de déçus de leur attache politique d’origine (pas de carrière pour eux), tout mouvement politique est éphémère et génère l’incertitude à venir.
• Enfin et de quel droit, la majorité de l’Assemblée nationale, le gouvernement et le Président de la République peuvent-ils menacer les élus municipaux qui se représenteront en 2020 s’ils ne font pas acte d’allégeance ? Le Larousse définit ainsi l’allégeance : « Obligation de fidélité et d'obéissance qui incombe à une personne envers la nation à laquelle elle appartient et le souverain dont elle est sujette ».
Très sincèrement et étant libre de tout parti politique, je pense que l’avenir se bâtit avec des citoyens maitre de leurs convictions, volontaire pour servir le bien commun et libre de toute influence intéressée. « La liberté de penser est absolue ou elle n’est rien. » (Luc Ferry).
Yves Simon (article paru dans l’Aurore du Bourbonnais)
 

Exacerber les peurs!

Imprimer PDF
La musique repose et vous libère des commentaires médiatiques plus alarmistes les uns que les autres. Il devrait faire chaud la semaine prochaine conséquence d’une vague venue d’Afrique.
Je ne sais pas pour vous mais j’ai arrêté le chauffage de ma maison le 28 mai 2019! Il ne faisait pas chaud et le week end dernier, j’ai du rallumé la cheminée au 15 juin!
Je me souviens, les foins étaient souvent finis fin juin, il en reste à couper cette année!
Des experts indépendants des écolos politiques constatent qu’effectivement la terre semble traverser un cycle de réchauffement comme elle en a traversé durant des décennies par des siècles passés.
Nouveauté, l’homme serait le seul responsable! Il a certainement une part de responsabilité et en particulier la croissance démographique planétaire. L’homme pour ses besoins propres de vie d’humain respire de l’oxygène et rejette du CO2. Mais le sujet est tabou.
En France, normes et règles sont à profusion et les dirigeants écologistes veulent nous enfermer dans une bulle mais Tchernobyl a franchi les frontières et ne leur a pas demandé leur avis.
Alors plutôt que de crier au loup sans cesse, essayons de nous adapter à cette terre de plus en plus peuplée qui subit un cycle de réchauffement. 
J’ai été marqué par cette ville d’Allemagne où les écolos prêchent l’écologie et roulent en Porsche tout comme Monsieur Hulot va déjeuner en hélicoptère!
Faites ce que je dis...
 


Page 8 de 391

Partageons l'info !

 Vous trouvez un article intéressant ? N'hésitez pas à le diffuser grâce aux icones placées en haut de chaque article:
Imprimer
pour imprimer
PDF
pour télécharger en PDF

Le Chêne



Mentions légales   I  Accés privé  I Firefox recommandé