Yves Simon, Ancien député de l'Allier

 
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Actualité Nationale
Actualité nationale

Bravo, l'équipe de France est qualifiée

Imprimer PDF
Le match nul a été difficile. Nos joueurs avaient la peur au ventre et les Irlandais n'avaient rien à perdre mais tout à gagner ayant perdu à domicile. Les commentaires vont se fixer sur la validité du but marqué par la France. Mais, quelques instants plutôt l'arbitre n'avait pas signalé un pénalty en faveur de nos joueurs. Dans ces cas là, les spécialistes disent que l'arbitre se rachète. Bravo à toute notre équipe et surtout, testons d'autres joueurs avant l'Afrique du Sud. Nous avons plein de jeunes talents!
 

Mon congrès des maires: c'est la gestion au quotidien

Imprimer PDF

Suite à la lecture de mon blog, un journaliste m'a interrogé sur mon analyse financière des comptes du département. Il m'a dit que je partageais l'avis de Michel Charasse. L'ancien ministre pense que l'on devrait s'intéresser, en priorité, à l'évolution des dépenses et pas seulement à celle des recettes. Effectivement c'est mon approche de la gestion des comptes publics, mais le plus intéressant c'est la pratique de cette méthode et ses résultats.

Dépenser moins dans une commune, c'est possible:

Durant mes mandats municipaux, mon équipe s'est attachée à dépenser moins: économie d'energie avec isolation de tous les bâtiments publics, installation de systèmes de chauffage plus économiques, adaptation des dépenses salariales aux capacités budgétaires de la commune (non renouvellement de départs d'agents), mise en place d'une comptabilité analytique qui a montré que l'intervention de services extérieurs était parfois moins coûteuse que les autotravaux, recours systématique à un maître d'oeuvre qualifié pour bénéficier de travaux de qualité aux meilleurs prix...

Conforter le niveau des ressources de la commune

Investir pour créer des ressources propres (en 1989, les loyers perçus par la commune étaient de l'ordre de 100€. En 2009, les loyers actuels dépassent 30 000€ et couvrent toutes les annuités des emprunts communaux), rechercher toutes les subventions possibles pour accompagner les investissements, suivre attentivement les dépenses afin de récupérer la TVA à chaque fois que cela est possible, gérer la dette communale dans le temps, vérifier l'application équitable de l'imposition des habitants...

Résultats

En 20 ans, les taux communaux d'imposition n'ont jamais été augmentés alors que la commune était en déficit en 1989 et que sa capacité d'autofinancement nette était à 0€. Les dépenses d'investissements annuelles dépassent maintenant les dépenses de fonctionnement et fournissent du travail à plus de dix salariés du secteur privé, chaque année. Au final, la réforme des collectivités n'effraie pas la commune de Meillard car elle s'y est préparée.

Conclusion: Il faut plus d'un mandat d'efforts de gestion pour retrouver des marges financières dans une commune. Il faut toujours expertiser la durabilité des dépenses et leur financement dans le temps. Et puis, il ne faut pas "rouler carrosse" quand on n'a pas le premier euro!

 

 

Champion du monde!

Imprimer PDF

Je suis rassuré ce matin.

Je ne sais pas si notre équipe de France de foot se qualifiera demain soir dans son match retour disputé contre l'Eire, mais elle a toutes ses chances ayant gagné son match aller.

Mais, je suis surtout rassuré car nous sommes les champions du monde de la sinistrose (près d'un français sur 2, ailleurs 1 sur 4) selon une étude publiée ce jour. Par voie de conséquence, nous sommes aussi les champions du monde par notre consommation d'anxiolytiques. Ces résultats sont logiques, les entraineurs travaillent bien et ils ont d'étranges relations avec l'industrie pharmaceutique.

Chaque jour, ils nous déversent des tonnes d'informations, plus dramatiques les unes que les autres. Notre subconscient est atteint et le stress nous guette en permanence.

Lors d'un déjeuner avec J. Chirac (une dizaine de personnes), le Président de la République nous confiait:"Je ne lis plus la presse et je me porte bien!".

Bonne journée, la France reste un pays riche d'idées pernicieuses. Eh puis j'aime bien reprendre cette phrase d'un ancien responsable agricole national: "C'est la pire des années mais on en a vu d'autres!".

 

Comble de l'hypocrisie

Imprimer PDF

Une pleine page payante dans la Montagne pour expliquer que la majorité du Conseil général gère mal les finances. Pour preuve, cette publicité payante vient gréver le budget après la multitude de réunions conduites, chaque mois, aux frais du contribuable bourbonnais. Mais la presse, ainsi dépendante, sera bienveillante. Nous n'avons pas fini de voir les sourires épatés de JPD. C'est comme la confiture, moins on en a plus on l'étale!

L'APA votée sous Jospin pour gagner les élections de 2002 (erreur fatale mais dur héritage pour les départements) laisse un trou de 21 millions d'euros! Le RMI de Rocard laisse un trou de 3 millions d'euros! Le SDIS avec l'application des 35 heures est une charge de 7,6 millions d'euros avec augmentation du budget à la seule charge du département (décision 2001 de Jospin!). Les 450 emplois créés sans décentralisation par Mairal/Dufrègne/Bidet et les socialistes laissent un trou de 15 millions d'euros. Au total, le trou des décisions de la gauche se chiffre, pour l'Allier, sans compter bien d'autres gaspillages, à plus de 40 millions d'euros soit la somme exacte de perte de capacité d'autofinancement nette citée dans la presse.

Le budget des routes a été divisé par 2 en 2009 et plus en 2010, les aides aux communes seront divisées par 2 en 2010, la section d'investissement du Conseil général va baisser d'un quart en 2010... Adieu les chantiers pour nos entreprises et leurs salariés, nous subissons la double peine: crise économique et fuite des investisseurs. La couleur politique de l'Allier n'attire plus. La majorité de gauche n'investit plus, elle surtaxe les entreprises et les habitants.

La conséquence, les  mauvais choix politiques de l'Allier sont clairs : nos impôts vont augmenter, les investissements s'effondrent, le chômage et les dépenses sociales vont exploser. Bien sûr, aucune annonce n'est faite pour baisser les frais de fonctionnement du département et ceux de la communication en particulier. 

Au passage, je note, avec un certain plaisir, que 2004 est citée en référence exemplaire. J'étais, à cette époque, en charge des finances départementales!

 

 

Pavés parisiens à défaut de RDV

Imprimer PDF

Selon des infos du Conseil général et à défaut de rendez vous obtenu, JPD va battre, aujourd'hui, le pavé du boulevard Saint Germain à Paris pour obtenir des crédits supplémentaires pour les routes nationales de l'Allier. En tapant chaque jour sur le gouvernement et sur le président de la République, JPD, tantôt président, tantôt ancien militant CGT, pense-t-il qu'il sera entendu?

La politique ne fonctionne pas comme cela et c'est normal. La rue ne doit pas gouverner, les budgets des routes doivent être cohérents comme devraient l'être le président PC de l'Allier et le président PS de la Saône et Loire pour la RCEA.

 

Intrigues au PS

Imprimer PDF

La moutarde de Dijon est montée au nez de Vincent Peillon. Ce cher Vincent, coureur de mandats, trahit sa muse d'hier. Pour lui, l'important n'est pas la rose mais le besoin de désir d'avenir volé à Ségo.

Coureur de mandat quand il fut candidat inéligible dans le nord aux législatives de 2007. Coureur de mandat quand il est élu (à la proportionnelle!) député européen dans le sud de la France. Le nord ou le sud, peu importe, Vincent n'a pas à servir le territoire mais sa propre existence politique. Coureur de médias quand il est le bras droit de Royale, à l'automne de 2006, aux présidentielles et aujourd'hui quand il réunit la Bobo du Modem, l'homme de l'echec du PC et des verts ambitieux...

Tout d'un coup, Sego dégagerait de la sympathie. L'ingratitude politique, elle la pratique et aujourd'hui elle la subit! Elle est disqualifiée (propos de Vincent) car elle est une mauvaise candidate pour le PS en 2012. Mais à trop jouer le volet médiatique (culte de l'apparence) et en l'absence de toute proposition politique crédible... le PS est pris dans le filet qu'il s'est, lui même, tendu. Ce filet, soumis aux courants très violents du PS (propos de ce week end), devrait effrayer les braves poissons (électeurs chassés par quelques vieux éléphants de mer)!

 

 


Page 374 de 382

Partageons l'info !

 Vous trouvez un article intéressant ? N'hésitez pas à le diffuser grâce aux icones placées en haut de chaque article:
Imprimer
pour imprimer
PDF
pour télécharger en PDF

Le Chêne



Mentions légales   I  Accés privé  I Firefox recommandé