Yves Simon, Ancien député de l'Allier

 
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Actualité Nationale
Actualité nationale

Sourd mais pas muet!

Imprimer PDF
Les vœux du Président du Conseil général ont été perturbés par les conditions climatiques et par le peu d'empressement des élus. Entre 50 et 100 personnes ont assisté au discours hyper politique du Président. L'an dernier, de nombreux élus étaient partis avant la fin du discours provocateur mais cette année il était difficile de partir, sans se faire remarquer, avec si peu de présents. En début de semaine dernière et avant l'arrivée de la neige, seules une centaine de personnes s'était inscrite et la majorité départementale avait du battre le rappel. Manque de chance, la neige est arrivée et elle a fourni une excellente excuse aux invités peu heureux d'être invités.
 
La grogne des élus monte chaque jour même si le président du Conseil général n'entend plus rien!!! Bien sûr, les élus se manifestent peu devant le président car ils ont peur de la sanction politique. Différents exemples montrent, en 2009, qu'il vaut mieux être de gauche pour obtenir les fonds publics gérés par la gauche départementale. D'ailleurs, plusieurs dossiers concernent des élus de la majorité. Lors de la dernière commission permanente, un vice président, président d'association, a participé au vote d'un subvention exceptionnelle pour sa propre association. Un tel acte est entaché d'illégalité. L'élu devrait être rappelé à ses obligations, on frôle la prise illégale d'intérêt sachant que l'activité associative se déroule dans un secteur concurrentiel.
 
Sur le terrain, plus personne ne croit en la sincérité du vice président chargé de l'aménagement du territoire. Son interview sur les éoliennes est en tout point à l'image du discours politique dit de langue de bois. Dans des temps antérieurs, le même vice président avait expliqué qu'il était contre les porcheries en tant qu'élu, qu'il était pour les porcheries en tant qu'éleveur et administrateur d'une organisation porcine... Au bout de 10 minutes d'un discours incohérent, tous les conseillers généraux présents étaient écroulés de rire, un élu s'était exclamé: "alors tu es pour ou tu es contre?".
 
Ce même vice président, président des maires ruraux, oublie totalement les petites communes de l'Allier. Le plan de rigueur imposé aux communes va faire fondre les commandes publiques. Avec cynisme et dans la revue du Conseil général adressée aux maires, au mois de décembre 2009, il est titré:"l'action des élus locaux menacée!" et "les collectivités étranglées". Cette véritable provocation n'est qu'une pub déguisée pour la campagne des régionales. En effet, l'Etat ne réduira ni ses aides de fonctionnement aux collectivités, ni ses subventions d'investissements en 2009, ce qui n'est pas le cas du Conseil général, ni celui du Conseil régional depuis 2004. 
 
Si le Président du Conseil général n'entend pas la colère des élus, je pense que les élus n'entendront pas sa majorité en 2011. Mais le mal sera fait et de nombreux salariés de l'Allier auront perdu leur emploi. Mais là, et comme de d'habitude, la faute reviendra au gouvernement car le PC et le PS sont coutumiers de l'irresponsabilité politique!!! 
 
 

Doit-on être déçu de Copenhague?

Imprimer PDF

Notre Pays s'est beaucoup engagé, depuis des années, pour limiter différentes pollutions de l'eau, de l'air... Tous ces dispositifs coûtent très chers à l'usager (assainissement, charges environnementales répercutées sur de nombreux produits de consommation...). Alors, il semble que tous ces efforts devraient être mis en œuvre par bien d'autres pays.

Mais les pays développés en difficultés (Etat Unis sont soumis une crise économique  amplifiée et disposant d'un système social peu social...),  les pays emmergeants à forte croissance (Chine, Inde, Brésil... qui veulent prendre de nouvelles parts de marchés dans l'économie mondiale...) et les pays en désir de développement (Afrique qui veut sortir de ses misères) ne sont pas disposés à surcharger leurs coûts de production alors qu'ils ont besoin de plus de compétitivité et de devises financières. L'avenir de la planète n'est pas, pour eux, un soucis immédiat.

Nos BOBOS verts seront déçus et Dany le Rouge devenu Vert pourra cultiver des arguments pour ses listes aux régionales. Mais se préoccupe-t-il de l'économie et de l'emploi des salariés? Très sincèrement, je ne le pense pas.

Alors, il faudra peut-être que l'Europe exige, rapidement, pour ses importations les mêmes règles qu'elle applique à ses propres productions. Sinon, l'économie européenne risque de payer très cher (perte de compétitivité) ses choix environnementaux. Sur 100 terriers on compte moins d'un français et il n'est pas possible de faire la leçon à tous les autres même avec le soutien de lobbies puissants.

Il faut poursuivre la prise de conscience collective au niveau mondial et fixer des objectifs réalistes pour tous. Le consommateur français voit son pouvoir d'achat se réduire d'années en années (NTIC, par la téléphonie, par l'Internet...) et une part de la population a besoin des restos du coeur! Alors entre travail, déficit, social, réalisme économique et avenir de la planète, il faut choisir les voies les justes pour tous.

 

Malgré le froid et la météo

Imprimer PDF

Près de 250 personnes se sont déplacées de toute l'Allier pour assister à ma cérémonie de vœux 2010 à Meillard. La neige et une pluie verglaçante n'ont pas découragées les plus téméraires. Près de 400 personnes s'étaient inscrites et de nombreuses personnes se sont excusées vu les conditions de circulation. 

Présentée sous forme d'interview, ma formule de vœux plait aux invités qui ne voient pas le temps passer. Stéfane LUNTE a conduit les débats, ses connaissances permettent d'enrichir les échanges. Sans langue de bois et sans attaque politique stérile, il est possible d'aborder sereinement les sujets d'actualités. Le citoyen cherche à comprendre les évènements et il ne se fait plus d'illusions sur les promesses électorales à crédit. D'ailleurs le thème de mes Vœux est : 2010 ANNEE de VERITE!

La mise en application du traité européen de Lisbonne marque une avancée significative de l'Europe et il doit permettre à notre continent de 500 millions d'habitants de mieux exister économiquement et politiquement au niveau mondial. Les exigences sociales, sanitaires et environnementales défendues par les européens ne doivent pas être bafouées par des importations qui ne respectent rien. Pour la France et son économie, l'Europe est un formidable marché.

Au plan national, les réformes indispensables pour tonifier notre pays et son économie sont difficiles à faire admettre. Dès qu'une réforme est envisagée, les médias se ruent sur elle sans mesurer les tenants et les aboutissants. Ils sont relayés par une opposition qui est à "la traine" et qui s'oppose pour s'opposer sans programme ni objectif. Souvenez-vous des promesses de la majorité de la Région Auvergne en 2004: "Pas d'augmentation des impôts, pas d'accroissement de la dette...".

La réforme des collectivités ne doit pas mettre à l'index le monde des élus. Les 2/3 des élus français sont des bénévoles non indemnisés. Pour 1900 agents, le Conseil général de l'Allier ne compte que 35 conseillers généraux! Par contre, le scrutin à un tour prévu pour les élections cantonales et régionales à partir de 2014 aura le mérite de faire avancer la France vers un bipartisme qui devrait être plus responsable en matières économiques et de gestion des collectivités.

Parmi les principaux sujets abordés

  • La réforme de la taxe professionnelle et les garanties apportées aux collectivités avec la volonté de redonner de la compétitivité à nos entreprises, qui continueront de payer des taxes et des charges, tout en créant de l'emploi,
  • la crise structurelle profonde, qui touche l'agriculture, et la nécessité de baisser les charges liées aux productions devraient déboucher sur plus de contractualisation (thème du la prochaine Loi agricole). Mais il y a aussi nécessité de créer de réelles inter-professions, disposant de moyens nécessaires (exemple : Pays-Bas) qui regroupent avec un pouvoir politique, producteurs, transformateurs, distributeurs et consommateurs. Ainsi, les uns et les autres comprendront les enjeux de leur survie. 
  • l'aménagement du territoire est indispensable et doit être poursuivi, mais il faut constater les coupes sombres des crédits d'investissements opérées par les conseils régional et général,
  • l'obtention de l'AOC pour les vins de Saint Pourçain de hautes qualités est un acquis 2009 et 2010 doit se traduire par de nouveaux marchés,
  • le lobing que j'ai exercé pour soutenir différentes entreprises de l'Allier auprès de différents cabinets ministériels sera poursuivi en 2010.

En forme de conclusion, j'ai présenté mes vœux de bonne santé en veillant à l'utilisation bienveillante des dispositifs de notre sécurité sociale, de bonheur familial avec des liens qu'il faut renforcer pour plus de solidarité et de réussite pour celles et ceux qui entreprennent. La France gagnera, peut-être, la coupe du monde 2010 mais elle devrait perdre les premières places mondiales qu'elle occupe dans les domaines du pessimisme et de la consommation d'anxiolytiques, notre "sécu" se porterait  mieux, elle aussi! 

La soirée s'est terminée autour d'un buffet avec plein de projets d'avenir.

 

 

Atelier du CHENE

Imprimer PDF
Dans le cadre d'échanges avec les citoyens, le CHENE, qui regroupe 110 parlementaires en fonction, propose des thèmes d'actualités. Le 14 décembre, un atelier a réuni une quarantaine de citoyens qui ont échangé sur les valeurs de notre République et sur l'unité nationale. Pendant près de 2 heures, les échanges ont été riches et ils ont permis l'expression d'avis convergents.
Synthèse de l'Atelier de Meillard transmise au CHENE
  • Les participants se sont prononcés pour le respect des institutions de la part des citoyens mais aussi de la part de l'autorité. L'apprentissage du respect passe par l'éducation des plus jeunes (cours d'instruction civique) et par la conduite exemplaire des élus.
  • La concentration des populations dans des mégapôles représente un risque énorme pour la paix civile. Les quartiers de non droit, l'abandon des territoires ruraux... doivent être des priorités pour retrouver les équilibres fondateurs de notre société. Plus la concentration des populations est élevée, plus les risques de désordres sont importants.
  • La réussite du Vivre Ensemble passe par le rétablissement de l'équilibre des comptes publics, par la responsabilisation des médias dans le traitement de l'information, par le courage politique de l'opposition nationale qui doit cesser de cultiver le clientèlisme électoraliste (dernier exemple en date, JM Le Guen et ses espaces consommation de stupéfiants). Cultiver les difficultés des populations défavorisées est un acte politique qui porte atteinte à l'Unité Nationale, peut-il être qualifié?
  • La citoyenneté est une finalité mais il convient de raffermir l'Unité Nationale avant d'élargir les discussions sur l'éligibilité électorale des ressortissants étrangers.
Pour en savoir plus sur LE CHENE: www.lechene.org
 
 

Campagne à moraliser

Imprimer PDF

En 2007 et en pleine campagne des législatives, le Conseil régional d'Auvergne avait acheté des pages du quotidien régional pour vanter ses mérites. Seul problème, plusieurs élus régionaux étaient candidats aux législatives dont le candidat PS de la 3ème circonscription de l'Allier. Comble du scandale, la photo et le témoignage du Président du Conseil régional figuraient sur la profession de foi du candidat PS!!!

Tous ensemble, nous devons dénoncer cette manière scandaleuse de faire financer une campagne politique de la seule majorité. Actuellement, il ne se passe pas une semaine sans la parution d'un document régional faisant apparaitre la photo et le commentaire du Président PS de la Région Auvergne. Tous ces documents sont payés par le contribuable et totalement partiaux. De même, toutes les publications sur la réforme des collectivités, sur l'ouverture du capital de la Poste... constituent une propagande électorale déguisée.

Toutes ces dérives méritent d'être dénoncées et doivent être traduites devant les tribunaux. N'hésitez pas à signaler cette façon d'agir contraire au principe de liberté, d'égalité et de fraternité!

 

Non à la main mise du PS sur nos régions

Imprimer PDF

La première secrétaire générale du PS souhaite conquérir toutes les Régions françaises: attention danger pour la démocratie française!!!

Depuis 2004, les régions PS se sont érigées en contre pouvoir de la politique voulue par la majorité des français. Cette posture politique semble impossible, à priori, pourtant c'est une réalité! En effet, l'opposition dans les collectivités territoriales ne dispose pas du pouvoir d'amender les rapports de la majorité. On assiste donc à la mise en œuvre de politiques dictatoriales: si vous n'êtes pas dans le courant de pensée des dirigeants du PS, votre dossier a toutes les chances d'être rejeté. Ce clientèlisme redouble de vigueur en cette période préélectorale (de multiples exemples à citer) . Seule l'alternative politique permettra de pondérer les dérives des politiques régionales du PS.

Jospin, alors Premier Ministre, a fait voté un mode de scrutin régional très favorable à son parti politique. Dès 2002, Jean Pierre Raffarin, alors Premier Ministre, avait prévu le résultat des régionales 2004. Il avait fait voter un texte de loi plus équitable mais Bayrou avait fait échouer ce texte voté par le Parlement. On comprend mieux pourquoi, la gauche veut offrir, en 2010, des postes de conseillers régionaux au Modem.

La droite et la gauche se partagent les voix des français et il dangereux qu'un échelon de représentation territoriale soit aux mains d'un seul parti. Dans ces conditions, comment montrer le dynamisme d'une politique différente. En 2009, il est difficile de publier des statistiques sur les résultats de gestion des deux Conseils régionaux de droite. Toutefois et au niveau de la progression de la fiscalité régionale, la Région Alsace, dirigée par la droite, est le bon élève de la classe (plus faible évolution de la fiscalité).

Alors, les français doivent dire NON à la dictature du PS en regions, OUI à l'alternance, OUI à la cohérence et à la complémentarité de la politique nationale et régionale. Le PS n'a plus de projets et son opposition stytématique est devenue dérisoire. Les contribuables électeurs devront réagir en mars 2010 car ce sont eux qui paient l'addition de la politique stérile du PS. Ils sont surtaxés et ils font les frais de la politique de recession conduites par le PS en régions.

 


Page 360 de 371

Partageons l'info !

 Vous trouvez un article intéressant ? N'hésitez pas à le diffuser grâce aux icones placées en haut de chaque article:
Imprimer
pour imprimer
PDF
pour télécharger en PDF

Le Chêne



Mentions légales   I  Accés privé  I Firefox recommandé