Yves Simon, Ancien député de l'Allier

 
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Actualité / Blog

Articles d'avril arrêtés au 9 avril 2020

Imprimer PDF

Pendant 15 minutes, je me suis entretenu, ce midi 8 avril 2020, avec un correspondant d’EUROPE 1. En effet, je suis agacé d’entendre citer l’initiative de stars UP en cette période de crise. Certes, elles sont méritantes mais elles ne représentent qu’une goutte dans l’océan.

Rien n’est dit sur les 33000 maires de France qui se dévouent à chaque instant.

Rien n’est dit sur nos collectivités qui mettent en paiement toutes leurs factures pour faire tourner la Nation grâce à leur bonne gestion.
Rien n’est dit sur ces élus municipaux qui sont disponibles pour prêter secours bénévolement à toute personne et que l’on a exposé à la contamination le 15 mars.
Rien n’est dit sur nos territoires prêts à concevoir un autre aménagement du territoire à la seule condition qu’ils ne soient plus oubliés y compris en desserte haut débit.
Mon correspondant m’a répondu qu’il partageait mes préoccupations et qu’il demanderait qu’une place soit réservée sur les antennes aux élus locaux.

Personne n’envie la place des dirigeants actuels de la planète y compris en France. Leur mission est terriblement compliquée et ne devrait soulever aucune critique mais nous sommes entrés, depuis la fin du 20ème siècle, dans l’information en direct avec l’appui des images, des réseaux sociaux... et là tout se complique.
Le « sensationnel » a la priorité pour faire de l’audimat et donc pour vendre au maximum ses espaces publicitaires. Alors et c’est bien normal, le citoyen confiné s’interroge, il a le temps. Face au tsunami d’informations divulguées de minutes en minutes, nos gouvernants dressent des barrages flottants, peu efficaces, pour surfer sur la vague qui emporte tout.
Les régimes totalitaires n’ont pas donné la liberté d’expression et le citoyen intérieur ou extérieur ne s’interroge même plus sur le peu d’informations ou l’absence d’information divulguées sous contrôle de certains États.
Le monde de demain devra forcément s’interroger sur le rôle de toutes ces informations non vérifiées. Le pouvoir souhaitant communiquer en toute transparence se heurte à l’indispensable «réserve» mais soulève le soupçon.
Le bashing Bachelot développé par les médias de l’époque (réserve de vaccins et de masques) avec l’appui d’une partie de la classe politique devrait servir de leçon mais que nenni!
Notre classe politique et en particulier l’opposition républicaine se comporte plutôt bien, respecte l’action et critique peu. L’heure du bilan viendra mais il devra servir de leçon.
En France, comme dans beaucoup de pays nous vivons à l’instant T. Nos lourdeurs administratives multipliées par les pseudos protecteurs, dont on ne sait de quoi, paralysent nos fonctionnements et sont devenues insupportables, le principe de précaution est devenu le principe de l’immobilisme.

Quand nos systèmes rétabliront le préventif réaliste, ils ne seront plus soumis au curatif invasif! 

Les spéculations vont bon train sur la sortie de crise et les alarmistes sont légion!
- Un réel espoir: le confinement ça marche et la courbe des décès s’inverse malgré l’impact négatif de certaines banlieues parisiennes qui ont voulu braver les interdits.
- La reprise économique se fera rapidement car nous sommes à l’ère des nouvelles technologies. La seule réserve (à mes yeux) repose sur la présence humaine au travail d’où l’impérieuse nécessité de rien lâcher sur le confinement avant plusieurs semaines car tout manquement deviendrait catastrophique.
- Le port du masque en dehors de chez soi, une obligation à venir pour tous quand nous aurons suffisamment de masques.
- Si l’humanité possède encore un peu de bon sens, elle doit faire taire les spéculations boursières à l’affût de tous les profits.
- Enfin et je le crains, la crise risque d’être oubliée aussi rapidement qu’elle est apparue dans une société où l’être humain s’est isolé par individualisme. Cette société nouvelle qu’il faut imaginer (non pas à la sauce de courants politiques en mal d’existence) devrait imposer les mêmes règles commerciales non pas seulement en France mais pour tous les échanges internationaux.
Bon lundi avec espoir de retrouver une société plus ouverte et confraternelle.

Droit à l’information mais aussi à la vérité!
A situation exceptionnelle communication exceptionnelle mais communication transparente. Pourquoi, le porte parole de la majorité (très engagé politiquement) fournit-il les chiffres de différents pays si les bases de comparaison ne sont pas les mêmes?
La population des USA est 5 fois supérieure à celle de la France. Les chiffres chinois sèment le doute, le pouvoir est intervenu dans les statistiques comme d’habitude!
Quel Pays prend en compte les décès en établissements pour personnes âgés? Prendre en compte les décès sans recherche systématique du COVID 19 peut conduire à comparer les décès d’une année normale et 2020. Les communes doivent effectuer ce type de comparaison (instructions ministérielles).
Si les autres pays comptabilisent tous les décès, nous pouvons avoir l’impression de ne pas connaître la vérité qui pourrait montrer certaines failles françaises.
Enfin pourquoi parler de « sortie du confinement » sans connaître la réelle fin de la pandémie?
La communication en période de crise est la meilleure ou la pire des choses. Enfin, Lemaire pourrait se taire très souvent, son discours est parfois peu crédible.
Pour terminer avec optimisme, l’économie repartira très vite à condition que nous soyons disciplinés et respectueux du confinement.

 

Principaux articles rédigés en mars 2020

Imprimer PDF

Le 11 décembre, suite à une précédente intervention du Premier ministre, je supposais un passage de la réforme par le 49,3 ou par ordonnance.
Les municipales étant arrivées et l'échec LREM étant prévisible, le gouvernement n'avait plus d'autre solution. Les municipales perdues priveront la majorité LREM de toute crédibilité, il fallait donc agir vite et BIEN? L'avenir le dira.
Il faut dire que tout va mal pour les sans parti LREM: pas de croissance économique, un chômage qui baisse faussement avec l'entrée en vigueur de nouvelles règles, une économie mondiale frappée par le virus chinois, une dette française qui explose, des divisions multiples au sein de LREM qui pratique les vieilles méthodes politiques et une France plus divisée que jamais avec des liens sociétaux rompus.
Hier soir, Edouard Philippe, la mine déconfite avec une barbe blanche qui empire, faisait peine à voir. Les illusions sont perdues!

La campagne des municipales commence ce jour et nous avons décidé de respecter le calendrier, voici donc une première communication.
La liste « MEILLARD Terre d’Avenir » composée de six femmes et 5 hommes maintient une tradition bien ancrée depuis 30 ans : la parité. Deux nouveaux candidats rejoignent l’équipe. Issus de différents milieux professionnels, les candidats comptent poursuivre des actions qui se traduisent par des investissements structurants conséquents, plus de 5250€ investis par habitant durant le dernier mandat sans augmentation des taux d’imposition.
Ainsi, la population de Meillard a progressé de 30% ces dernières années.
Pour les 6 ans à venir, les candidats qui héritent d’une bonne situation financière, comptent développer le parc locatif communal, s’engager dans les énergies renouvelables après avoir diminué les consommations énergétiques, poursuivre l’attractivité touristique et ludique tout en soutenant la solidarité sociale.

Attachés au maintien des communes rurales, richesse de notre Nation, la liste MEILLARD Terre d’Avenir considère qu’il faut développer l’autonomie financière pour prospérer. 

Le temps des promesses politiques va bon train à 13 jours des municipales. Certains diront pourquoi n'ont-ils pas fait ce qu'ils promettaient en 2014? D'autres croiront au père Noël! Enfin, les plus sages s'interrogent sur le financement des promesses et donc quelle gestion future, quelles hausses d'impôts...? Si vous voulez en savoir plus sur les finances de votre commune alors suivez le guide:

- Chercher sur internet DGCL comptes communes
- Sélectionner votre département puis valider par OK
- Apparaît l'ordre alphabétique, vous choisissez la première lettre de votre commune
- Vous sélectionnez votre commune et budget principal
- un premier tableau vous donne le montant des produits et des dépenses par habitant avec les données de la strate de votre commune. Première donnée intéressante: le résultat comptable RC (différence entre produits et recettes). RC vous donne tout de suite les disponibilités de votre commune pour rembourser le capital des emprunts et la capacité d'autofinancer des promesses engageant des investissements. Toujours dans ce premier tableau figurent les dépenses d'investissement qui reflètent le dynamisme communal, l'encours de la dette et le fonds de roulement (trésorerie disponible au 31 décembre).
- En sélectionnant en bas du premier tableau à gauche "fiche détaillée" un deuxième tableau détaille l'origine des produits et des recettes. Si les dépenses en personnel sont supérieures à 35% des dépenses, les capacités d'investissement sont limitées, au delà de 55%, la commune ne pourra pas faire grand chose. Une CAF nette proche de 0 ou négative est un indice inquiétant. Une CAF nette négative peut être interprétée comme une hypothèse d'emprunter pour rembourser le capital des emprunts.
Les données de la DGCL (Bercy) sont disponibles depuis 2001, cela vous permettra d'analyser les évolutions sur 18 ans.

Hier soir 4 mars 2020, FR3 donnait la parole aux candidats à l’élection municipale de Moulins. 4 candidats sont en lice. En simple téléspectateur, le débat était intéressant mais il fut limité face aux défis 2020/2026.

Un des candidats était complètement absent malgré son affichage aux extrêmes. Un autre candidat se voulait constructif alors qu’il est pour ou contre tel ou tel sujet selon l’intérêt politique du moment ( exemple le pont) et susceptible de tout promettre avec l’argent du contribuable. Comme dans tout débat, l’avantage télévisuel est au sortant mais l’électeur se rend bien compte des situations actuelles. Enfin, un candidat s’est montré rassurant et respectueux avec une bonne connaissance des dossiers et de réelles perspectives.
L’électeur fera son choix, seul celui qui ne votera pas aura le droit de se taire.

Rédigé le 9 mars 2020 - La mondialisation, chère à certains, montre ses dangers là où on ne l’attendait pas. Le coronavirus fait trembler la planète. Plusieurs questions se posent:

- Comment se fait-il que les épidémies de grippe démarrent maintenant en Chine? Après le SRAS , le coronavirus.
- Depuis plusieurs mois, l’élevage chinois est contaminé par la peste porcine voire la grippe aviaire. Où sont les plans de prophylaxie animale en Chine?
- La pauvreté humaine et la proximité animale dans certaines provinces chinoises ne sont-elles pas des sources de mutation et de contamination virale?
- Une mondialisation basée uniquement sur le profit, sans règles sociales ni règles sanitaires est une bombe à retardement.
- Monsieur Lamy, ex commissaire européen PS, ex directeur de l’OMC... pro mondialisation où vous cachez-vous? Les américains sous la direction de Trump et la renationalisation de leur économie ont compris avant tout le monde.
Monsieur Le Maire redoutait depuis plusieurs mois un abaissement de la note économique de la France sans que la presse en parle. Aujourd’hui, nous sommes à la veille d’une nouvelle crise économique et financière. Le coranavirus est un activateur de problèmes pour un malade économique.
En 2019, Le Maire et ses disciples prévoyaient 1,8% de croissance (irréaliste, je l’avais dénoncé) et 2019 s’est terminée avec 1,2% de croissance. Ce mauvais résultat économique s’est traduit par un accroissement de la dette, par des chiffres du chômage positifs mais résultats impactés par une nouvelle réglementation française plus que par la croissance économique.

Enfin, l’impact négatif du prélèvement à la source, le cafouillage de la TH, les gilets jaunes, une réforme des retraites mal préparée... rendent le système actuel français bien fragile et hypersensible au coronavirus. 

Le 14 mars 2020 -  Je voudrais qu’on m’explique: EDF semble abandonner son réseau de bornes électriques Corri Door. EDF a pour principal actionnaire l’Etat. La majorité gouvernementale actuelle (soutenue par les Verts) donne-t-elle l’exemple en terme de soutien à la transition énergétique ou cette transition est-elle un prétexte politique pour mettre en place une fiscalité énoncée mais non dédiée? Le constat des situations rencontrées me laisse à penser que les déclarations officielles ne sont pas suivies d’effet et le leurre continue.

Pour preuve, le prix des locations des compteurs des bornes électriques est excessif et je l’ai maintes fois dénoncée auprès des autorités nationales. Que fait la CRE (commission de régulation de l’énergie)? J’ai interpellé son Directeur à Nice en octobre.
Cette situation ne pourra pas durer et si elle devait persister après Boloré, EDF... d’autres se retireront de l’exploitation des bornes électriques. Mais où va l’argent des locations des compteurs si ce n’est pour partie dans les forts dividendes annuels exigés par l’Etat auprès d’EDF.

Analyse des résultats des municipales de Meillard 2020
- 67% de votants
- 98% de suffrages exprimés
- 80% de listes entières: Meillard Terre d’Avenir
- les candidats obtiennent individuellement entre 89% et 97%
- Chaque candidat obtient entre 59% et 64% des suffrages des électrices et électeurs inscrits.

Un grand merci aux électrices et électeurs qui ont voté 

Fallait-il maintenir les municipales? Semble-t-il tous les partis étaient pour le maintien la semaine dernière!!! Le premier tour est passé et LREM, les Verts, les Insoumis, le PCF, l’extrême droite... demandent un report du deuxième tour. La raison évoquée est le coronavirus mais la raison suprême n’est-elle pas un échec de leur troupe au premier tour des municipales? 

Réponse le 16 mars à une question qui m’est posée sur annulation possible des élections municipales 2020 :

« Bonjour
Je ne suis pas devin mais je pense qu’il risque (Macron) d’annuler l’élection car trop de risques sanitaires pour le 2ème tour (officiellement) et de mauvais résultats au 1er tour pour LREM, Verts, France insoumise... (officieusement).
Seconde difficulté, un report du deuxième tour décale toutes les désignations pour constituer les conseils de gestion des intercommunalités et réduit le mandat des maires du second tour reporté.
Enfin, l’élection sénatoriale de septembre 2020 devrait être reportée (intervalle minimum avec municipales).
En conséquence, je ne vois pas comment Macron pourrait ne pas annuler les élections avec toutes les critiques qui suivront mais qui seront balayées s’il y a pandémie.

 

Appel lancé: En relais aux propos du Président de la République, chacune et chacun d’entre nous doit limiter ses contacts pour éviter toute propagation du coronavirus.

Sans transmission du virus entre êtres humains, celui-ci finira par disparaître, c’est le sens du mot de guerre utilisé par le Président.
Faire face au coronavirus, c’est lui couper toute route, toute voie de développement.
15 jours peuvent être très courts si une grande discipline s’installe entre nous. Ainsi, la durée de confinement sera limitée aux 15 jours à venir sinon le confinement perdurera.
La vie politique doit être mise entre parenthèse.
Je demande aux autorités de tutelle de laisser tranquille les élus locaux, administrativement, afin qu’ils se consacrent totalement à l’assistance locale de leurs concitoyens les plus fragiles.

Dès hier matin 17 mars 2020, la petite commune de MEILLARD a pris les décisions susceptibles d’éviter la propagation du covid19.

- La mairie est fermée au public afin de protéger les habitants et les agents, il faut couper les voies de propagation du virus,
- les agents sont confinés chez eux avec garantie de salaire et disponibilité en cas de besoin urgent,
- Le téléphone fonctionne normalement, les appels ont été transférés au domicile du Maire,
- les contacts internet sont assurés depuis le domicile du Maire et de celui de la Secrétaire de Mairie
- dès hier, des imprimés vierges d’attestation de déplacement ont été livrés à domicile afin d’éviter la multiplication des déplacements,
- la solidarité s’organise, des habitants ont spontanément proposé leur service,
- le seul bémol est l’obligation d’élire l’exécutif communal entre vendredi et dimanche prochain comme si ces désignations ne pouvaient pas attendre alors que le second tour est repoussé dans plusieurs semaines ou mois. Notre République a bien du mal pour définir les priorités sanitaires. L’élection de l’exécutif aura donc lieu à MEILLARD dimanche matin à 11 heures et à huis clos, décision gouvernementale!

Message transmis en début d’après-midi du 18 mars 2020

« Madame la Préfète,

Permettez-moi de solliciter votre très grande bienveillance, les risques encourus étant bien supérieurs à l’application d’une réglementation inadaptée aux circonstances actuelles.
Les instructions ministérielles semblent parfois incohérentes aux yeux des citoyens. Je ne reviendrai pas sur le maintien des élections municipales qui nous plongent maintenant dans de multiples aberrations:
- Élire de nouveaux exécutifs communaux à huis clos alors que d’autres seront désignés dans plusieurs mois pose le problème de la durée de mandat compressible ou incompressible?
- Pour les élections secondaires des intercommunalités, quelle cohérence constitutionnelle de faire siéger ensemble des représentants d’exécutifs élus en 2014 et 2020?
- Probablement, la sortie de la contagion au COVID 19 risque d’intervenir dans plusieurs mois. D’ici là, il faudra réunir des délégués intercommunaux en grand nombre pour des modalités provisoires (exécutifs temporaires) avec de très grands risques encourus comme dimanche dernier où des personnes sous chimiothérapie, diabétiques... ont été exposées à la contagion comme les élus.
- Au SDE, il me faudra réunir près de 400 délégués en mai pour recommencer à l’automne.
Si vous me le permettez, et ma demande peut-être relayer en haut lieu, attendons le 2ème tour des municipales pour élire l’ensemble des exécutifs. Cette décision évitera de nouvelles propagations.
Je vous remercie.
Très cordialement,

Yves Simon maire et ancien député » 

Sans polémiquer mais notre Nation est de plus en plus dirigée à vue.
Saura-t-on la vérité sur les masques?
Pourquoi ne pas dépister systématiquement comme la Corée du Sud?
Pourquoi, nos gouvernants n’ont-ils pas repoussé d’un an les municipales?
Pourquoi, chaque jour, les élus reçoivent des instructions parfois très contradictoires?
Une seule résolution pour s’en sortir: RESPECTER SCRUPULEUSEMENT LE CONFINEMENT !
Les espaces de jeux collectifs sont fermés, y compris à Meillard.

 

21067 habitants au km2 à Paris, 12,5 habitant au km2 à Meillard, le risque de contamination par proximité humaine est plus important dans un cas que dans l’autre.

Quand je pense à ce directeur départemental qui voulait interdire toute construction nouvelle en milieu rural! Les bêtises se sont amassées au fil des ans!
De même, tous les opposants aux agriculteurs et aux circuits agroalimentaires, comment font-ils aujourd’hui pour se nourrir?

Notre société anxiogène est à son paroxysme. Nous devrons avoir une éternelle reconnaissance à nos soignants, à celles et ceux qui assurent notre chaîne alimentaire.

Mais que dire de celles et ceux qui nous découragent à chaque instant?
Au lieu d’encourager la discipline du confinement, on nous parle des contraintes.
Au lieu de montrer la beauté d’espaces libérés de la présence humaine, on nous montre des gens dans la rue qui prennent tous les prétextes pour sortir ou pour braver les interdits.
Au lieu de nous donner espoir en la vie et en la médecine, on donne la parole à des rivaux qui utilisent les antennes pour assoir et pour contester leurs notoriétés.
Au lieu d’imaginer un monde économique nouveau ou mondialisation ne rimera plus avec avenir, on nous parle de crack boursier et d’économie à genoux.
Alors positivons:
- plus nous serons disciplinés moins long sera le confinement,
- moins on entassera les citoyens dans des espaces surpeuplés plus nous retrouverons des joies de vivre,
- moins nous jouerons aux apprentis sorciers plus la nature fera valeur ses droits à l’équilibre,
- moins les anti tout seront sur les antennes, plus notre monde scientifique évoluera,
- plus on fera respecter les principes de tout échange commercial (bases sanitaire, sociale, environnementale...), plus nous sauvegarderons nos systèmes économiques développés,
- l’économie pourra repartir très vite si chacun d’entre nous agit dans l’intérêt de sa nation et non dans son propre intérêt.
L’intérêt général n’est pas la somme des intérêts particuliers.
Oui à l’optimisme, oui à l’avenir, non à l’overdose de la sinistrose, oui à nos produits français!
 

Très triste d’apprendre le décès de Patrick Devedjian, grâce à lui, Bocage Sud a connu 11 ans de croissance. Je me souviens de notre tête à tête dans son bureau de Ministre et de sa décision d’ordonner aux autorités départementales la création de l’intercommunalité Bocage Sud. Un homme chaleureux, intelligent et très accessible. Merci Patrick, toutes mes condoléances à ta famille et à tes amis.

Rester positif, facile à dire quand directement vous n’êtes pas touché par ce virus tueur.

Restez positif serait peut-être de regarder la bouteille à moitié pleine pour rassurer la population.
Hier et selon les chiffres du gouvernement, la France comptait 993 personnes non atteintes par le virus sur 1000.
Merci à tous nos soignants et aux français qui respectent scrupuleusement les mesures de confinement.
Beaucoup de questions seront à traiter ultérieurement et en particulier comment une Nation, comme la nôtre, se retrouve-t-elle en difficulté sanitaire avec 7 habitants contaminés sur 1000?
Continuons notre lutte pour mettre fin au virus, RESTONS CHEZ NOUS. Deux mois de confinement, ce n’est pas la fin du monde!
Bonne journée, restons optimistes.

Sur proposition de l’Association des Maires de l’Allier, la commune de Meillard s’est engagée à acquérir des masques sanitaires qui seront remis gracieusement à chaque famille. Ces masques seront utilisés pour les sorties autorisées dans la limite de 2 par semaine et par famille. Cette opération est prévue pour durer 6 semaines. La dotation communale sera renforcée pour les personnels soignants ou exposés par leur métier.

Coup de gueule!
Le ridicule français prend de l’ampleur et peut devenir une affaire d’Etat. Le plus grand désordre règne sur les tests de détection de covid19:
- le temps d’attente de validation des tests est insupportable,
- un imbroglio pour identifier le type de remboursement des tests aux patients

Nos gouvernants sont-ils en mesure de mettre de l’ordre? 

Recharges électriques gratuites en Allier
Le SDE03, en coordination avec son opérateur Freshmile, mettra en place, dès demain, la gratuité de son réseau de bornes de recharge électrique pour celles et ceux qui utilisent leur véhicule pour travailler durant toute la durée du confinement.

 

Principaux articles rédigés en février 2020

Imprimer PDF

Qui dit MIEUX?
Le dernier compte rendu du conseil communautaire en Bocage camarade, paru dans la presse, édulcore et oublie les échanges entre les élus avec la volonté de désorienter le lecteur qui dispose d’un droit de vote.
- Un échange sur un futur contrat CAF a permis de montrer la subjectivité préméditée des propositions,
- Une nouvelle action dans un domaine hors compétence et relatif au handicap dans le travail met en évidence le besoin de faire le buzz,
- Le projet de construction d’un point d’accueil France Services à Bourbon avec création de bureaux comcom a montré le délire: 1300 mètres carrés pour moins de 15 agents (près de 100 m2 par agent), soit plus de 3 millions de dépenses financées par le contribuable!
- Sont passés sous silence de l’article de presse, le rejet des modifications statutaires de la comcom et le rejet de la compétence plan d’eau de Vieure (majorité qualifiée non acquise). Les demandes de sorties des communes se multiplient et le polit bureau fait mine de rien.
Le retour en campagne municipale d’anciens élus de Bourbon travestit le rôle de la comcom, les communes ont perdu compétences et finances, les contribuables trinquent et le Bocage s’enfonce!

Le « bordel macronien »

Élu sur la promesse de la suppression de la Taxe d’habitation, le candidat Macron fait payer les communes. La supercherie est grossière et les élus municipaux doivent réagir avec les élections.
A l’aide de multiples documents, le gouvernement tente de faire passer la pilule auprès des maires (un vrai/faux subjectif).
En résumé, les communes n’auront plus indirectement la maîtrise de leur fiscalité ( foncier bâti plus et ex taxe d’habitation).
En effet, un coefficient correcteur , invention Macronienne, vient figer dans le temps l’évolution des recettes fiscales des communes.
Un petit rappel, les communes avaient la liberté de fixer les taux des taxes locales.
La supercherie macronienne réduit à néant la libre gestion des communes en gelant le produit fiscal attendu par la variation annuelle du coefficient correcteur.
Autre supercherie macronienne, le Fngir prélevé par l’Etat auprès des communes qui avaient hérité de la part Départementale de la TH est maintenu alors que la TH disparaît!

En 2022 et à la fin de l’impasse Macron, la France sera affaiblie. Croissance en berne, moins de rentrées fiscales, chômage toutes catégories non résorbé, dette et déficits d’Etat explosés, promesses Macron à financer au delà de 2022, collectivités recentralisées et dépendantes de Bercy, société divisée et devenue ingouvernable... le résultat de la politique du « Paraître » est affligeant!

De temps en temps, il est bien de regarder la gestion des communes. En regardant la gestion de Grenoble, seule grande ville dirigée par les verts, on constate entre 2014 et 2018 (mandat communal), une dette qui reste 50% supérieur aux communes de même importance (1700€ pour Grenoble contre 1100€) comme au bon vieux temps des socialistes : même doctrine - meme résultat. Capacité d’aufinancement nette des investissements: 2€ par habitant fin 2018!!!! Une misère!!!! Le bilan pour les grenoblois: plus de contraintes et toujours autant de pollution. L’attrape nigauds des verts est promu par les médias, rien d’étonnant, l’électeur paie, se soumet et se plaint! Drôle d’avenir!!! 

Le 11 février, je m'interroge sur l'impact du coronavirus!

Jusqu’aux municipales, nous allons assister à un flot d’articles et de reportages sur les changements climatiques. Façon de faire la promotion de mouvements gauchistes encartés verts.
Mais quel scientifique osera remettre la vérité au centre des évolutions climatiques sans être lapidé? Quel est l’impact du terrien sur une planète qui se déplace à mille kilomètres par heure?
La terre tourne sans cesse et assure la vie de ses habitants. La terre n’est pas inerte. La terre et ses climats ont toujours évolué au fil des millénaires.
Aujourd’hui, des apprentis sorciers vous proposent d’arrêter l’évolution de la terre. Sont-ils capables d’arrêter les évolutions interstellaires? Non bien sûr!
Chaque terrien doit protéger son environnement mais nul n’est capable de prévoir l’évolution terrestre dans les siècles à venir.

Meillard: Terre d’avenir s’est réunie pour la présentation des activités et des finances communales mais aussi pour imaginer les projets 2020/2026. J’aurai le très grand honneur de présider cette liste composée de 6 femmes et de 5 hommes. La parité est une règle volontaire à Meillard depuis 31 ans.

Les candidates et les candidats sont issus de différents secteurs d’activités.
Le profil des candidates: agricultrice, secrétaire d’un centre de formation, restauratrice, agent de l’éducation, jeune retraitée directrice d’établissement et jeune assistante sociale.
Le profil des candidats: votre serviteur, directeur d’une intercommunalité, technicien d’une société de conseils, agent hospitalier et animateur centre loisirs pour enfants.
Meillard: Terre d’avenir est un clin d’œil à l’évolution du nombre d’habitants ces 10 dernières années: plus 30% en récompense à de multiples initiatives communales.

Le 16 février 2020,  Ce matin, une nouvelle fois, Europe1 a prêté ses ondes à un Cher Monsieur qui écrit et vend ses livres basés sur l’agro bashing. Ce Cher Monsieur connaît l’agriculture du monde de la théorie.

* Il veut une France nourrit en bio mais oublie de dire que les dépenses des ménages devront augmenter de 40% pour rémunérer correctement des agriculteurs bio installés en France qui croulent sous les charges.
* En France, l’achat bio représente moins de 10 milliards sur un total de dépenses alimentaires françaises supérieures à 230 milliards d’euros. La consommation bio, c’est 4% des dépenses alimentaires françaises (dont une grande part importée) et c’est 99% de commentaires médiatiques, un scandale bobochisant!
* En France, nos chers bobochisants veulent instaurer des circuits courts. Un rêve dénué de toute réalité. Un grand responsable national déclarait: «une niche peut accueillir un chien, s’il y en a deux, ils se battent! ». Nos bobochisants avec leurs circuits oublient les 17000 entreprises agroalimentaires françaises et leurs 450000 salariés! Ils oublient aussi qu’ils concourent à la fermeture des petits commerces de proximité. Ces ignares des réalités économiques, dirigent notre pays vers la pauvreté!
* En France, le bien pensant bobochisant accuse l’agriculteur en permanence. Ce courant de pensée politiquement vert-gauchisant accueille des chercheurs qui ont cherché et jamais trouvé. Ces pseudo chercheurs ont travaillé dans des institutions qui ont mis sur le marché des phytosanitaires utilisés par les agriculteurs. Qui est responsable, le chercheur ou l’agriculteur utilisateur? Ma réponse est sans appel, le chercheur au service des fabricants de phytosanitaires!
Alors, nos médias peu responsables devraient essayer de comprendre plutôt que de penser que le bio ou l’écologie sont l’avenir du monde. Qu’en pensent les 800 millions de terriens qui ont faim et ne pensent pas bobochisant????????

Paris n’est pas la France mais la scène tragi-comique des LREM est révélatrice de cette politique du Paraître qui surfe sur l’actualité sans traiter les problèmes de fond. Exemple Buzyn qui se barre en plein débat sur les retraites.

Jeudi soir et lors d’une rencontre avec des amis allemands, mon interlocuteur m’expliquait comment le chancelier autrichien avait gagné les élections de son pays: 15 minutes de discours et 45 minutes de selfies. Les selfies sont devenus un extraordinaire moyen de communication et de propagande. LE PARAÎTRE QUI ÉVITE LE DÉBAT DE FOND!
En 2018, Macron avait piégé les maires de France invités à l’occasion du Salon des maires: aucun discours que des selfies!
Buzyn candidate virtuelle à Paris a commencé sa campagne avec un maximum d’images. Comment des électrives et des électeurs peuvent-ils se faire piéger et oser manifester contre leurs votes?
Eh si l’affaire Griveaux avait pour but de tenter une relance des municipales de Paris qui s’annonçaient catastrophiques pour LREM? Depuis des mois, LREM est porteur des vieux calculs politicards. Le doute est permis.

La GGT avec le soutien du Parti communiste perturbe la session du Conseil départemental de l’Allier.

Après une condamnation pour destruction de bien public, la CGT s’est ridiculisée en payant l’amende d’un euro symbolique en pièces jaunes jetées dans l’hémicycle.
Et puis l’insupportable est arrivé, un militant a menacé le Président du département avec des propos tendant à supposer une atteinte à son intégrité physique.
Devant une telle menace physique, l’exécutif s’est retiré et après plusieurs heures le Parti communiste a fini par condamner les propos inadmissibles tenus à l’encontre du Président.
Décidément, notre démocratie est menacée par des individus adeptes de la dictature prolétarienne

Réponse à un ami journaliste

« Je n’y peux rien mais j’ai les larmes aux yeux en apprenant le suicide tous les 2 jours d’un agriculteur qui se sent accusé d’empoisonneur et qui vit sans véritable revenu.
Bien sûr, j’ai toujours défendu celui que l’on accuse à tort et plutôt que de juger et de condamner, nos médias devraient s’interroger et défendre la cause des agriculteurs qui ne veulent pas devenir encore plus pauvre en produisant du soi-disant bio. Moins 40% de production et plus de charges de travail n’ont jamais produit plus de revenu.
Les retours à la terre en bio des bourgeois bohèmes, montrés dans x journaux, font partie de l’agro bashing.
C’est comme pour les municipales, les médias préfèrent imaginer le maire virtuel que de rencontrer celles et ceux qui ont modernisé, géré, transformé leur commune, qui sont des avant-gardistes, de peur qu’ils ne deviennent des exemples! »

 La mise en Échec de F. Fillon. Eh si cela avait été savamment monté ?

Quelques minutes avant le dernier débat des primaires de la droite, le 17 novembre 2016 à 19h48, j’adresse un SMS à un proche du favori des primaires dont le nom est avancé pour Matignon. SMS dans lequel j’avance la victoire aux primaires de F. Fillon avec un soutien massif du mouvement « la manif pour tous ». Le résultat des primaires donnait raison à mon analyse.
Que s’est-il passé et là je ne l’avais pas imaginé mais cela peut être expliqué.
Toutes les forces influentes de notre pays ont analysé la désignation de F. Fillon et le risque de conduire une politique inspirée d’un certain conservatisme voire une opposition à des demandes sociétales concernant très peu de personnes!
A partir de la victoire de F. Fillon aux primaires de la droite, différents courants de pensées ont activé leurs réseaux et en quelques semaines ils ont sorti le dossier rémunération de P. Fillon avec la bienveillance d’une institution. Tout le monde connaît les rapports compliqués des français avec l’argent! Un boulevard était donc ouvert avec son lot de lynchages. La défaite aux élections de Fillon avec la victoire d’un candidat très ouvert aux demandes sociétales minoritaires donnait raison aux forces influentes.
Quel est le véritable problème?
Dans notre Pays comme dans toutes les grandes démocraties, les représentants du peuple ont besoin de moyens financiers pour exercer leurs mandats nationaux sinon seuls les très riches pourraient nous diriger. Être élu national n’est interdit à aucune personne qui dispose d’un droit de vote.
L’affectation des moyens financiers aux élus nationaux, dans la réglementation française actuelle, est nominative et identique quel que soit le parlementaire. L’élu est libre de choisir ses collaborateurs et libre de fixer le montant de leur rémunération dans la limite d’un plafond qui ne change pas quel que soit le nombre de collaborateurs. En d’autres termes plus le nombre de collaborateurs est élevé, moins ils sont rémunérés.
Faire le procès du couple Fillon , c’est remettre en cause le règlement de nos institutions. Pourquoi pas, mais cela devrait être vrai pour tout le monde et ne faudrait-il pas l’étendre à d’autres secteurs?
Au final, le procès du couple Fillon fera jurisprudence mais pour l’instant le couple est innocent et il sera difficile de prouver qu’il a enfreint les règlements en vigueur.
Une dernière question: comment se fait-il que ce procès tombe en pleines municipales 2020? Interrogeons-nous?
NB: je tiens à préciser que je ne suis pas filloniste.

La Haute Loire aurait une nouvelle agricultrice qui chaque matin est payée pour présenter une rubrique sur Europe 1. Plus exactement, cette jeune personne est une militante politique ex élue et écologiste. Elle n’est agricultrice que pour les antennes et son principal revenu ne provient pas de la terre! Ce matin, elle vante une plateforme américaine qui développerait l’agri tourisme en France.
Fort exactement, cette plateforme ne produit rien mais commercialise en empochant 20% de commission sur vente, bénéfices qui échappent au fisc et aux charges sociales françaises! Ces fameuses plateformes qui mettent la France en difficulté en accaparant des Finances utiles aux financements de nos dépenses publiques.

Si cette pseudo agricultrice connaissait la terre de Haute Loire, elle saurait que Monsieur Pages de Haute Loire fut un des pères fondateurs des Gîtes de France dans le 43 avec Émile Aubert sénateur des Alpes. Le premier label en agri tourisme, c’est Gîtes de France depuis les années 1950 et non une plateforme internet! 

Dans la rubrique de désinformation et promotion de la décroissance française, la radio ce matin nous annonce que les vignes françaises seraient entretenues par le cheval. J’invite tous les braves écolos à biner les vignes avec un cheval, j’ai connu cela. Je pense qu’ils ne feraient que quelques mètres derrière le cheval. Aujourd’hui, moins de 1% des vignes en France sont entretenues avec l’aide d’un cheval. Petit problème pour la journaliste ce matin, la viande de cheval de trait est consommé par les humains, enfin elle est exportée au Japon gros consommateur, OUF! 

Hier soir 26 février, j’ai regardé sur Fr3 le débat des municipales de Montluçon. Le déroulé du débat est vieillissant et démodé. Nous ne sommes plus au temps des promesses non financées. Montlucon comme les autres villes n’a pas de marges financières débordantes. J’aurai aimé demander au représentant de la gauche, ce qu’il pensait des coupes sombres dans les dotations d’Etat accordées aux communes entre 2014 et 2017 sous Hollande soutenu par le PS, le PC et les Verts associés (ils ont tous voté Hollande en 2012)? J’aurai aimé demander au candidat LREM ce qu’il pensait de la suppression de la TH part communale et du coefficient correcteur qui limitera les rentrées fiscales des communes? Alors, la modernité repose sur: quelle promesse = quelle recette disponible?

Depuis des semaines, la presse quotidienne montre que la ruralité n’est pas sa priorité lors des municipales (envahissement d’articles des villes). L’originalité, la diversité, la créativité... n’ont plus le droit de cité pour des ruraux authentiques.

La campagne doit être indolore et incolore. Les candidats aux élections doivent se conformer aux règles imposées par la presse, index sur la couture du pantalon, peu importe l’avis du lecteur/électeur ! Alors vous connaissez mon côté rebelle, je préfère l’original à la copie!
Une élection municipale s’adresse aux habitants de la commune qui sont majeurs pour choisir. La lecture de la presse aseptisée, ils l’ont délaissée.
Meillard qui avance n’aura peut-être pas d’article comme en 2014, on fera sans!

 

 

Principaux articles rédigés en janvier 2020

Imprimer PDF

À tous les ayatollahs des normes dites écologistes d’extrême gauche et à Monsieur Jadot en particulier je demande une chose: « si vous souhaitez interdire en France tel ou tel produit, interdisez immédiatement l’importation de toute production provenant de Pays autorisant l’utilisation de ces dits produits y compris provenant de pays proches de vos idées politiques! ». Pratiquant une politique politicienne à géométrie variable selon vos propres idées vous n’êtes pas crédible Monsieur Jadot. Vous êtes le fossoyeur de nos amis paysans, vous trompez consommateurs et électeurs. Les médias et nos gouvernants actuels sont vos serviteurs et destructeurs d’économie et d’emplois. Voilà la réalité des écolos gauchos français au service de la destruction de notre économie et de notre ruralité.

L’échec de la politique Macron au grand jour, la dette française dépasse 100% du PIB. La presse macroniène minimise. Imaginez si cette situation s’était produite sous la droite? Souvenez-vous le vieux débat sur la notification 3 A sous Sarkozy!
La dette à plus de 2400 milliards c’est près de 40000€ d’emprunts par français (près de 2 ans de salaires au smig) y compris pour chaque enfant. L’explosion de la dette repose sur un mauvais taux de croissance et sur des dépenses publiques à la dérive. Imaginez 100 milliards d’emprunts nouveaux en 2019 c’est l’équivalent de 250 ans de budgets du Conseil Départemental de l’Allier! 

Le parlement sert-il encore à quelque chose? Les médias, le gouvernement et les syndicats ont-ils vocation à écrire la loi et à l’approuver? Dans la 5ème république la réponse est NON. Mais la macronie préfère écrire la loi dans la rue et les écoliers LREM n’ont qu’à se taire!!! Voilà où nous en sommes arrivés, l’inutilité du parlement de la macronie!

L’affichage écolo bobo fait chavirer le bateau France. Nous avons les prélèvements les plus élevés au monde et nos concitoyens ont de plus en plus de mal à boucler les fins de mois. Seuls les produits de luxe français tirent leur épingle de ce jeu de massacre écolo bobo; un réel paradoxe. Posons-nous 3 questions:

- pouvons-nous importer de pays qui font travailler des enfants de moins de 10 ans?
- pouvons-nous importer de pays qui n’ont ni nos règles sanitaires ni nos règles environnementales?
- pouvons-nous importer de dictatures communistes?...
Eh bien oui nous importons de ces pays!
Nos importations et en particulier agro biologiques sont un scandale permanent promu par nos bobos écolos qui trucident notre agriculture et nos petites entreprises.

Ces expressions nous minent le moral, elles sont bien analysées dans le livre de Philippe Bloch :
« Bon courage » expression matinale, sans le penser nous plaignons notre ami, alors utilisons « Bonne journée! »
« Petit café, petit déjeuner, petit mail... », nous vivons « petit » alors pensons plus grand et tout est possible.
« Le problème, c’est que... » cette expression anxiogène peut être remplacée par « La solution, c’est que... »
« Pourvu qu’il n’arrive rien! » vu par les français est remplacée aux USA par « espérer qu’il m’arrive quelque chose »
« Ce sera tout » cette traditionnelle expression est expéditive, le client aime être choyé et complimenté
« Vivement la retraite » ambition d’entrer au plus vite dans le dernier chapitre à remplacer par « envie d’avoir envie! »
« Il est bien gentil » pour ne pas dire nunuche, cette expression reflète qu’il faut retrouver notre fierté perdue!
« Ca marche jamais » ou comment passer du pessimisme à l’optimisme avec « et si ça marchait malgré tout? »
« Dans ce pays... » où rien n’est de ma faute, cette expression oublie que pour réussir il faut de la solidarité, du positif..
« C’était mieux avant » arrêtons de regarder dans le rétroviseur et pensons que demain sera mieux…

« On a toujours fait comme ça » nous enferme et devons être capables de penser et d’agir autrement... 

Europe 1 attire de nouveaux auditeurs et ne fait pas de politique, disent les journalistes!!!! Beaux exemples ce matin:
- Darmon en bon socialiste tire à boulets roses sur la macronie qu’il appelle à la modestie si elle ne veut pas disparaître.
- Hildalgo maire de Paris est encensée alors que son bilan est catastrophique et qu’elle veut faire de Paris un jardin de loisirs à vélos après avoir encaissé l’échec de la voiture propre,

- Dati était invitée mais Mabrouk ( pro LREM socialiste) a pourri l’interview en l’interrogeant sur des djihadistes libérés, sur les affaires Ghosn et en contestant les multiples échecs d’Hidalgo, dénoncés par Dati, échecs Hildalgo qui conjuguent saleté, insécurité, pollution, mal logés, record des prix de location ou d’achats.... Paris sous Delanoë/Hidalgo est devenu une ZAD pour bobos écolos gauchos... 

Qui peut croire Monsieur Darmanin mise à part de grands naïfs. Les prélèvements baissent en France, ose-t-il nous dire sur RTL ce matin.

Le déficit budgétaire ne sera pas de 98 milliards d’euros en 2019 mais de 93 milliards, rien de rassurant, l’Allemagne enregistre un excédent de plus 15 milliards soit une différence de 108 millards avec la France.
93 milliards c’est 25% de nos dépenses qui sont payées par emprunt et pour Darmanin: tout va bien.
Autre élément de language insupportable: l’Etat va nous donner de l’argent. L’Etat ne donne rien, il rembourse des trop perçus auprès des français.
Enfin et par modestie, Monsieur Darmanin, reconnaissez que la politique Macron produit la plus mauvaise des croissances européennes et explose la dette. Payer à crédit se paie toujours et les beaux éléments de language sonnent le FAUX!

Ils sont fabuleux ces communistes de la comcom Bocage Bourbonnais. Manquant cruellement d’idées et souhaitant garder la population sous leur joug idéologique, ils s’approprient la création des autres et se disent créateurs, quel toupet!
Il y a quelques semaines, ils induisaient en erreur la population en laissant croire à la création d’un Ram, crée il y a 15 ans par les élus de droite! Au passage, ils oubliaient de préciser, qu’ils ont fait disparaître les tchites canailles!
Dans la presse d’aujourd’hui, il créent un café internet, il existe au Montet depuis le début des années 2000 à l’initiative des élus de droite et appelé à l’époque « multimédia »! Le centre Pierre Luet est galvaudé!
Les élus de droite avaient obtenu le tout premier label « Relais de services publics en Allier » financé par l’Etat dans les années 2000! Ils laissent supposer maintenant qu’ils l’ont créé!
Les cocos sont devenus les rois du baptême et de la récupération! Leur malhonnêteté avec une presse complice, repose sur la réécriture de l’histoire. Au pays des camarades, les vieilles méthodes staliniennes ont la vie dure.
Pour les électeurs des communes de Bocage Sud et depuis 2014, tous les impôts intercommunaux augmentent et plus aucune initiative n’est recensée. Alors, il convient de sanctionner ces rois de la récup et il convient de retrouver les printemps des années 1994/2014. 
Le secteur du Montet a vécu 20 ans de progrès stoppés depuis 6 ans. 

Les cocos s’emmêlent les pinceaux. Les conseillers départementaux communistes du canton de Souvigny cumulant aussi un poste de parlementaire demandent, par écrit, aux Maires de délibérer sur la construction d’un deuxième pont à Moulins. Les cocos siégeant au Conseil municipal de Moulins ont refusé de voter une délibération portant sur le deuxième pont et proposée par le Maire. Le téléphone rouge ne fonctionne plus entre communistes, gros malaise dans la camaraderie!

L’agribashing permanent, quotidien, minuté... de nos médias bobos/écolos/gauchos est insupportable et truffé d’hypocrisie.

Hier matin sur RTL, une brave journaliste qui devait ni connaître la physiologie du cycle de ponte d’une poule (nombre limité d’ovules), ni la composition des aliments en protéines, glucides, lipides, vitamines, oligo-éléments... s’exprimait sur les œufs classés sur injonction de normes environnementales bobos/écolos/ gauchos en catégories 3, 2, 1, 0. La note 0 étant celle de bio français ou très souvent importé, c’est à dire de la poudre aux yeux.
Quelques secondes plus tard, cette même radio encaissait les pub d’un discounter qui proposait de la dinde de grands élevages à 2€ le kg.
L’argent des médias provient des produits que nous consommons et la presse a perdu tout sens de déontologie, on critique le produit et on encaisse la pub, honteux!!!!!!!!!
C’est révoltant et terriblement nocif pour nos agriculteurs qui travaillent, se font assassinés par les bobos/écolos/gauchos à tout instant et qui doivent vendre à perte pour financer des campagnes de pub qui engraissent les médias !

La montée des violences en France est très inquiétante car l’impunité est cultivée depuis des années.
La répression est une caricature de la droite et la liberté de casser serait un acquis républicain de gauche.
Quand un État ne fait plus respecter la loi, l’anarchie s’installe. Le macronisme a détruit les derniers repères de la démocratie, il ne peut plus s’adresser aux interlocuteurs qu’il les a fait disparaître avec l’aide des médias.

L’affichage politique des gouvernements Hollande et Macron piège les gens de bonne volonté.

Personne nie le fait qu’il faut réduire nos consommations énergétiques et utiliser les éléments de la nature pour produire des énergies renouvelables, MAIS?
J’aimerai que l’on m’explique:
- Pourquoi les locations des compteurs de bornes électriques sont devenues des pompes à fric?
- Pourquoi l’Etat ne rembourse pas la TVA sur des études destinées à définir des plans d’actions environnementaux?
- Pourquoi, l’Etat refuse l’autonomie de la France en biogaz à l’horizon 2050 et décourage ce secteur en abaissant les prix d’achat du gaz bio?
L’Etat vous incite et vous trucide! L’incohérence, la nouvelle science politique.

En Marche, sans base et sans programme, apparaît au grand jour, un amalgame de personnalités aux ambitions personnelles très éloignées de l’intérêt de notre Nation.

On connaît le parcours atypique du Président de la République: élu sans jamais avoir été élu à aucun poste antérieurement.
Maintenant c’est la guerre entre membres ou ex-membres du gouvernement pour s’assoir dans un fauteuil de maire d’une ville de plus de 9000 habitants, seuls les résultats des municipales 2020 de ces villes seront publiés selon le grand serviteur-manipulateur Castaner.
Bis repetita, nos médias imposent des noms aux municipales sans évoquer le futur des villes victimes de duels fratricides entre marcheurs ou marcheurs ayant rejoints tels ou tels camps par opportunité politicarde.
L’avenir médiatiquement de notre Nation, vu par les médias écolos bobos gauchos est-il: la décroissance française, la chute des productions alimentaires, les difficultés de se nourrir pour les masses laborieuses... une France stérilisée sans bruit, sans couleur, sans parfum, sans séduction.... ?
Je ne pense pas mais attention, nos manipulateurs souhaitent l’avènement de dirigeants politiques suicidaires pour l’avenir de nos enfants.

La Grande Bretagne sort de l’Europe tant mieux ou tant pis? Depuis leur entrée dans l’Europe, les britanniques ont fait suer l’Europe et ont investi les instances européennes.
Angleterre bras armé de nos amis américains au sein de l’Europe? Échec de cette tentative d’américaniser l’Europe? Échec de la mondialisation? Depuis des mois, je pense que nos américains, avec le brexit, vont faire de l’Angleterre le Monaco de l’Europe c’est à dire un paradis fiscal joujou des USA et pied de nez à l’Europe! 

 

 

 

Principaux articles rédigés en décembre 2019

Imprimer PDF

7 décembre 2019, Congrès de la Fédération des élus bourbonnais, ce matin à Vichy autour de Xavier Bertrand. Face aux difficultés nationales, quelles solutions locales ? Des solutions concrètes et pragmatiques d'un Président de Région ancré sur son territoire : Proche Emploi avec 16.000 personnes qui retrouvent un travail, Indemnité transport pour améliorer le pouvoir d'achat des gens qui travaillent, maintien des gares en milieu rural, soutien aux centres bourgs, réduction de fiscalité économique pour attirer des industries en zone rurale, création d'antennes d'études supérieures dans les villes moyennes où la vie est moins chère pour les étudiants. Tout cela en faisant des économies de fonctionnement. Des solutions de bons sens qui devraient inspirer rapidement les politiques gouvernementales actuelles.

Marges de manœuvre inexistantes
Lors d’une discussion avec l’ambassadeur de France en Allemagne, je lui demandais : «Comment expliquez-vous l’acceptation des réformes Schroeder par le peuple allemand et comment comprendre le rejet par les français de toute réforme ? » Sa réponse fut limpide et courte : « La culture française repose sur la révolution : s’opposer pour s’opposer. L’Allemagne pratique le consensus ! ». Tout est dit. Sortirons-nous un jour de cette spirale infernale qui entraine la France vers des méandres profonds pouvant être mortels?
Quand le gouvernement et la haute fonction publique s’expriment en France, le citoyen a l’impression que la « toute puissance » décide de tout et qu’elle dispose de trésors cachés pour financer telles ou telles mesures. En réalité, la « toute puissance publique » ne possède rien et c’est l’usager/contribuable qui paie l’addition par des soustractions de plus en plus douloureuses, par une dette publique qui s’amplifie, par une baisse des redistributions! La Xième réforme des retraites est un exemple flagrant.
Contre toute logique démographique (moins d’actifs et plus de retraités), contre les progrès scientifiques (espérance de vie)… des partis politiques se sont fait élire en abaissant l’âge de la retraite, il y a 38 ans. Les français piégés demeurent les seuls financeurs de cette promesse. Ils paient très chers l’addition et les générations à venir n’ont pas fini de rembourser ces errements. L’Etat ne cotise pas pour les retraites de ses agents et il emprunte pour payer les retraites des fonctionnaires et d’un certain nombre de services dits publics.
Prenons quelques chiffres :
• En 1975, la France comptait plus de 3 cotisants par retraité (chiffres CNAV). En 2016, elle ne compte qu’1,3 cotisants par retraité. Cette réalité impose des cotisations sociales « retraite » en hausse constante et des pensions« retraite » non indexés sur l’inflation ou l’évolution du coût de la vie.
• L’âge moyen de sortie du marché du travail (chiffres OCDE) montre de grandes différences d’un pays à l’autre. En 2016, la sortie en France était à 60 ans pour les hommes et 60,3 pour les femmes, en Allemagne 63,3 et 63,2, au Canada 65,9 et 63,1, aux Etats-Unis 66,8 et 65,4, au Japon 70,2 et 68,8… Seules les femmes françaises sortent plus tard du marché du travail que les hommes.
• La moyenne d’années passées en retraite (chiffres OCDE 2018) varie beaucoup entre les Pays. En France, la durée moyenne pour les femmes est de 26,9 années et de 22,7 années pour les hommes, en Allemagne 22,5 et 19,1, aux Etats-Unis 19,8 et 16,4, au Japon 21 et 15,5… Les femmes passent plus d’années en retraite (de 3 à 5 ans selon les pays) et la France n’a pas les moyens de son affichage prétendu généreux.
• Les dépenses sociales publiques en pourcentage du PIB (chiffres OCDE 2018) place la France au rang des pays les plus taxés. Ce pourcentage en France est de 31, 2%, en Allemagne 25,1%, au Canada 17,3%, aux Etats-Unis 18,7%… En France, les retraites représentent plus de 50% des dépenses sociales (PLFSS).
• La bonne santé économique et la générosité d’un pays reposent sur les résultats des comptes publics (excédent ou déficit) et sur le taux de croissance de l’économie. En 2018, la France a enregistré un déficit public de l’ordre de 2,8% de son PIB et une croissance économique de 1,5%. L’Allemagne enregistrait +1,7% d’excédent budgétaire et 1,5% de croissance positive (ralentissement)… Avec un déficit public récurrent depuis 1975, le gouvernement français ne peut qu’augmenter la pression fiscale et sociale et ne peut pas compenser le budget des retraites. Avec moins de 2% de croissance, la destruction d’emplois réels se poursuit et le ratio actifs/retraités se détériore.
Alors OUI ou NON faut-il réformer le mode de financement des retraites et peut-on conserver des systèmes disparates très inégalitaires ? Le temps des acquis sociaux semble révolu dans une économie mondialisée et les égoïsmes (régimes spéciaux non équilibrés) des uns peuvent condamner la survie des autres (petites retraites). Vendre les biens d’Etat n’est pas une ressource durable. Vouloir surtaxer celles et ceux qui ont les moyens d’investir est une posture à courte vue. Sans investisseur, le travail se raréfie et la pauvreté progresse.
Compte tenu des difficultés rencontrées par les gouvernements qui ont eu le courage de faire évoluer les modes de financement des retraites, de rendre plus équitables nos multiples systèmes de retraite… je ne suis pas sûr que la méthode choisie par l’actuel gouvernement puisse aboutir. On ne change pas un modèle du jour au lendemain. Si les actifs d’aujourd’hui financent les retraites actuelles, comment ne pas craindre un vide financier avec un régime à points? Comment capitaliser un régime à points dans une économie déficitaire ?
Une chose semble évidente : il faut rééquilibrer le ratio cotisants/retraités pour ne pas surtaxer les uns et réduire le pouvoir d’achat des bénéficiaires. L’âge de départ à la retraite ne pourra donc qu’augmenter dans une situation où la croissance économique est insuffisante et où les comptes publics sont dans le rouge. Ne l’oublions jamais, c’est le français qui banque !
Personnellement, je pense qu’il faudrait consulter les français par référendum sur le devenir du financement des retraites sinon nous continuerons la mise en place de réformettes à répétition et les déficits publics s’accumuleront. Trois questions pourraient être posées :
• Modalités actuelles conservées mais obligation d’augmenter les prélèvements sociaux avec de nombreuses conséquences (compétitivité, diminution des salaires nets et des retraites…)
• Nouveau système par répartition avec une logique de gagnant/gagnant : moins de charges et des retraites plus conséquentes (modification de l’âge et du rapport hommes/femmes …)
• Régime par point mais avec perspectives pratiques.

A quelques jours de Noël et du premier de l’An, il est possible rêver mais l’heure du réveil viendra toujours en espérant qu’il ne soit pas trop tard.

En montant en première ligne ce jour, Édouard Philippe va au sacrifice. La loi sur les retraites n’est pas encore débattue, ni votée. Va-t-il annoncer un passage par ordonnance? Va-t-il annoncer un vote bloqué? Si de telles procédures ne sont pas annoncées, les semaines de débat vont être très longues et semées d’embûches. L’opération médiatique d’aujourd’hui n’est-elle pas la fin d’Edouard Philippe en qualité de premier ministre? Macron n’utilise-t-il pas ses dernières cartouches?

Plutôt que de s’opposer pour s’opposer, il serait bien de s’écouter calmement sur l’avenir des retraites. Regardons ce qui s’est passé:
- La gauche française se fait élire en 1981 sur l’âge de la retraite à 60 ans, une erreur politique aux lourdes conséquences (100 milliards de dettes en 1981, 2300 milliards en 2019 soit 50 milliards de plus par an dont une part est la conséquence du déficit des retraites dans le domaine public),
- En 1975 et pour financer 1000 de retraite chaque actif devait dégager et cotiser 300,
- En 2019 et pour financer 1000 de retraite chaque actif doit dégager et cotiser 770,
Pour les actifs, pour les entreprises et donc pour le prix de revient de notre économie 770 ce n’est plus supportable. Les salaires nets sont réduits et les ménages ont du mal pour finir les mois.
Pour les retraités, les pensions ne sont plus indexées, les taxes sont majorées (CSG, combustibles...) et les enfants sont obligés de financer les Ephad.
Un rappel: le gouvernement ne finance rien et les français paient tout, simplement il faut rechercher le plus juste équilibre possible.
- Plus de salaires nets c’est moins de charges. - Plus de retraites c’est moins de bénéficiaires comme dans tous les pays qui savent compter et gérer, ils ont reculé l’âge de la retraite.

Celles et ceux qui nous manipulent n’ont qu’un but: l’échec de notre Pays et de son économie qui manque de souffle et ne peut plus créer suffisamment de croissance pour cofinancer les retraites. 

Attendu depuis de nombreuses années, l’adhésion de toutes les communes adhèrent au SDE 03 à compter du 1er janvier 2020: Très heureux qu’un tel accord unitaire soit conclu. Sur 35 ans, il représente près de 90 millions d’euros de crédits pour l’Allier et ses communes sur les bases de calcul de 2020 soit beaucoup plus au final.
 
 Les résultats économiques de la Macronie sont mauvais. Notre Pays n’a plus de visibilité politique et il est conduit au jour le jour. Le chômage baisserait selon le gouvernement mais les spécialistes parlent d’effet démographique: le nombre de départ en retraite étant plus important que l’entrée en activité de nouveaux actifs. Le budget prévisionnel 2019 de notre pays avait été voté avec 1,8% de croissance, la France va péniblement atteindre 1,3% en 2019 (source Lemaire). En conséquence, moins d’actifs et moins de croissance c’est plus de dette, dette qui dépasse maintenant 100% du PIB (2400 milliards d’euros) mais la dette française c’est 8 ans de recettes du budget de l’Etat (PLF: 300 milliards d’euros au projet de loi de finances). L’amateurisme de Macron et des députés en culottes courtes nous conduisent à payer très chère l’aventure, Luc Ferry le dit depuis longtemps. Les chiffres sont là et les grèves sont un paravent médiatique opportun.
 
Une nouvelle fois, le compte rendu du dernier conseil communautaire de la comcom communiste du Bocage Bourbonnais, paru dans le quotidien local, reflète le mépris et contient beaucoup d’inexactitudes. Il faut dire que les comptes rendus sont rédigés directement par les camarades.

Si la minorité, comme les camarades traitent des démocrates, n’a pas participé au dernier polit bureau c’est qu’elle avait mieux à faire ailleurs (Voeux du Conseil Départemental, soutiens aux communes).
À la comcom, l’opposition est stigmatisée et jamais écoutée. La majorité ne pense et n’agit que par intérêt du clientélisme politique. Régulièrement, le conseil communautaire est mis devant le fait accompli. Les dossiers sont déposés avant approbation.
À l’heure où plusieurs entreprises cherchent à embaucher, les camarades pensent zéro chômeur. En d’autres termes, comment faire illusion sur des projets qui ne seront jamais concrétisés. D’ailleurs, il est vraisemblable que le gouvernement annonce la fin du dispositif zéro chômeur en avril 2020.
La minorité est aux côtés de la population qui en a marre de payer des impôts pour servir les intérêts des camarades du Bocage Bourbonnais!

 

 
 
 

Principaux articles rédigés en novembre 2019

Imprimer PDF

Sans vouloir en rajouter, mais interrogatif?
- Un individualisme forcené sans borne,
- Un irrespect permanent des institutions
- Des apôtres de la décroissance
- Un progrès scientifique contesté en permanence
- Une démographie galopante
- Une migration déstabilisante
- l’effacement des racines et des courants de pensées
- Un enseignement au rabais
- l’absence de perspectives
- L’instabilité mondiale...
Et la théorie de l’effondrement prend court....


Quand la France retrouvera les chemins de la croissance et de la bonne gestion des fonds publics, tout ira mieux car sans argent disponible rien n’est possible. Mais un tel programme peut-il faire élire un Président?

* Je suis choqué par l’analyse faite par les médias et nos dirigeants sur l’hôpital. Depuis plusieurs années, ils nous expliquent que le trou de la sécurité sociale est bouché! De qui se moquent-ils? De Nous. Depuis des années, les gouvernements Hollande et Macron laissent courir les budgets déficitaires des hôpitaux et maintenant, ils viennent éteindre le feu en reprenant une part des dettes cumulées et en grossissant celle de l’Etat! Ceci se nomme de la politique « gribouille »! L’équilibre des comptes de la sécu est artificiel!

* Macron est allé au Congrès des Maires, histoire de faire bonne figure à 4 mois des municipales. Mais là aussi, nos dirigeants sont sans vergogne. Depuis 2014, ils ont baissé ( Hollande/Macron) les aides compensatrices accordées aux communes en compensation de compétences assurées pour le compte de l’Etat. Macron s’est fait élire en supprimant la TH propriété des communes (une arnaque politique). Et puis les Maires servent de serpillières sur lesquelles le pouvoir essuie ses pieds, histoire de montrer pattes blanches vis à vis d’une population qui conserve sa confiance aux Maires.

* Hier soir, les journalistes s’autorisaient (radios et TV) à parler au nom des maires, quel outrage! Ce qui me choque le plus, c’est l’ignorance des réalités. Savez-vous qu’un maire n’a ni chéquier communal et ne peut pas se faire rembourser une dépense de fourniture achetée pour la commune? Savez-vous qu’un Maire est en permanence sous tutelle de l’Etat et que toute décision prise par lui est soumise au contrôle de l’Etat? Savez-vous qu’un Maire doit équilibrer les comptes de la commune alors que l’Etat baisse sans concertation des dotations et supprime des impôts. Bien sûr, nos dirigeants et nos médias ne parlent pas de cela!

* Mais une question: « Si on en est arrivé là n’est-ce pas la faute de parlementaires qui votent des lois préparées à 99,99% par la haute fonction publique qui se protège et met sous tutelle les élus? »

Alors, si notre Nation souhaite retrouver des couleurs, choisissons des élus d’expérience de terrain qui ont encore du bon sens car ils sont confrontés aux réalités!

24 novembre 2019,  M6 vient de présenter un reportage sur la détresse des agriculteurs et les larmes me montent au visage. Je trouve tellement injuste les critiques portées sans cesse contre une des professions les plus nobles de notre société. Comment expliquer ces agressions contre nos agriculteurs si ce n’est la conséquence de propos médiatiques irresponsables? Comment admettre que cet éleveur de chèvres ne gagne que 5000€ par an, qu’il doit quitter son logement et aménager une chambre pour sa petite fille dans la laiterie? Le monde agricole devrait exiger un temps d’antenne équivalent pour répondre à l’agro Bashing quotidien.

27 novembre 2019, La communauté de communes Bocage Bourbonnais a vécu de grands moments hier soir. La majorité communiste a fait valser les euros des contribuables, contribuables qui voient valser leurs impôts comcom.
Au menu hier soir, les camarades, en manque d’idées pour développer leur territoire, sautent sur toutes les idées farfelues proposées par des organismes croqueurs de fonds publics à court terme, idées certainement défendues par le camarade député peu sensible aux explosions d’impôts! Pour le lui, le Bocage est une aire de jeux du clientélisme!
Parmi les idées farfelues à forts financements des contribuables ont été approuvées par les camarades hier soir:
- candidature pour un programme national pour l’alimentation destiné à favoriser les circuits courts et le bio. L’avenir de nos agriculteurs du Bocage critiqués sans cesse n’est pas là. Aujourd’hui en Bocage, le bio c’est 2% du marché que fait-on des 98% restants?
- candidature pour une convention multiples avec des chercheurs en recherche de crédits publics pour survivre et piquer des crédits autoroutiers, convention pour s’intéresser aux déchets d’abattoir, convention pour planter des arbres dans le Bocage afin de se nourrir de glands, convention pour s’intéresser au projet « zéro chômeurs » (dispositif très critiqué au plan national et en survie). Le Président a fait un méli-mélo incompréhensible, le but étant de verser plusieurs dizaines de milliers d’euros des contribuables. Le dossier « appel à candidature » a été déposé sans avis préalable des élus qui ne servent à rien en Bocage, vision du Président!
- convention pour utiliser des véhicules avec des pubs, convention passée avec une société anonyme qui ne déclare ni capital détenu, ni chiffres d’affaires, ni résultat comptable... située dans le sud de la France.
- convention pour récupérer le centre multimédia créé par Bocage Sud et qui sera exploité par le centre social des camarades. Ils ont un talent fou les camarades pour fermer des services ( Ram, centre multimédia...) et pour les réouvrir laissant supposer qu’ils les ont créés!!!!
convention pour louer un ancien bâtiment d’exploitation pour loger une multitude d’équipements peu utilisés mais pour lesquels ils ont oublié le rangement. Location d’un hangar camarade!
- convention pour louer la Zac de Deux Chaises aménagée sous ma présidence. Le maire de Deux Chaises a découvert le projet élaboré. En éliminant le maire, on découvre la dictature coco!
- la décision d’accorder les plus faibles aides économiques des intercommunalités de l’Allier, histoire de rejeter les projets économiques porteurs d’emplois. Les créateurs de la comcom de « St Pourcain val limagne » rient avec des soutiens « record » et ceux du Bocage pleurent! Dans le Bocage l’économie n’est pas la bienvenue, seul le contribuable est corvéable à merci!
En résumé, les camarades ont assommé un peu plus les contribuables du Bocage hier soir. Pour les communes victimes et prisonnières, un seul espoir « se barrer », le veto des services de l’Etat devient de plus en plus insupportable et il faudra penser référendum local pour sortir de l’absurdité administrative et politique!!!!

N’hésitez pas à partager ce post en Bocage, les contribuables électeurs doivent savoir! 

 

 

Retour sur les inaugurations du 26 octobre 2019 à Meillard

Imprimer PDF

Inaugurations en cascade à Meillard, 1,250 millions d’euros.

Beaucoup de monde était réuni auprès du Conseil municipal pour inaugurer une série de travaux impressionnants pour une commune de 320 habitants. Durant les années 2017, 2018 et 2019, près de 4000€ de travaux auront réalisés par habitant. Pour Yves Simon, il n’y a pas de mystères : « La bonne gestion donne des marges de manœuvre très intéressantes qui permettent de mobiliser différentes subventions. » Près de 500000€ de subventions ont été négociées soit en moyenne près de 50% des travaux hors taxes.
Des travaux qui ouvrent des perspectives
Accessibilité et intégration paysagère
Afin de rendre accessible l’avant de la Mairie et la salle annexe aux personnes souffrant de handicap, la commune a fait modifié le parvis des bâtiments tout en réalisant une intégration architecturale. Les travaux agrémentent l’accueil.
Sécurité
L’accès au secrétariat de mairie nécessitait une mise en sécurité du bureau. Le bureau de l’agent communal a été entièrement reconçu afin de pouvoir surveiller toute entrée de personnes dans la mairie.
Transition énergétique
La commune veille depuis des décennies à ses consommations énergétiques.
En 2018, elle a fait changer les huisseries de la mairie de la salle annexe et d’une des logements annexes.
Le réseau de chaleur était alimenté par une chaudière fuel. La municipalité a décidé de conserver cette chaudière en secours. Une chaudière bois granulés a été installée et le réseau de chaleur a été étendu aux 3 chalets. Pour la commune, l’apport financier correspond au prix d’une chaudière fuel mais le résultat financier n’est pas le même. Pour Yves Simon : « La dépense en combustible est passée de 10000€ à 5000€ an pour chauffer l’école, la mairie, la salle annexe, les 2 logements et les 3 chalets ».
Tourisme et loisirs
La commune a aménagé une auberge en 1992. Afin d’assurer la pérennité de cet établissement, les élus ont fait le choix de faire construire 3 chalets bois classés 3 étoiles, 3 épis. La fréquentation a progressé de 20% en 2019. Les travaux hors taxes se sont élevés à 380000€ VRD compris.
L’ancien terrain de foot n’était plus utilisé. Afin d’offrir aux enfants, aux ados et aux adultes un espace de jeux et de sport, le Conseil a décidé une transformation complète. Ainsi et desservis par de multiples de petits sentiers, ont été implantés des jeux d’enfants, un city stade, un parcours de santé, une aire de jeux aqua ludiques, une tyrolienne, un club house…

 

La macronie n’a pas de but...

Imprimer PDF
Avec le plus grand respect pour celles et ceux qui s’accrochent à la macronie, je pense qu’ils sont de plus en plus dans le tourment. 

La France devait réduire ses déficits sous Macron et passer la barre des 3% de déficit par rapport au PIB. L’espoir s’est envolé, pire depuis Macron nous explosons le déficit public. Alors Macron monte au front et jette les 3% à la poubelle; histoire d’échapper à la réalité. Mais 3% n’est qu’un indicateur trompeur pour gens de la haute finance. En réalité et sous Macron nous sommes passés de 75 milliards à 100 milliards de déficits annuels dans le budgets de l’Etat donc dans notre train de vie au quotidien. Mais 100 milliards c’est énorme. Le budget de l’Etat inscrit 400 milliards de dépenses et nous n’avons que 300 milliards pour payer d’où nos 100 milliards de déficits. Le PIB de la France dépasse les 2000 milliards mais cette somme n’est pas à la disposition de Macron. Vous comprenez pourquoi Monsieur Lemaire se déguise en commissaire priseur pour vendre les biens de famille (Française des jeux, aéroports, EDF...) pour boucher les trous que seront toujours là en 2021! D’ailleurs et l’opposition républicaine devrait le dénoncer, plusieurs promesses Macron seront facturées sur le prochain quinquennat.

La réforme des retraites façon Macron ou le tâtonnement permanent, méthode: vous débauchez Delevoye qui est de plus en plus mal car piégé, vous prenez les idées ternes de Bayrou, vous tentez d’opposer les français et vous ne savez plus où vous habitez. Nous préparent-ils une révolution avec la jeunesse unie dans la rue? Le climat s’y prête! À force de manipuler les français avec des médias irresponsables, nous courons à notre perte. Une bonne fois pour toute, peut-on consulter les français sur 3 hypothèses:
- CHOIX 1: on ne change rien mais les conséquences sont directes 
   diminution des salaires nets (assurances retraite en hausse) et moindre progression des retraites pour ne pas endetter les générations à venir
- CHOIX 2:  on recule l’âge de la retraite (alignement européen, Allemagne) avec âge moins élevé pour les femmes et majoration des petites retraites, des réversions et plafonnement de la retraite par répartition.
- CHOIX 3: système par point avec échéancier précis et impacts directs sur les cotisants et retraités actuels et à avenir

Rappel: le budget des retraites 300 milliards
 

Au nom de quelle terre?

Imprimer PDF

Nous sommes à quelques jours du 11 novembre. Il y a 101 ans, l’armistice était signé par le Maréchal Foch au nom de la France après 4 ans d’une épouvantable guerre. Ce conflit mondial a provoqué la mort de 18,6 millions de personnes. Il a décimé les campagnes françaises. La commune de Meillard, peuplée de 750 personnes au début des années 1900, a perdu 34 jeunes soldats dont 4 enfants d’une même famille. Avec le temps, cette guerre représente le premier drame du monde agricole du 20ème siècle.

La seconde guerre mondiale, moins mortifère dans nos campagnes, a montré l’importance du matériel militaire. Après ce conflit, le monde agricole s’est matérialisé progressivement sous l’influence du plan Marschall (1948/1951). Au début des années 1950, la France connait son premier exode rural. Les populations quittent les zones agricoles les plus fragiles et les plus difficiles à exploiter. C’est à cette époque que le Sénateur Aubert crée le mouvement « Gîtes de France » pour tenter de donner une seconde vie au magnifique patrimoine bâti en pierre dans nos campagnes. Il espérait aussi que des devises récoltées éviteraient la désertification des territoires ruraux.

Au début des années soixante (1962), les 6 pays signataires du traité de Rome (1957) engagent une Politique agricole commune. Basée sur des volontés fortes pour sortir de la dépendance alimentaire, cette première PAC est destinée à accroitre les productions, à assurer un niveau de vie équitable pour la population agricole, à stabiliser les marchés, à garantir la sécurité des approvisionnements et à assurer des prix raisonnables aux consommateurs. 

De 1960 à 1970, l’agriculture des 6 pays européens connait un essor extraordinaire. Victime de son succès (importants excédents et prix supérieurs aux prix mondiaux), la PAC connaîtra un coup d’arrêt en 1992 avec un alignement des prix européens sur les prix mondiaux et l’introduction des aides compensatrices très mal vécues. L’énorme difficulté pour nos agriculteurs fut et demeure le niveau des charges et des normes excessives intra Europe, intra France. Cet environnement social, sanitaire et environnemental n’a pastenu compte, et ne tient toujours pas compte, de la concurrence mondiale. En conséquence, le revenu agricole est réduit à néant en France.

Un agriculteur se suicide chaque jour et presque dans l’indifférence générale. Ces entrepreneurs qui mettent fin à leurs jours ne supportent plus l’échec, la difficulté pour faire vivre dignement leur famille, l’oppression du banquier, de l’assureur et du fournisseur. Le film « Au nom de la Terre »montre ce formidable espoir de devenir agriculteur et cette longue descente aux enfers où toute tentative, pour redresser la situation par de nouveaux investissements, se traduit par une dégradation de l’existant.

Mais ce film oublie une chose : pourquoi en est-on arrivé là ? Quel rôle le consommateur a-t-il joué, lui qui veut de mieux en mieux manger, qui décide de tout acheter à bas prix et qui préfère les loisirs ? Quelles origines médiatiques influencent l’agribashing ? Quelles officines, étrangères et françaises, ont intérêt à voir disparaitre l’économie agricole de notre Pays pour la remplacer par des importations non soumises aux règles et normes françaises ? 

Pour l’être humain, la pire des souffrances est la faim. 800 millions d’êtres humains ont faim aujourd’hui. L’évolution de la population, dans certaines régions de la planète, montre que cette situation empire de nouveau. Des pays achètent des terres étrangères pour nourrir leurs populations au risque d’affamer à terme les populations locales. 

Alors, il m’est de plus en plus difficile :

• d’entendre ses attaques quotidiennes non fondées contre nos agriculteurs tétanisés,
• d’oublier le prix qu’ils ont payé pour notre liberté entre 1914 et 1918,
• d’accuser les exploitants agricoles victimes de la recherche et l’industrie,
• d’imaginer des territoires ruraux sans paysans et une France dépendante pour son alimentation humaine.

« CA SUFFIT », les responsables ne sont pas les agriculteurs. Une société qui détruit ses racines, qui ne mesure pas la portée de ses actes, qui est basée sur l’égoïsme présent, cette sociétén’a pas d’avenir.

 

 

Réaction du 7 novembre 2019

Imprimer PDF
Chaque jour, ils embaument notre destin comme s’ils préparaient notre disparition. 
Avant hier avec mise en action ce jour, lutte contre l’immigration illégale. La loi date de 2008 sous Sarkozy. Enfumage!
Une députée LREM de l’Allier s’en prend aux agriculteurs, artisans et commerces qui bénéficiaient de remboursement de taxes carburants : mise en œuvre de la mesure en 2020. Tout ça pour développer le tracteur électrique ou à gaz. En réalité économie pour Bercy qui ne peut pas boucler le budget 2020.
Un député communiste de l’Allier obtient un léger avantage fiscal pour quelques veuves d’anciens combattants mais combien paient
l’impôt sur le revenu? Recettes en moins mais le ministre pouvait corriger plutôt que de faire brouter le député . Attendons le vote définitif.
Hier, j’ai assisté à la présentation du document de travail de la future PAC: DRAMATIQUE! Chute des compensations de 19% avec accroissement des contraintes écolo/ bobos/ gauchos. Je me suis insurgé et ai demandé si cette nouvelle PAC se traduirait par une perte de 25% ou 50% d’agriculteurs (abandons et suicides). Pas de réponse.
Le dicton dit : « On a les élus qu’on mérite! ». Entre inexpérience ou inféodé à un parti qui a vu la chute du mur de Berlin en 1989, les députés de l’Allier sont loin des réalités. Rassurez-vous, ils ont toujours des fakes news style première page d’un hebdomadaire local qui tire « le retour des services publics». Dans cette commune c’est la valse des départs  mais la presse n’est jamais là aux bons moments!
 

Ils génèrent la misère!

Imprimer PDF
Un vrai scandale!
- La Seine Saint Denis est aux mains des communistes français, depuis des années, parti réputé par l’explosion des dépenses des collectivités, en particulier en personnel, socle de leur clientélisme. 
- Le Parti communiste français n’est jamais responsable de ses actes et l’appauvrissement des populations qui en découle est savamment exploité.
- L’argent du contribuable distribué par Macron, ce jour en Seine Saint Denis, est une provocation pour les élus qui gèrent les fonds publics avec parcimonie. 
- Plus les comptes publics sont mal gérés, plus l’Etat va distribuer des euros des contribuables dans des tonneaux des danaïdes!
De multiples territoires ruraux feraient bon usage des fonds distribués par Macron par pur clientélisme.
 


Page 1 de 221

Partageons l'info !

 Vous trouvez un article intéressant ? N'hésitez pas à le diffuser grâce aux icones placées en haut de chaque article:
Imprimer
pour imprimer
PDF
pour télécharger en PDF

Le Chêne



Mentions légales   I  Accés privé  I Firefox recommandé