Yves Simon, Ancien député de l'Allier

 
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Actualité / Blog

Soutenir l'Allier et ses projets

Imprimer PDF

Durant la dernière semaine d'avril, j'ai obtenu un rendez avec le cabinet de Roselyne Bachelot pour faire connaître la production d'une entreprise de l'Allier. Ce secteur en expansion pourrait connaître un nouvel essor avec l'application de nouvelles recommandations. Un rendez a été proposé à l'entreprise pour une présentation devant une commission ad hoc de l'Agence française de sécurité sanitaire. A ma demande, le Conseiller "Sante" du Président de la République a accepté de recevoir une délégation fin mai.

Durant la première semaine de mai, j'ai obtenu un rendez vous avec le cabinet de Dominique Bussereau pour évoquer les aménagements RCEA et l'avancée du dossier A719. Pour la RCEA, de grandes inquiétudes apparaissent suite au refus de concession autoroutière émise par les élus de gauche de la Saône et Loire. La DUP (déclaration d'utilité publique) risque d'être compliquée et la gauche "71" donne un excellent prétexte pour ne pas engager le Milliard d'euros de travaux prévus d'ici 2017! Pour l'A719, un nouveau point sera fait avec le cabinet.

Dans le cadre de la future loi touristique et par le biais de la Fédération nationale des gîtes ruraux (je suis administrateur), j'ai fait déposer des amendements et je dois renconter le rapporteur du texte de loi à l'Assemblée Nationale. Ce rendez a été pris le mercredi 6 mai 2009 en présence de Michèle ALLIOT MARIE, à l'occasion du petit déjeuner mensuel de travail. Lors de ce petit déjeuner, j'ai été cosignataire d'une tribune sur le scandale "des parachutes dorés" et "des stocks options", tribune qui sera publiée dans les Echos.

 

 

 

Restriction oblige!

Imprimer PDF

Les Unités Techniques Territoriales (UTT) du département de l'Allier ont la difficile tâche d'annoncer la mauvaise nouvelle aux Maires: les programmes de travaux routiers 2009 sont divisés par 2.

Sécurité routière oubliée, desserte repoussée, aménagement renvoyés... le moral des techniciens des routes est au plus bas. Pourtant certains d'entre eux avaient fondé beaucoup d'espoir dans l'arrivée des communistes et des socialistes à la tête du département en 2008. 

Au delà des budgets des routes, les maires doivent fournir la liste de leurs travaux 2009 et ceux des années suivantes. Rien n'est fait pour l'instant mais la réflexion est en route, le Conseil général va diminuer ses crédits aux communes. L'exécutif départemental oublie que les communes sont les premiers investisseurs publics et qu'elles dépensent pour donner de l'emploi.

Les rencontres hebdomadaires, les visites en Afrique et ailleurs... sont payées par le contribuable qui ne voit rien venir sauf l'augmentation de ses impôts départementaux. Après un an de tergiversation communiste/socialiste, nombreux sont ceux qui souhaitent un changement de cap en 2011.

 

Prise d'otage des chefs d'entreprises!

Imprimer PDF

Hier dimanche, différentes émissions ont montré la séquestration de chefs d'entreprises, le lot d'injures, les menaces de mort et l'usage d'armes à feu. Un chef d'entreprises, 7 fois séquestré, a dénoncé les agissements de l'extrême gauche et la violence des actes. Monsieur Moati, en bon journaliste parisien et militant de gauche, semblait découvrir ces horreurs! On peut parler d'actes terroristes.

Sans jamais s'interroger sur le pourquoi des difficultés, il est facile de jeter l'anathème. Les difficultés économiques proviennent du manque de commercialisation des produits fabriqués. Certes quelques entreprises profitent de la crise pour restructurer mais le plus grand nombre est victime du ralentissement des ventes et de la politique des flux tendus.

La violence est mauvaise conseillère et elle fait fuir des dirigeants responsables. Je me souviens de ce chef d'entreprise, insulté lors de manifestations, car son enfant était infirme! Les salariés ont payé ce type d'injures, le nombre d'emplois est passé de 5000 à 400!!! Comment vouliez vous convaincre un pâtron de rester après de telles injures!!!

 

RCEA, quelle suite?

Imprimer PDF

Dominique BUSSEREAU a annoncé la fin des études de mise à 2 fois 2 voies de la RCEA pour 2011, l'appel d'offres en 2012 et la fin des travaux Montmarault/Macon en 2017. En 2005, le cabinet de Dominique PERBEN m'avait annoncé cet échéancier à une année près (fin des études 2010, fin des travaux 2015). Ce matin à Moulins, les Préfets des régions Auvergne et Bourgogne, des départements Allier et Saône et Loire ont précisé les procédures à engager et le calendrier prévisionnel.

Les élus socialistes de Saône et Loire se sont prêtés à un jeu de massacre! Qui de l'intérêt particulier, qui de thèses écolo dépassées, qui de manipulations d'électeurs (à l'instar du Président de leur Conseil général)... ils ont utilisé tous les mots pour refuser la mise à 2 fois 2 voies proposée par l'Etat. Fidèles aux utopies socialistes, ils ont réclamé la gratuité comme si personne ne payait ce qui est défini comme étant gratuit!!!

Dans mon intervention, j'ai indiqué qu'on oubliait les retombées pour les communes, le nombre de morts (Un décès par accident de la circulation, outre la douleur de la famille, revient à 700 000€ en moyenne pour notre société), le développement économique... et qu'on donnait un excellent prétexte à l'Etat pour repousser ce projet. D'autres régions ou départements ne cultivent pas ce genre de médiocrité purement électoraliste!!!

 

Vous avez dit paradoxe!

Imprimer PDF

Entre 1998 et 2001, les petits fours et les coupes de champagne ont réunis majorité communiste/socialiste et propriétaires de belles demeures bourbonnaises. De nombreuses personnes se sont interrogés sur cet étrange paradoxe!

Les élus de l'Allier viennent de recevoir un carton d'invitation pour une conférence sur la vie publique d'un aristocrate de la noblesse bourbonnaise. Tiens, tiens on recommence!!!

 

Chercheur d'I D E E S!!!

Imprimer PDF

La majorité communiste et socialiste de l'Allier cherche vainement des idées. Les rencontres se suivent à un ryhme hebdomadaire. Hier lundi 20 avril, les maires ont reçu la (x) ème invitation, nouveau sujet: les Conférences départementales de la Jeunesse. Bien sûr, une réunion sera organisée dans chacune des 3 villes et 2 réunions dans 2 communes de gauche ; il faut bien faire payer les petits fours à la sortie!

Pendant ces temps là, des articles couvriront la Presse. Le Président se rejouira (sourire éclatant sur chaque photo!) et l'Allier attendra par manque d'idées et d'ambition. La culture de l'électorat de gauche passe-t-il par la médiocrité? Il y a lieu de s'interroger car aucun résultat probant n'est constaté depuis un an en ALLIER. Heureusement, les élus précédents ont travaillé et cela se voit: RCEA, RN7... mais la gauche voudrait bien s'approprier ce travail, les bourbonnais ne sont pas dupes!

Les nouveaux maires recoivent la visite du député de la 3ème circonscription. C'est excellent, car ils découvrent la vérité d'un élu étrangement absent des réalités. Un bon conseil, il doit continuer!!!

A l'heure où les médias nous rabâchent que les parlementaires ne travaillent pas assez, ces mêmes médias ne devraient-ils pas dénoncer la politique spectacle mise en place en ALLIER! Contribuables bourbonnais, vos 9% d'augmentation d'impôts servent au développement de cette politique spectacle!

 

SEGO n'est pas le ROY, ni même la voix de la France

Imprimer PDF

Après avoir porté le deuil sur la muraille de Chine (l'habit blanc n'a pas plu aux Chinois) et nous avoir abreuvé de ses bravitudes, la présidente du Poitou (région réputée pour ses marais et ses ânes) s'excuse au nom d'un peuple qui lui a dit NON. Ce peuple sage ne regrette rien quand il entend les propos de la drôle de dame! Elle, qui, prétendait représenter l'ensemble des français! Quelle catastrophe pour notre diplomatie!

Nos médias sont tombés bien bas en nous rabâchant les excuses royalistes! Seront-ils aussi gourmands de petites phrases, sorties de leur contexte, vis à vis du jugement infligé à notre drôle de dame du Poitou, mauvaise patronne pour salariées fidèles?

 

La vérité au grand jour

Imprimer PDF

Dans la 3ème circonscription de l'Allier, le député tente de se manifester. Il écrit un peu et veut rencontrer les maires. Il faut dire que sa réputation de provocateur est maintenant connue à Paris et elle est peu appréciée. Le PS ne lui a même pas offert de strapontin.

En interrogeant les Maires, il veut savoir si l'accueil des enfants est assuré les jours de grève. On devine pourquoi! Il veut connaître les projets des maires, mais il dit qu'il ne peut pas leur apporter d'aide financière!

Les méconnaissances du député surprennent les élus rencontrés.  Nombres d'élus regrettent le temps du précedent  mandat législatif. Il faut dire que l'ancien député de la 3ème se faisait l'avocat de chaque dossier et les retombées financières ont été exceptionnelles entre 2002 et 2007.

Selon une information parue récemment dans la presse, le député de Moulins a annoncé les crédits qu'il a obtenu en 2009 pour les communes de sa circonscription. A titre de comparaison, il faudra 13 ans de mandat au député de Moulins pour atteindre l'équivalent d'une année de crédits obtenus par l'ancien député de la 3ème!!! Vous avez dit qu'un vote politique pouvait rapporter GROS!!!

 

A chaque semaine ses rencontres!

Imprimer PDF

Faute d'idées, l'exécutif départemental va à la rencontre des braves gens du Bourbonnais. Durant ce printemps 2009, les rencontres de la petite enfance, de l'habitat..., les expo  de ci et de là... couvrent les journaux mais ne remplissent plus les salles. Les Bourbonnais se lasseraient-ils? Il faut dire que les quelques personnes présentes n'apprennent rien. Les agents des services sont souvent plus nombreux que les acteurs locaux.

Le fatalisme touche-t-il l'Allier? Il semble que oui car la seule réponse connue des habitants est : nous augmentons vos impôts départementaux (9% en 2009) et nous augmenterons vos impôts les années suivantes. Vous avez dit perspective! Quelle perspective?

 

Quel découragement pour les investisseurs?

Imprimer PDF

Libre à chacun d'exprimer son opinion, mais l'engagement politique et la défense de l'intérêt général imposent parfois quelques réserves! Quelle n'a pas été la surprise des lecteurs du quotidien local du 9 avril 2009 de voir, au premier rang des militants CGT grévistes, le Président du Conseil général! Par hasard ou par gène, le journaliste ne cite pas la présence de JPD1.

En 2000, la presse locale avait laché la majorité de gauche quand elle s'était alliée à l'accueil de sympathisants d'extrème droite venus d'autres pays européens? En ne citant pas JPD1, le 9 avril, la presse marque-t-elle sa désapprobation vis à vis d'une l'hyper présence méthiatique de l'éxcécutif départemental? Cette manière d'agir cache l'absence de réelles politiques d'avenir?

En d'autres temps et en Allier, le député-maire d'une grande ville était au premier rang des manifestations, très regulièrement. En 20 ans et sous cette majorité de gauche, cette ville a perdu ses fleurons industiels et 20000 habitants sont partis soit le tiers de la population! Les habitants du Département de l'Allier seront-ils les prochaines victimes de la communication PC par le découragement des chefs d'entreprises? Voir le Président du Conseil général au premier rang des manifestations et devant une usine, n'encourage pas le monde de l'entreprise!

JDP1 doit avoir la nostalgie du passé quand il était délégué syndical du personnel au sein de l'entreprise. Mais, JPD1 devrait s'interroger: en réduisant les crédits d'investissement du département, il réduit l'achat de grues et de matériels! Si les grues de l'Allier ne se vendent plus, la faute à qui? Aux ouvriers ou aux investisseurs?

 En faisant appel à une chargée de communication d'un service public qui ferme ses bureaux, le Président du Conseil général n'a-t-il pas une certaine idée de l'avenir du département de l'Allier?

 

Explication D.I.F.F.I.C.I.L.E

Imprimer PDF

Le VP du PC, chargé des finances, explique aux bourbonnais qu'il va les ponctionner de 9%. Coincé entre la critique des investissements et le bienfaits de ceux-ci, il a du mal a justifier cette hausse de la pression fiscale. D'ailleurs, l'ami Dédé leur avait dit qu'ils faisaient une connerie en augmentant les impôts départementaux. Lui, il sait bien que ces hausses sont difficiles à supporter surtout par les petits salaires et les petites retraites.

Bien sûr, l'ami Gilou n'était pas là quand Mairal et ses camarades ont embauché 450 salariés au détriment des recettes départementales. En 2001, les départements ont aussi subi la promesse électorale de la gauche qui institua l'APA sans compensation financière suffisante. En 2003, le Parlement a rendu impossible ce genre de manoeuvre, les transferts doivent se faire à l'euros près.

Ami Gilou prête ta plume pour excuser JPD1, mais l'histoire retiendra que seule la gauche a planté les comptes du département de l'ALLIER entre 1998 et le début des années 2000. En 2009, l'Allier ne s'en remet toujours pas et il n'est que justice qu'il revienne à la gauche de payer ses erreurs. Le point rouge, dans la carte des départements de France, risque aussi de payer la facture de la fuite des porteurs de projets qui ne veulent pas être surtaxer pour être compétitifs!

 


Page 210 de 215

Partageons l'info !

 Vous trouvez un article intéressant ? N'hésitez pas à le diffuser grâce aux icones placées en haut de chaque article:
Imprimer
pour imprimer
PDF
pour télécharger en PDF

Le Chêne



Mentions légales   I  Accés privé  I Firefox recommandé