Yves Simon, Ancien député de l'Allier

 
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Actualité / Blog

Principaux articles de février 2019 du 1er au 28

Imprimer PDF
Tumulte, crainte et espoir… (article que j'ai signé dans l'Aurore du bourbonnais)
Taux de croissance de l’économie française insuffisant, CSG accrue pour de faibles retraites, suppression de la taxe d’habitation avec promesse de compensation à trouver, hausse des carburants pour se rendre à son travail, allongement des temps de transport avec le 80km/h., engagements environnementaux pris lors des différentes COP mais sans moyens financiers disponibles, loi de transition énergétique difficile à mettre en œuvre dans une période de vaches maigres, hausse détournée de la fiscalité dite de transition énergétique, stigmatisation des élus… Ce cocktail impressionnant a été mis en œuvre en quelques mois. Le malaise silencieux s’est engouffré dans la brèche ouverte par l’affaire Benalla. La boule de cristal a perdu de son éclat et tout devient compliqué pour Jupiter! Fallait-il laisser croire aux français qu’il suffisait de changer le monde politique expérimenté par des élus sans expérience exposé à la puissance publique ? Peut-on exercer un mandat de parlementaire ou de Ministre sans connaitre le monde du travail, sans avoir travaillé pendant 10 ans ? L’ENA ou/et Sciences PO ne donnent pas le droit de gouverner d’office!  
Un certain nombre d’élus d’expérience ont tiré la sonnette d’alarme sur les situations de désespoir rencontrées sur le terrain depuis plusieurs mois. Le dégagisme de 2017 promu par les médias n’a pas boosté l’économie française contrairement aux certitudes divulguées. Chômage, déficits publics, balance du commerce extérieur très déficitaire… caractérisent dorénavant notre Nation. Le mal est profond et empire d’années en années. Les comptes de la Nation sont établis avec des taux de croissance trop optimistes de manière à réduire le déficit prévisionnel. Pour 2018, la progression de la croissance française sera de l’ordre de 1,5% loin des 1,8% prévus (-20%). Dans ces conditions, il faut trouver des euros pour boucher les trous budgétaires. Pour le gouvernement, la solution employée est le recours aux taxes en tout genre sans la mise en œuvre de réels plans d’économie de la dépense publique. Vu de Paris, l’usager/contribuable et les retraités peuvent payer et se taire. Mais un jour, la peur de ne plus pouvoir payer saisit une majorité de Français solidaire des Gilets jaunes sans pour cela cautionner les violences.
Face à une situation complexe, insurrectionnelle où se côtoient des personnes venues d’horizons très différents, la Présidence de la République souhaite reprendre la main en instaurant un grand débat. La fiscalité et les dépenses publiques, l’organisation de l’Etat et des services publics, la transition écologique, la démocratie et la citoyenneté sont les 4 sujets choisis par le Président pour débattre. La création de richesses est évoquée dans le courrier de la Présidence mais aucun débat n’est envisagé, c’est bien dommage. Sans richesses nouvelles, l'appauvrissement des français se généralisera par l'accroissement des prélèvements! Promettre OUI mais à crédit NON ! Un passage de la lettre m’a choqué. Le nombre de parlementaires est traité en monnaie d’échange de futures et hypothétiques négociations. Renforce-t-on la démocratie en limitant le nombre de parlementaires dans un pays où la population continue de croitre ?
Faut-il participer au grand débat qui est prévu jusqu’à la mi-mars ? Chacun est libre et toute suggestion ou proposition est intéressante. Pour ma part, il me semble nécessaire de partager des constats avant de modifier l’existant. Par ailleurs, un principe cher aux parlementaires « toute dépense nouvelle doit être couverte par une recette existante » mériterait d’être introduit dans le grand débat. Enfin, notre Pays ne peut pas accroitre ses prélèvements obligatoires et son endettement, il faut donc faire des propositions réalistes sur la baisse des dépenses publiques en précisant : Où, Quand, Comment!
Si ces principes sont respectés, le grand débat servira l’évolution de notre société. Sinon, il est à craindre beaucoup de désillusions et de multiples incertitudes. Vaclav Havel disait: « Avoir l'espoir ce n'est pas forcément croire que les choses vont se produire bien, c'est croire que les choses auront du sens ».
 
 6500 milliards d'euros : le vrai montant de la dette française.  En apparence, la dette française  atteindra  98,7 % du PIB cette année, soit 2290 milliards d’euros. Ce chiffre officiel cache en fait un véritable trou noir, qui n’apparaît pas directement dans les comptes de l’État : les engagements hors bilan. Or ceux-ci atteignent aujourd’hui plus de 4200 milliards l’an dernier, soit une dette totale dépassant les 6500 milliards d’euros.
Le problème, c’est que les engagements hors-bilan sont peu contrôlés par les parlementaires (la Cour des comptes s’en était elle-même émue il y a quelques années), et sont donc devenus un véritable fourre-tout, où les gouvernements successifs ont entassé les sommes qu’ils anticipaient devoir payer un jour mais sur lesquelles ils préféraient ne pas trop communiquer. On y trouve ainsi, pêle-mêle, le financement du régime de retraite de la SNCF (173 milliards à lui tout seul, près de cinq fois la dette de SNCF Réseau reprise par l’État fin mai), les droits de tirage du FMI (41 milliards d’euros), la garantie apportée à la banque Dexia lorsque celle-ci a manqué de faire faillite en 2011 (30 milliards), le financement du handicap (33 milliards), les aides au logement (163 milliards), etc. 
Le résultat, c’est que le total de ces engagements a littéralement explosé, passant de 1000 milliards il y a douze ans à plus de 4000 aujourd’hui. Le tout dans la plus grande discrétion. (Extrait article de Valeurs)

Ainsi, il est facile de comprendre que Macron et le grand débat sont des leurres médiatiques. La France s’est intoxiquée en s’endettant sur ses dépenses de fonctionnement. Elle vit dans le mensonge permanent en n’assumant pas, au jour le jour, ses dépenses et en les transférant aux générations futures.

Le même leurre concerne le chômage. Les chiffres du chômage seraient en baisse en catégorie A mais augmentent dans les autres catégories et surtout ils baissent avec les sorties RSA et la misère.

La France a besoin de créateurs de richesses et NON de distributeurs de dettes!

Comme pour nous faire avaler une nouvelle pilule « d’extase », les chiffres de la croissance de l’OCDE sont affichés mais ils sont mauvais 1,8%. La France ne sera qu’à 1,5% en 2018 et les orientations futures sont à la baisse. À moins de 2% de croissance, de vrais emplois sont supprimés!
 
 
 Inepties journalistiques en série ce matin sur Europe 1
- Rapport de la cour des comptes, on s’en fout: signe Apathie. Cher Monsieur au salaire mensuel de 20000€ (5 députés), il faudrait donner le pouvoir à la cour des comptes d’agir et pas simplement de constater l’effondrement de la Nation FRANCE. 25% du budget seront empruntés par les français en 2019. On creuse notre tombe!
- les banques, les autoroutes.... sont les entreprises qui paient le plus d’impôts en Franc, OUI mon Cher de Tarlé fils d’Antoine et mari d’une journaliste. Mais si Danone paie moins d’impôts en France ce n’est pas parce qu’il exporte plus c’est parce qu’il a installé des filiales dans des pays moins taxés (à l'exemple des GAFA). Ceci n’empêche pas Danone de distribuer sur le compte des agriculteurs des salaires à plus de 450000€/an (patron Danone Ps Riboud et ministre centriste bénéficiaire venue à Lénax). 
- La fameuse association qui dénonce les abattoirs français et qui perçoit 1100000€ d’une officine américaine qui souhaite l’importation de viandes américaines javellisées, c’est un scandale et Europe 1 en fait la promo! C’est bien bobo mon Cher Aliagas mais restez donc dans le people show et cessez d’être l’assassin de la ruralité française...
Comme me le dit une amie qui se reconnaîtra: « Arrêtes d’écouter Europe 1, ce n’est pas bon pour ta santé ». Mais je lui réponds: «  Nous devrions tous réagir car l’intox journalistique ronge les fondements de notre société et nous prépare le Néant!
N’hésitez pas à partager, il y en a marre des bourrages de crânes et des irresponsables médiatiques.
 
 
L'Allier numérique souffre de l'accord Souchon/Orange! Dans la Loire plus de 100000 foyers sont raccordables. En Auvergne et pour les 4 départements cumulés seulement 100000 foyers raccordables!!!
En Bocage rouge, la majorité préfère les crèches et les Relais de services publics à la Couverture numérique histoire de faire fuir les jeunes.
Les intercommunalités de la Loire ont apporté 90 millions pour fibrer leur territoire de plus en plus attractif!
 
 
Sur Europe 1, un journaliste économique au langage trompeur reprend une étude allemande qui indique que la France aurait été un des 2 pays le plus pénalisés par le choix de l'Euro. Il en profite pour critiquer nos entreprises. 
Notre moindre compétitivité est principalement liée à nos charges fiscales et sociales décidées par des gouvernements peu visionnaires et attirés par des promesses dangereuses. 
Le tout gratuit se paie un jour et se retourne contre nous. Ce cher journaliste fait l'éloge des dévaluations ou comment rémunérer les français en monnaie de singe!
 
 
 
 
 
 
 

Principaux articles de janvier du 1er au 31

Imprimer PDF
La violence ne résout rien, elle appelle d'autres violences. Sans aucune hésitation toute violence est condamnable.
Comment sortir de la situation actuelle? 
Les commissions envisagées risquent de rien changer, les caisses sont vides et il n'y a pas de grains à moudre. 
Toute promesse sera fausse car non financée par des réserves financières. Le retour de l'ISF serait le retour d'une erreur payée par nous car moins nous sommes de contribuables à payer plus cela coûte cher à ceux qui restent, les très riches peuvent partir y compris avec leurs tableaux non imposables!
Plus le gouvernement et le président de la République se drapent dans le rôle de défenseurs de la République, plus ils focalisent les esprits et attirent les critiques avec des élections non représentatives en 2017!
La très grave faute du macronisme c'est d'avoir fait "table rase" du monde politique et des corps intermédiaires. Manque d'élus d'expérience, plus d'interlocuteurs susceptibles de calmer le jeu.... Et c'est la chienlit avec un peuple perdant!
Très franchement, un retour au calme passe par un retour aux urnes par des législatives anticipées donc une dissolution de l'assemblée nationale.
 
 Les propos maladroits et provocateurs de Macron, de Griveaux, de Castaner... Ils ne sont pas "tout puissant" et relancent la contestation qui repose sur des réalités devenues insupportables par plus de 50% des français. 
Les français n'en peuvent plus de payer toujours plus pour satisfaire des promesses électorales déstabilisantes surtout quand Macron nous a expliqué qu'il fallait virer le monde politique actuel pour rêver!
Les slogans des manifestants trouvent leurs origines dans la calamiteuse politique conduite par Hollande/Macron et dans le débauchage des Bayrou/Philippe par Macron. Ces gens connaissent la réelle situation de la France, pourquoi ont-ils privilégié leur carrière politique sans penser à la Nation?
La potion magique Macron tourne au vinaigre, seul Astérix peut encore y croire mais Obélix s'est toujours interrogé sur son effet durable. D'ailleurs la potion n'est pas éternelle!
 
Je me souviens de ce dîner à Moulins où le triste Bruno Lemaire n'avait pas été capable de discuter avec une personne présente, sans doute trop intelligent comme il s'est déclaré être!!!! 
Ce matin cet énarque avide de pouvoir s'est déclaré incapable de mettre en place la réforme de la taxe d'habitation pour les revenus moyens. Les rangs des gilets jaunes n'ont pas fini de grossir!
Le macronisme c'est la certitude de l'incertain!
 
 Je ne sais pas vous mais le rodage des gens intelligents de Bercy n'est pas concluant au sujet du prélèvement à la source. 
J'ai eu la chance de travailler dans différents secteurs rattachés à différentes caisses de retraite et de continuer de bosser. 
Eh bien Bercy est pommé car pour eux un salarié n'a qu'une seule source de revenus!!! C'est ça l'énarchie qui peut conduire à l'anarchie !!!
Il aurait été trop facile de prélever sur un seul revenu! Il leur faut justifier la conservation des effectifs de Bercy!
 
 Bernard
Tout d’abord un grand MERCI et toute ma RECONNAISSANCE pour St Pourcain, pour les communes environnantes et pour l’Allier.
Mais, je veux te dire, rien n’est fini et l’avenir est tellement indécis!
Compagnon de combat avec nos qualités et nos défauts, avec nos accords et nos désaccords, j’ai toujours admiré ta determination et ta spontanéité. 
Les premières qualités d’un élu résident dans son temps d’analyse, sa capacité d’adaptation et de décision.
Comme me l’a souvent dit Michèle Alliot Marie, les Français ont besoin d’un chef. Le prétendre est une erreur mais le devenir est la plus grande récompense. Cette reconnaissance est la tienne.
Merci encore et à tes côtés pour de nouveaux combats.
Yves
 
 La fiscalité et les dépenses publiques, l’organisation de l’Etat et des services publics, la transition écologique, la démocratie et la citoyenneté, voilà les 4 sujets choisis par le Président de la République pour faire cesser le mouvement des gilets jaunes. 
Premier avis après la lecture du courrier présidentiel: UN PEU JUSTE, UN PEU COURT!
En présentant chaque sujet, le Président encadre la réflexion pour réduire l'approfondissement des sujets. Il faudrait partager le CONSTAT.
Sans se poser la question du possible financièrement, le Président veut satisfaire des ambitions très coûteuses.
Je suis profondément choqué par son exposé sur la citoyenneté, les élus sont jetés en pâture, pas digne d'un Président! 
Alors globalement GRANDE DECEPTION, la Présidence de la République est tombée bien bas et ne s'en relèvera pas. De la hauteur, de la hauteur Monsieur le Président! Vous pouvez jouer dans la cour mais les français n'attendent pas CELA d'un président. 
Comment promettre des réformes avec les déficits actuels monumentaux? Vous évoquez la création de richesses mais c'est un sujet prioritaire qui devrait faire débat pour sensibiliser les français. Il faut comprendre que sans richesses nouvelles, l'appauvrissement des français se généralisera par l'accroissement des prélèvements!
J'ai comme l'impression que la bouteille à moitié vide est devenue la perspective présidentielle; pas encourageant du TOUT!
 
 Quand plus rien ne fonctionne dans notre République vous retrouvez un Président au milieu d'un gymnase avec des élèves triés sur le volet par les services de la dite République. Pour certains maires politisés, il faut se montrer à un an des élections sachant que les paroles de Macron n'engagent que les auditeurs. Mais une question:
Les Maires sont-ils devenus les serpillières de l'Elysée? On les plonge dans les eaux du pouvoir, on les trie et les invite à l'Elysée pour faire taire un Congrès. On les appelle à la rescousse pour endiguer la révolte des gilets jaunes...
Mais, on tord la serpillère en baissant les dotations financières, en réduisant les pouvoirs, en augmentant les responsabilités, en ne les assistant plus au niveau des conseils financiers, en oubliant la desserte numérique et téléphonique....
À mes collègues Maires, attention la serpillière s'use plus vite en la pressurant plus fort et plus souvent. Chat échaudé craint l'eau froide!
 
 Extrait d’un article de Capital de février 2017
.... « Au-delà des montants faramineux (en millions d'euros), ce qui est intéressant, c'est la hiérarchie entre les uns et les autres, parfois inattendue. Sans surprise, H20, la société de Cyril Hanouna, fait la course en tête avec 50 millions d'euros pour la saison en cours : il s'agit du fameux contrat sur cinq ans signé par Vincent Bolloré, le grand patron du groupe Canal+, pour garder la star de C8. Derrière, Nagui pointe à 32 millions d'euros avec Air Productions. Mais, plus surprenant, Yann Barthès devance ensuite Arthur : Bangumi, la société dont le premier est co-actionnaire et qui produit Quotidien pour TMC ou le magazine culturel de France 2 Stupéfiant !, dégage un chiffre d'affaires estimé de 27 millions d'euros, contre 14 millions pour la nouvelle structure d'Arthur, Satisfaction (Vendredi tout est permis !, Diversion…). Autre surprise de cette enquête : Michel Drucker, dont on oublie souvent la casquette de producteur, n'est pas si loin d'Arthur avec 9 millions d'euros estimés pour sa société, DMD. “Moyen parmi les gros, comme Patrick Sébastien”, note Capital.
Schiappa comme Macron aime le pognon de digue!
 
Un article qui fait bondir plus d'un démocrate en Bocage bourbonnais! 
Qu'une élue communiste s'en réfère à Simone Veil est une récupération grossière pour un parti qui a soutenu la multiplication des goulags! C'est sous Chirac et avec l'appui de Chirac que l'IVG a été adoptée! 
Les hôpitaux du Bocage n'ont pas attendu et ne doivent pas grand chose à l'élue communiste! Et que dire de la ruine constituée par l'ancienne maison de retraite du Montet? 
Le succès de l'élue communiste: avoir battu Yves Simon qui lui avait gagné le canton après 72 ans de communiste, pour lui ce fut une vraie victoire et un vrai changement local!!! La victoire de l'élue communiste fut celle du mensonge et de la calomnie pour quel résultat aujourd'hui? La disparition du canton du Montet et l'abandon du territoire Bocage sud. 
Il y a des victoires qui sont de vraies défaites pour les citoyens avides de promesses et de désespoir! 
A Cressanges Véronique BERR a révolutionné la commune par la multitude de projets réalisés, l'élue communiste gère aujourd'hui les affaires courantes. 
Et puis cerise sur le gâteau: la RCEA! Gayssot, l'ami de l'élue communiste, avait promis la RCEA en 2x2 voies en 2000!!! Grâce à Simon le dossier 2x2 voies a été réouvert en 2005 preuves écrites à l'appui! D'ailleurs dans l'ancienne circo de Simon, la majorité RCEA est à 2x2 voies, cela serait un hasard?  Aujourd'hui, les choses traînent et l'élue communiste n'a pas été fichue de conserver l'aire de service qui devient une banale aire de repos!
Eh oui, il reste en Bourbonnais une tradition communiste où l'essentiel est d'être élue sans obligation de résultat.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 
 

Principaux Articles de décembre 2018

Imprimer PDF
Quand l'illusion Macron a-t-elle pris l'eau? En juillet, l'affaire Benella a révélé les réalités et a fissuré la bulle de cristal qui enveloppait Jupiter. 
C'est dans cette fissure que les français pressurés, méprisés... par le macronisme se sont engouffrés. 
Les filets jaunes expriment l'exaspération d'un monde où fin de mois rythme avec angoisse!
 
Pour certains journalistes macronistes, le 13ème mois pour les personnes rémunérées au SMIG était une promesse Macron. Oui mais  en fin de mandat après une reprise de la croissance. 
La décision de Macron d'augmenter le SMIG de 100€ est choix anticipé qui peut nuire à la reprise de la croissance, nécessité absolue pour accroître de vraies rentrées fiscales nouvelles.
Pourrait - on imaginer un jour une baisse des dépenses  pour rendre de la liberté financière aux ménages. En 1982, F de Closets écrivait son fameux livre: "Toujours plus"! À relire par Macron!
 
Instant historique mercredi 20 décembre 2018, le Sde 03, Enedis et Edf signent un nouveau contrat de concession pour les 35 années à venir. 
Après plus d'une centaine de réunions à Paris et l'approbation d'un nouveau type de contrat, il y a tout juste un an (21 décembre 2017), les représentants de l'Allier ont signé le contrat après une vingtaine de réunions de travail. 
L'Allier est le premier département de la Région Auvergne Rhône Alpes et un des premiers de France à signer son contrat qui, en base 2018, porte au minimum sur plus de 700 millions d'euros d'investissements en faveur des réseaux électriques. 
La concession, c'est à dire la location à Enedis par le Sde 03 de plus de 16000 km de réseaux et sur 35 ans est évalué à plus de 70 millions d'euros. 
Le Sde 03 se distingue au plan national par différentes initiatives dans le domaine des énergies renouvelables passant de la parole des promesses nationales aux actes (Soutien à la méthanisation agricole, réseau bornes électriques, portage Pcaet pour toutes les communes Allier, réseaux chaleur...). 
Le nouveau contrat approuvé est une excellente nouvelle en cette fin d'année 2018 pour l'aménagement et la modernité du territoire Bourbonnais.
 
Comment sortir de l’engrenage de l’actuelle contestation? Est-il trop tard? La reculade de Notre Dame des Landes fait des émules. Le mépris de la haute finance et de ses représentants nous conduisent dans le mur. La stigmatisation et les faux prétextes prônés par la classe des bobos, de la majorité LREM et des journalistes parisiens grassement payés... portent de graves responsabilités dans les désordres qui doivent cesser mais comment? Contrairement à ce que pensent le ministre de l’intérieur et les médias macroniens, la force ou la faiblesse des gilets jaunes ne repose sur le nombre de manifestants, d’ailleurs les chiffres de la Place  Beauvau ne sont pas contestés même s’ils sont erronés. La force des gilets jaunes est un sentiment de ras le bol partagé par une majorité de français qui travaille 1 jour sur 2 pour financer les prélèvements obligatoires: taxes, impôts, charges sociales, pub pour financer les médias (jusqu’à 150 000€ les 30 secondes payés par les consommateurs)...
 
Réponse à une amie FB
Essayons d'analyser ensemble 
Avant de baisser les recettes, il faut baisser les dépenses sinon EMPRUNT. Je proposerais de geler les dépenses de l'Etat (les nôtres) dans un premier temps sur la base 2018 soit environ 395 milliards sachant que nous ne disposons que de 305 milliards d'impôts et de taxes pour payer! En conséquence nous endettons les générations à venir de plus de 60 milliards par an (150 ans du budget du Conseil départemental 03)!
Dans un deuxième temps, lancer un vaste plan de comptabilités analytiques afin de privatiser les secteurs où le public coûte plus cher que le privé!
Troisième temps, rendre possible l'accès au chômage du secteur public qui aujourd'hui ne peut licencier car il ne paie pas de caisse chômage! Aujourd'hui, les dépenses chômage représente une dépense de 100 milliards/an soit 250 ans du budget CD03! Mais qui dit cotisations chômage dit dépenses en plus pour l'Etat dans un premier temps, il faut donc calculer les économies immédiatement avec un plan d'allègement du nombre des salaires en moins dans d'autres secteurs que la santé et la sécurité! Il y en a beaucoup.
Pour une bonne information, les dépenses de fonctionnement de l'Assemblée nationale plus celles du Senat c'est moins de 0,9 milliards par an soit  0,002% du budget de l'Etat soit 2 ans du budget du CD03. N'oublions pas que pour un parlementaire, le Senat plus l'Assemblée font travailler 4,5 agents dont le salaire moyen est plus élevé que les indemnités réellement perçues par le parlementaire, indemnités imposables au titre de l'impôt sur le revenu! Mon sentiment, taper sur les élus affaiblit la démocratie et n'a aucun impact sur les économies que la France doit réaliser! 
Bien d'autres réformes structurelles sont à engager. De Gaulle appelait cette démarche: "assainir la gestion publique"
Le RIC: une dangereuse supercherie! Les référendums sont interdits en Allemagne, ils ont porté Hitler au pouvoir, ne l'oublions jamais!!! Que signifie un RIC, voter aujourd'hui contre votre vote d'hier. Ce qu'il faut interdire dorénavant c'est toute promesse électoraliste non chiffrée et surtout par quel biais les français paieront cette promesse et quelle catégorie de français paiera la promesse électorale et quelle incidence sur la compétitivité France qui subit un déficit commercial de 80 milliards d'euros ( Allemagne 220 millards d'excédents - nous importons de l'emploi, l'Allemagne exporte ses emplois installés en Allemagne!)
Une république qui n'a plus de règle, plus de perspective se dirige tout droit vers l'anarchie et le KO. Un ancien President du Conseil général de l'Allier socialiste donnait une définition que je partage: "un élu est élu pour exécuter un programme et le peuple le reconduira ou l'éliminera!" 
Il y a trop d'élections en France qui plombent l'économie seule source de rentrées fiscales non supportées par le contribuable en fin de mois! En 2019, nous voterons pour les européennes, en 2020 pour les municipales et le Sénat, en 2021 pour les régionales et les départementales, en 2022 les présidentielles et les législatives... Ces élections coûtent très chères aux finances publiques!!! En Suisse (2 départements français), le citoyen propose mais ne dispose pas du choix du référendum...
Enfin, pour sortir de la crise il faut relancer l'investissement cher à Charles de Gaulle. Il faut aussi modifier profondément la notion et la motivation du travail. Les indemnités pour non travail ne peuvent pas être plus élevées que les plus bas salaires! 
Sauver un régime retraite solidaire par répartition nécessiterait une retraite minimum pour chaque français de 1200€ et au maximum de 3000€. Au delà c'est une retraite volontaire et non par répartition!
Des solutions existent mais la démagogie peut tout casser et ne rien reconstruire. Merci à Agnès de m'avoir permis de developer les bases d'une société de travail et de partage.
Si vous me l'autorisez signé:
Yves Simon ancien député classé par l'Express dans les 22% des députés qui ont le mieux et le plus travaillé durant la 13ème législature de la Vème république
 
 
 

 
 
 

Un appel au secours: article du 8 décembre

Imprimer PDF

Les gilets jaunes ont réveillé les consciences car pour les communicants la pauvreté n'est pas communicante. Fallait-il continuer de se taire quand taxes après taxes l'insolvabilité s'installe?
L'action des vrais gilets jaunes est pacifiste et salutaire. 
Les ultras violents/casseurs ne sont pas des gilets jaunes mais des anarchistes qui profitent de toute manifestation pour casser et piler. Au gouvernement de les isoler, aux médias de ne pas amalgamer!
Être gilet jaune est un acte citoyen et solidaire. Que chaque personne engagée dans cet appel au secours soit porteuse de paix et de fraternité!

 Aucune violence ne peut être admise et ce soir, notre Nation est de nouveau plongée dans l’inquiétude et l’incertitude. La colère retombera difficilement avec un soutien populaire important. 

La majorité, le gouvernement, le Président, les médias macronisés et les bobos gauchos... sont face à leurs réalités. Le Président de la commission des finances de l’assemblée nationale me le confiait en septembre dernier: « maintenant ils entrent dans le dur! ». La réalité lui donne raison.

Quel acte peut calmer la situation, fruit de l’arrogance et de l’inexpérience du pouvoir majoritaire?

- Démission du gouvernement? Pas sûr !

- La dissolution de l’Assemblée nationale? Certainement. Exemple 1968.

 

Réalité quand tu nous tient!

Imprimer PDF
Les finances de la Nation France sont déficitaires depuis 1975. Un ancien sénateur me confiait: "L'économie française ne s'est jamais remise du doublement du smig en 1968!". Je suis assez d'accord car le premier a payé la hausse du smig c'est le consommateur, vases communicants.
Sarkozy a du faire face à 4 crises mondiales en 5 ans de mandat et comparativement à d'autres Pays, la France s'en est pas trop mal sortie.
Hollande a fait illusion et sous prétexte de ramener le déficit à 3%, il a surtaxé les francais et réduit les financements des collectivités. Résultat: plus de chômage et moins de croissance économique.
Macron, produit d'Hollande, a cru qu'en changeant tout, tout allait changer. Les réformes engagées ne relancent pas l'économie. Le taux de croissance en France est un des plus faibles des pays occidentaux. Lemaire avait réduit les déficits en misant sur une forte croissance qui n'est pas au rendez-vous. Rien de la macronie ne fonctionne et sous de faux prétexte, le gouvernement est obligé de relancer la spirale des taxes en projetant les finances des ménages les plus faibles dans le désespoir de ne pas pouvoir honorer toutes les factures mensuelles.
Des pistes de réflexion sont impérieuses:
- Diminution des dépenses publiques inutiles (la liste est longue) et il faut légiférer,
- Suppression des strates inutiles exemples: intercommunalités et régions 
- relance des investissements privés et publics...
 

Un peu de bon sens

Imprimer PDF
Il ne s’agit pas de mettre de l’huile sur le feu mais il faut se poser de bonnes questions. Les grands conseillers d’Etat ont tiré à l’aveugle avec l’appui de l’inexpérience parlementaire. 
* Les collectivités ont été les premières victimes depuis 2014, début du mandat des maires (démissions en cascade). Les maires ressentent un sentiment de mépris (on vient de leur retiré la responsabilité de présider la commission de révision des listes électorales) sont devenus hostiles (exemple du dernier congrès ou Macron joue la com et ne se déplace pas).
* Les retraités ont été une seconde cible en les traitant de privilégiés, en bloquant leurs pensions, en augmentant la Csg... en les prolongeant dans l’angoisse des fins de mois difficiles.
* La voiture, le poids lourds... sont devenus des ennemis, coupables de pollution et taxables à Merci alors qu’ils sont l’outil de travail d’un très grand nombre d’entre nous...
* Les 80km/h démagogiques font perdre du temps à une économie qui a besoin de performances, cette limitation est ressentie comme une privation de liberté...
Bouquet final:
- ignorance du peuple par le président, le gouvernement et de la majorité de l’assemblée nationale, 
- politique imposée par ordonnances et mal expliquée, 
- sujets secondaires mis en premier pour masquer les réalités,
- échec de la politique du paraître avec une des plus faibles croissances des pays occidentaux et pertes de rentrées fiscales...
Le monde macronien est celui de la théorie médiatique, le peuple demande la vérité réaliste!
 

Le 2 décembre, Legendre en rajoute

Imprimer PDF
Je viens d’entendre (2 décembre) Gilles Legendre président du groupe Lrem à l’Assemblée nationale. Ses propos n’apaiseront RIEN. Bourré de certitudes, il est l’archétype du personnage politique que les français de base ne supportent plus. 
Journaliste connu et élu député, un coup à gauche, un coup à droite, il assène des propos inadaptés et mensongers. 
Les réformes mises en place depuis 18 mois plombent l’économie française, le taux de croissance est au plus bas. Les rentrées fiscales liées à l’économie sont en chute par rapport aux prévisions budgétaires, prévisions faussées volontairement pour laisser croire à l’efficacité de leur politique. La majorité actuelle comme celle d’Hollande n’a qu’un seul recours: taxer plus! 
Gros problème, leur politique bobo/gaucho est aveugle, sans discernement et elle met dans la rue celles et ceux qui peinent à vivre dignement!
 

Ils creusent les déficits

Imprimer PDF
Quand Macron veut financer la transition énergétique, il finance qui?
- secteur éolien est maîtrisé majoritairement par des sociétés étrangères et des fonds de pension,
- les panneaux photovoltaïques et batteries sont produits en Chine...
En conséquence et à l'heure où il faut relancer l'investissement français, Macron favorise l'importation de biens par les financements publics de la transition énergétique qui a bon dos!
 

Gilets jaunes de bonnes questions

Imprimer PDF

Le pouvoir pris à son propre modèle, 
Macron a voulu balayer le monde politique tout en étant un politique. 
Les gilets jaunes font oublier les syndicats tout en contestant comme les syndicats. 
Seul soucis pour Macron: pas d’interlocuteur pour négocier tout comme il n’a pas de racines solides pour gouverner avec des députés maquillés « En Marche » en 2017! 
Nous sommes dans une impasse qui peut déboucher sur une révolte.

Le paraître ou la réalité macronienne
En 2017 et avec l’argent du contribuable, Macron avait invité certains Maires à l’Elysée et s’était moqué d’eux en les faisant attendre plusieurs heures et ne s'est pas adressé à eux!
En 2018 et avec l’argent du contribuable, Macron invite des Maires à l’Elysée pour maquiller son reniement de la parole donnée.
On peut comprendre que les Maires soient touchés de visiter l’Elysée mais ils ne serviront que la pub Macron sans rien apprendre de nouveau. 
La France s’est appauvrie depuis l’arrivée de Macron. La politique Macron consiste à multiplier les prélèvements sans discernement mettant en difficultés les ménages les plus fragiles.
C’est ça Macron:Le PARAÎTRE!!!
Vous imaginez bien que le choix des Maires n’est pas le fruit d’un tirage au sort au hasard mais le résultat de sélections orchestrées par les services locaux de l’Etat.
Je vous rassure, je ne suis pas invité, je n’y serai pas allé et puis l’Elysée je connais pour avoir participé à plusieurs réunions de travail mais ça s’était avant Macron. 

Par contre, j’invite Macron à venir à Meillard pour lui montrer comment des élus communaux redressent des comptes publics , comment l’impôt sert à investir et à donner du travail aux entreprises, comment on n’augmente pas les taux d’impôts communaux depuis 1989!

Celles et ceux qui ont connu, qui connaissent des difficultés financières pour faire face aux dépenses existentielles, vivent des angoisses inimaginables. 
Mes parents ont connu des difficultés quand j’étais enfant. Il ne faut jamais oublié d’où l’on vient. Alors, je comprends la révolte de celles et ceux qui subissent les augmentations répétées de taxes décidées par un gouvernement bobo et par une sphère privilégiée.
J’ai apprécié les propos d’un intervenant d’Europe1 qui a déclaré hier matin: « la politique environnementale de la France est une politique de riches ». 

La France ferait mieux de régler sa dette et d’équilibre ses comptes. Aujourd’hui, certains politiques bobos carriéristes veulent que la France soit exemplaire dans le domaine de l’environnement. Cet idéal est budgétivore et nous conduit tous à la ruine! 

La transition énergétique un argument politicard mais un gouffre financier qui tue la compétitivité française. Le faible prix de revient du nucléaire français finance l’éolien, le photovoltaïque... Les français paieraient moins cher leur électricité si elle était uniquement d’origine nucléaire peu polluante.

La taxation des carburants au prétexte de la transition énergétique est un leurre de première grandeur! L’augmentation ira financer la suppression démagogique de la taxe d’habitation et les hausses des dépenses publiques dérivantes depuis l’arrivée de Macron.

L’arrogance monte en puissance en macronie et le pire est à craindre.

Pour les français qui bossent et qui ont bossé, seules les hausses des taxes sont enregistrées et décourageantes! 

 

Phénomène Gilets jaunes art 17 nov 2018

Imprimer PDF
Faire de la politique depuis des années se résume à communiquer sur des promesses irréalistes et dangereuses, sur des peurs souvent imaginaires; brèches dans lesquelles s’engouffrent médias, ONG, guerre économique, mondialisation débridée et meurtrière.
Les taxes sur les carburants ou comment culpabiliser et opposer les Français? Décryptage: 
- Vous prenez le langage des bobos écolos... vous sensibilisez leurs adeptes médiatiques (pollueurs=payeurs)et vous stigmatisez ces vilains véhicules diesel utilisés par ces travailleurs qu’ils considèrent comme des ignares (mais qui comptent chaque mois pour boucler leurs finances),
- Vous affirmez qu’il vous faut du fric pour financer la salutaire transition énergétique budgétivore, peu compétitive économiquement et vous en profitez pour détourner plus de 90% du produit des taxes écolos pour renflouer les caisses percées de l’Etat,
- Vous culpabilisez les français pollueurs qui mettent en péril l’avenir de la planète (France=un millième de la surface de la Terre), vous vantez les productions de la décroissance (bio...) et donc du chômage, vous stigmatisez éleveurs et abattoirs pour mieux importer du soja OGM...
Au final, Macron, en pire d’Hollande, place la communication démagogique comme élément fondamental du changement de société (les réformes Macron, je cherche les retombées). Avec une majorité inexpérimentée à l’Assemblée nationale, pas de correction des projets de loi écrits par les énarques qui ne connaissent ni ruralité, ni véhicule pour aller travailler, ni contre effets économiques de textes qui peuvent ruiner une économie. 
La non reprise de la croissance en France en est une preuve cinglante!!! Et maintenant?
 

La pollution art 16 nov 2018

Imprimer PDF
Des journalistes parisiens qui nous bassinent tous les jours avec les pollutions des véhicules diesel, sont-ils aveugles? Hier matin en rentrant sur Paris, des dizaines de milliers de véhicules coincés dans des bouchons monstrueux sur l'A6. Le soir des dizaines de milliers de véhicules et de motos sur le périphérique et sur l'A6! 
Bizarrement, les journalistes, les énarques ne voient rien et ne parlent pas de pollutions liées au bouchons et aux mauvaises combustions de véhicules qui font du sur-place. 
Le vrai problème de pollution des véhicules en ville et en proximité des villes françaises c'est le manque de fluidité du trafic et le manque d'investissements publics. 
Comment voulez-vous qu'en entassant sur une même 3 voies, des dizaines et des dizaines de voies parallèles qui débouchent sur la voie principale, vous obteniez une fluidité? 
En nous moquant, nous étions pliés de rire en pensant à l'hypothétique 2ème pont de Moulins pour fluidifier le milliardième des bouchons parisiens chaque matin et soir.
Oui les politiques, les journalistes, les entreprises.... détruisent notre Nation en concentrant les activités sur les grandes villes et leurs agglomérations.
Ce qu'il faut faire c'est pénaliser les concentrations en ville et périphérie , journalistiques y compris ( le télétravail ça existe), ainsi la France polluera moins et respira mieux.
Mais ça c'est une autre histoire avec une sur-représentation des villes en politique, dans la fonction publique et chez les journalistes. Leurs grandes villes ont toujours besoin de plus de fric pour plus d'habitants, plus d'activités pour les finances publiques et elles sont donc les principales sources de pollution!
 


Page 7 de 220

Partageons l'info !

 Vous trouvez un article intéressant ? N'hésitez pas à le diffuser grâce aux icones placées en haut de chaque article:
Imprimer
pour imprimer
PDF
pour télécharger en PDF

Le Chêne



Mentions légales   I  Accés privé  I Firefox recommandé