Yves Simon, Ancien député de l'Allier

 
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Actualité / Blog

« Lénine réveilles toi, il sont devenus fous » chante SARDOU !

Imprimer PDF

Les investissements porteurs d’avenir et d’emplois ne sont plus les biens aimés du Conseil général de l’Allier! Une collectivité, qui n’investit plus, RECULE ! Les lendemains s’annoncent difficiles pour le Bourbonnais. Y-a-t-il un pilote dans l’avion ou le pilote est-il seul et sans navigateur?

Le 30 décembre 2008, les maires recevaient une circulaire de BIDET Dominique, vice président du CG et président de l’Association des maires ruraux. Cette circulaire annonçait : le non subventionnement des investissements de moins 2500€ (avant 1000€), le paiement des subventions de moins de 5000€ en une seule fois (avant 1500€), le versement d’acompte de subventions uniquement sur factures acquittées (avant subvention de 30 à 50% dès l’ouverture du chantier)… Les communes à faible fond de roulement sont visées. Le BD a-t-il 2 faces ? Celle de défendre les communes et celle de les ignorer ? « Venez à moi mes doux agneaux, le loup vous croquera ! », une nouvelle version pour amateur de BD…

De fin juin et jusqu’en septembre 2009, JPD1 et BD vont maintenant expliquer aux maires qu’ils suppriment 50% des dispositifs du Conseil général portant subventions aux communes !!! Pour les dispositifs conservés, il faudra parler « d’éco-conditionnalité » et de priorités politiques du CG !

Les communes seront radiographiées avant d’être anesthésiées : contrôles du potentiel fiscal, de la pression fiscale, de l’endettement, de la longueur de voirie…

Une première enveloppe serait versée arbitrairement aux communes et une deuxième serait accordée par territoire de communautés de communes. Une conférence annuelle serait chargée de valider les dossiers de la seconde enveloppe! Sur cette enveloppe, les explications sont floues mais il est à craindre que le modèle de la Région socialiste et communiste d’Auvergne fasse des émules.

Pour mémoire et depuis 2004, la Région a supprimé différentes aides aux communes (aménagement de bourg, revitalisation rurale…) et a promis des aides colossales aux intercommunalités. Mais 4 ans plus tard, une infime partie de ces crédits est utilisée !!! Vous avez dit : effets d’annonces et piège à C… !

L’aide du département aux communes c’est moins de 5% du budget départemental. L’Etat  consacre plus de 35% de ses ressources aux collectivités. Ce levier de commande du Conseil Général générait un volume important d’investissements communaux (multiplication par 4 ou 5) porteurs d’emplois et de taxes départementales.

 En voulant limiter le taux des subventions à 50 ou 60%, le Conseil général va obliger les communes à licencier leurs salariés pour dégager des capacités d’autofinancement suffisantes pour investir!!! 

Après le recours au fond de roulement, JPD1 et BD exigent l’autofinancement ! Dédé, l’expérimenté, va de nouveau  vous gronder!!!

Face au risque d’asphyxie des communes, nous devons nous mobiliser. Une grande réunion ou une manifestation mérite d'être organisée à l’automne. Faites circuler ce message auprès de vos amis élus, la situation est grave pour les communes de l’Allier!!!

 

Résultats des Européennes 2009

Imprimer PDF

Le taux de participation est faible mais à force de le prévoir, on y est arrivé! Quels enseignements?

L'Europe subit la crise mondiale et le résultat des élections montre que les votants ont fait confiance aux forces qui protègent. Au plan européen, Les majorités gouvernementales de droite ont été confortées et les majorités de gauche ont subi de sérieux revers à l'exception des gouvernements de Suède et de Grèce.

En France et contrairement à la précédente législature (2002/2007), la majorité en place a gagné:  phénomène européen et présidence française réussie. C'est une première, une élection intermédiaire est gagnée par la majorité, cela n'était pas arrivé depuis des années quelle que soit la majorité en place.

Une élection intermédiaire gagnée donne tous les espoirs pour les régionales de 2010. Toutes les régions, ou presque sont entre les mains de la gauche. Leurs bilans sont catastrophiques et les divisions sont partout. Le divorce consommé, Ségo et Martine font bonne figure devant les enfants mais ceux-ci veulent leur indépendance. Le PS va devoir se remettre en cause et à quelques mois des régionales, le replâtrage ne suffira pas. Les brèches sont immenses!

Le Modem a mordu la poussière. Un seul homme, hyper médiatisé et instable, peut-il présenter une alternative crédible? NON! Les électeurs l'ont signifié par leur vote et les médias font grise mine. BAYROU est au TAPIE! (allusion à d'autres expériences d'élections européennes).

Le résultat des Verts aura-il des lendemains? Cela semble peu crédible. Les intérêts des élus, aux nationalités multiples, sont divergents et le ménage à 3 sera menacé par Mamère et Voynet, tient on les avait oubliés! Les verts doivent remercier les médias qui n'ont respecté aucun équilibre de temps de parole depuis des mois et le  trio Bertrand/Besson/Pineau pour leur film qui a fait un ravage chez les BOBO du PS et du MODEM.

Pour la Région Auvergne/Centre/Limousin, les résultats sont inespérés et posent un problème, mais les exceptions confirment les règles.

La proportionnelle n'a jamais été ma tasse de thé. Le désintéressement des électeurs semble normal, ils ne verront pas leurs élus et n'entendront parler que de directives. Espérons qu'en 2014, nous puissions enfin voter pour des députés européens ancrés sur de plus petits territoires sinon, l'absention continuera de croître!

 

Et l'Europe dans tout ça?

Imprimer PDF

Quelle tristesse, cette campagne des Européennes 2009! Une auditrice d'une radio périphérique déclarait, ce matin, que le débat télévisé d'hier soir était décourageant et heureusement qu'elle avait prise, préalablement, sa décision d'aller voter. 

Pourtant, il faut voter le 7 juin 2009 et pour une raison essentielle: l'orientation de toutes les politiques nationales se décide à Strasbourg et à Bruxelles. Ce n'est pas un abus de pouvoir, c'est une nécessité pour un fonctionnement cohérent d'une Europe à 27 pays, à plus de 20 langues, aux origines multiples mais au destin commun. Face à la Chine (1,4 milliards d'habitants), à l'Inde (1 milliard), à l'Afrique (1 milliard)..., l'Europe ne pèse que 500 millions d'habitants. Et sur 6 milliards de terriens, la France pèse 1% et l'Europe 12%.

Ces rapports de force sont ceux de l'économie du XXIème siècle où le savoir n'a plus de frontière et où le consommateur s'est mondialisé (regardez vos achats). A ceux qui souhaiteraient un retour en arrière, il faut expliquer que le replis est une stratégie de perdant et que nous n'avons pas le droit d'agir ainsi au nom des nouvelles générations. 40% de nos productions agricoles et agro alimentaires sont exportées et 20% de nos productions industrielles. Nous avons besoin des autres pour conserver nos emplois.

La multitude des listes ne conforte pas la démocratie, elle l'affaiblit. Voter pour les extrèmes, voter pour les loobies vert ou autre... peut-il contribuer à renforcer une Europe? NON!!!

En effet, l'Europe devra se battre sur 3 plans essentiels: le niveau social, le niveau de sécurité sanitaire et l'objectif environnemental. Ces 3 plans coucourrent à la construction de nos prix de revient et la concurrence est grande. Peut-on échanger avec des Pays qui font travailler des enfants à 5 ans? Peut-on importer des produits sans aucune garantie sanitaire? Peut-on être les seuls à respecter les accords environnementaux? Bien sûr que non et il est inutile de renforcer les critères européens si les accords mondiaux ne sont pas respectés. Le toujours plus des loobies "vert" est un danger mortel pour une Europe qui s'isolerait, chaque jour un peu plus, des marchés mondiaux par des prix de revient trop élevés. Il faut avancer dans un rythme mondial.

Alors, ne laissez pas l'avenir de l'Europe entre les mains d'apprentis sorciers. Le vote européen est plus important qu'un vote national en terme d'orientations. La dispersion des voix c'est l'assurance de l'affaiblissement et l'inexistant. Une hirondelle ne fait pas le printemps et le papillon "éphémère" ne vit qu'un jour.

En 2008, la France a montré que l'Union Européenne pouvait exister sur la scène internationale. Il semble indispensable de faire confiance aux candidats qui oeuvrent à ce destin. L'Europe nous a protégé de la guerre depuis 60 ans, l'Europe nous évite le pire en 2009, donnons lui notre confiance!

 

 

Le tour de vis continue!

Imprimer PDF

Décidément, la majorité communiste et socialiste de l'Allier ne croit plus à l'investissement: restriction sur les routes, nouvelles contraintes pour obtenir les aides à l'habitat, multiplication par 3 de certains tarifs du contrôle des eaux... et 2011 est encore loin!!!

 

AGENDA

Imprimer PDF

MARDI 26 MAI, en soirée

Invité par différentes Caisses du Crédit Mutuel à BRIVE, j'ai participé à une table ronde sur le bilan de Santé de la PAC et l'après 2013 avec Pierre CHEVALIER, président FNB, et Pacal COSTE, ancien président du CNJA. Le débat a duré 2h30.

MERCREDI 27 MAI 12h.

Après avoir obtenu un rendez avec le Conseiller de la Présidence de la République, chargé de la santé, j'ai accompagné à l'Elysée un chef d'entreprise de l'Allier qui a mis au point un produit industriel d'avenir...

 

AOC pour le SAINT POURCAIN, BRAVO!

Imprimer PDF

15h31, jeudi 28 Mai 2009, le dépouillement des bulletins de vote des membres du comité national de l'INAO (Institut des Appellations d'Origine Contrôlée) donne une très large majorité (37 voix) pour l'entrée du Saint Pourçain dans le cercle restreint des vins classés en Appellation d'Origine Contrôlée (AOC).

En 1939, une première demande avait échouée. Il faudra attendre 1982, pour que l'on reparle d'AOC pour le Saint Pourçain. Entre temps, Jean Baudier et bien d'autres ont travaillé à la formation des viticulteurs et à la stucturation du vignoble. Les jeunes générations ont suivi des formations viticoles de haut niveau. La maîtrise de la production et de la vinification, l'élevage des vins et une politique commerciale dynamique ont fait tomber des critiques injustifiées.

De 1882 à 2001, la demande d'AOC n'a pas abouti. Il fallait produire un dossier sur l'histoire et les techniques caractérisant le Saint Pourçain. Ce dossier n'existait pas.

Après de nombreuses discussions en 2001, j'ai pu faire comprendre cette nécessité et j'ai obtenu le financement du Conseil Général et de l'Europe pour couvrir les frais de mission de l'ingénieur de SOMIVAL. L'état des lieux et la définition de critères ont démandé plusieurs mois de travail pas toujours faciles.

Elu parlementaire en 2002, l'obtention de l'AOC pour le Saint Pourçain était un de mes objectifs, mes prédecessurs avaient échoués. Tous les Ministres de l'Agriculture et leurs conseillers viticoles ont eu droit à ma demande pressante. Avec l'appui de Philippe FENEUIL, député, producteur de champagne et ami, nous avons obtenu la mise à l'ordre du jour du Saint Pourçain au comité INAO de décembre 2006. Hélas des divergences locales et nationales n'ont pas permis d'obtenir un vote favorable en 2006. Sur 42 votants, le Saint Pourçain avait obtenu 25 voix favorables mais il fallait la majorité qualifiée des 2/3. Toutefois, nous avions obtenu que le dossier ne soit pas enterré mais complété.

Un nouvel obstacle est apparu. Les règles d'obtention de l'AOC ont été modifiées par la loi d'orientation agricole. Le dossier de Saint Pourçain a du satisfaire ces nouvelles donnes et essuyer quelques plâtres. En 2008 et lors de la visite du Président de la République à Saint Pourçain, j'ai rappelé l'urgence de ce dossier car les VDQS disparaîtront en 2011.

Etant chargé de mission auprès du Ministre de l'Agriculture depuis 2007 et étant en relation hebdomadaire avec le conseiller agricole de la Présidence de la République, j'ai veillé à l'inscription du dossier de Saint Pourçain à l'ordre du jour du comité INAO.

La réussite d'un projet, c'est à la fois des acteurs dynamiques et compétants mais c'est aussi un relationnel.

 Et maintenant, longue vie au SAINT POURCAIN AOC et SOYONS fiers de nos vins de SAINT POURCAIN qui entrent dans la cour des grands après avoir été longtemps servis à la cour des rois!

 

 

Silence virus!

Imprimer PDF

L'arrivée d'un virus informatique a généré une panne de mon matériel informatique. Pendant quinze jours, je n'ai pas eu accès à mon blog. Depuis mercredi, nous pouvons à nouveau communiquer. N'hésitez pas à m'interroger. Yves SIMON

 

FLASH!!!

Imprimer PDF

Le Président communiste de l'Association des Maires ruraux de l'Allier et la Sénatice communiste (elle aussi cherche des idées, elle l'a écrit!) se font le porte parole du Gouvernement pour promouvoir le Plan Nouvelles Technologie de Xavier DARCOS, Ministre de l'Education Nationale, . QUELLE NOUVELLE!!!

Au fait, cette action est celle du Gouvernement et de sa majorité qui ont voté, seuls, les crédits nationaux nécessaires. Vous avez dit récupération?

 

Soutenir l'Allier et ses projets

Imprimer PDF

Durant la dernière semaine d'avril, j'ai obtenu un rendez avec le cabinet de Roselyne Bachelot pour faire connaître la production d'une entreprise de l'Allier. Ce secteur en expansion pourrait connaître un nouvel essor avec l'application de nouvelles recommandations. Un rendez a été proposé à l'entreprise pour une présentation devant une commission ad hoc de l'Agence française de sécurité sanitaire. A ma demande, le Conseiller "Sante" du Président de la République a accepté de recevoir une délégation fin mai.

Durant la première semaine de mai, j'ai obtenu un rendez vous avec le cabinet de Dominique Bussereau pour évoquer les aménagements RCEA et l'avancée du dossier A719. Pour la RCEA, de grandes inquiétudes apparaissent suite au refus de concession autoroutière émise par les élus de gauche de la Saône et Loire. La DUP (déclaration d'utilité publique) risque d'être compliquée et la gauche "71" donne un excellent prétexte pour ne pas engager le Milliard d'euros de travaux prévus d'ici 2017! Pour l'A719, un nouveau point sera fait avec le cabinet.

Dans le cadre de la future loi touristique et par le biais de la Fédération nationale des gîtes ruraux (je suis administrateur), j'ai fait déposer des amendements et je dois renconter le rapporteur du texte de loi à l'Assemblée Nationale. Ce rendez a été pris le mercredi 6 mai 2009 en présence de Michèle ALLIOT MARIE, à l'occasion du petit déjeuner mensuel de travail. Lors de ce petit déjeuner, j'ai été cosignataire d'une tribune sur le scandale "des parachutes dorés" et "des stocks options", tribune qui sera publiée dans les Echos.

 

 

 

Restriction oblige!

Imprimer PDF

Les Unités Techniques Territoriales (UTT) du département de l'Allier ont la difficile tâche d'annoncer la mauvaise nouvelle aux Maires: les programmes de travaux routiers 2009 sont divisés par 2.

Sécurité routière oubliée, desserte repoussée, aménagement renvoyés... le moral des techniciens des routes est au plus bas. Pourtant certains d'entre eux avaient fondé beaucoup d'espoir dans l'arrivée des communistes et des socialistes à la tête du département en 2008. 

Au delà des budgets des routes, les maires doivent fournir la liste de leurs travaux 2009 et ceux des années suivantes. Rien n'est fait pour l'instant mais la réflexion est en route, le Conseil général va diminuer ses crédits aux communes. L'exécutif départemental oublie que les communes sont les premiers investisseurs publics et qu'elles dépensent pour donner de l'emploi.

Les rencontres hebdomadaires, les visites en Afrique et ailleurs... sont payées par le contribuable qui ne voit rien venir sauf l'augmentation de ses impôts départementaux. Après un an de tergiversation communiste/socialiste, nombreux sont ceux qui souhaitent un changement de cap en 2011.

 

Prise d'otage des chefs d'entreprises!

Imprimer PDF

Hier dimanche, différentes émissions ont montré la séquestration de chefs d'entreprises, le lot d'injures, les menaces de mort et l'usage d'armes à feu. Un chef d'entreprises, 7 fois séquestré, a dénoncé les agissements de l'extrême gauche et la violence des actes. Monsieur Moati, en bon journaliste parisien et militant de gauche, semblait découvrir ces horreurs! On peut parler d'actes terroristes.

Sans jamais s'interroger sur le pourquoi des difficultés, il est facile de jeter l'anathème. Les difficultés économiques proviennent du manque de commercialisation des produits fabriqués. Certes quelques entreprises profitent de la crise pour restructurer mais le plus grand nombre est victime du ralentissement des ventes et de la politique des flux tendus.

La violence est mauvaise conseillère et elle fait fuir des dirigeants responsables. Je me souviens de ce chef d'entreprise, insulté lors de manifestations, car son enfant était infirme! Les salariés ont payé ce type d'injures, le nombre d'emplois est passé de 5000 à 400!!! Comment vouliez vous convaincre un pâtron de rester après de telles injures!!!

 


Page 203 de 208

Partageons l'info !

 Vous trouvez un article intéressant ? N'hésitez pas à le diffuser grâce aux icones placées en haut de chaque article:
Imprimer
pour imprimer
PDF
pour télécharger en PDF

Le Chêne



Mentions légales   I  Accés privé  I Firefox recommandé