Principaux articles rédigés en novembre 2019

Jeudi, 09 Avril 2020 15:40
Imprimer

Sans vouloir en rajouter, mais interrogatif?
- Un individualisme forcené sans borne,
- Un irrespect permanent des institutions
- Des apôtres de la décroissance
- Un progrès scientifique contesté en permanence
- Une démographie galopante
- Une migration déstabilisante
- l’effacement des racines et des courants de pensées
- Un enseignement au rabais
- l’absence de perspectives
- L’instabilité mondiale...
Et la théorie de l’effondrement prend court....


Quand la France retrouvera les chemins de la croissance et de la bonne gestion des fonds publics, tout ira mieux car sans argent disponible rien n’est possible. Mais un tel programme peut-il faire élire un Président?

* Je suis choqué par l’analyse faite par les médias et nos dirigeants sur l’hôpital. Depuis plusieurs années, ils nous expliquent que le trou de la sécurité sociale est bouché! De qui se moquent-ils? De Nous. Depuis des années, les gouvernements Hollande et Macron laissent courir les budgets déficitaires des hôpitaux et maintenant, ils viennent éteindre le feu en reprenant une part des dettes cumulées et en grossissant celle de l’Etat! Ceci se nomme de la politique « gribouille »! L’équilibre des comptes de la sécu est artificiel!

* Macron est allé au Congrès des Maires, histoire de faire bonne figure à 4 mois des municipales. Mais là aussi, nos dirigeants sont sans vergogne. Depuis 2014, ils ont baissé ( Hollande/Macron) les aides compensatrices accordées aux communes en compensation de compétences assurées pour le compte de l’Etat. Macron s’est fait élire en supprimant la TH propriété des communes (une arnaque politique). Et puis les Maires servent de serpillières sur lesquelles le pouvoir essuie ses pieds, histoire de montrer pattes blanches vis à vis d’une population qui conserve sa confiance aux Maires.

* Hier soir, les journalistes s’autorisaient (radios et TV) à parler au nom des maires, quel outrage! Ce qui me choque le plus, c’est l’ignorance des réalités. Savez-vous qu’un maire n’a ni chéquier communal et ne peut pas se faire rembourser une dépense de fourniture achetée pour la commune? Savez-vous qu’un Maire est en permanence sous tutelle de l’Etat et que toute décision prise par lui est soumise au contrôle de l’Etat? Savez-vous qu’un Maire doit équilibrer les comptes de la commune alors que l’Etat baisse sans concertation des dotations et supprime des impôts. Bien sûr, nos dirigeants et nos médias ne parlent pas de cela!

* Mais une question: « Si on en est arrivé là n’est-ce pas la faute de parlementaires qui votent des lois préparées à 99,99% par la haute fonction publique qui se protège et met sous tutelle les élus? »

Alors, si notre Nation souhaite retrouver des couleurs, choisissons des élus d’expérience de terrain qui ont encore du bon sens car ils sont confrontés aux réalités!

24 novembre 2019,  M6 vient de présenter un reportage sur la détresse des agriculteurs et les larmes me montent au visage. Je trouve tellement injuste les critiques portées sans cesse contre une des professions les plus nobles de notre société. Comment expliquer ces agressions contre nos agriculteurs si ce n’est la conséquence de propos médiatiques irresponsables? Comment admettre que cet éleveur de chèvres ne gagne que 5000€ par an, qu’il doit quitter son logement et aménager une chambre pour sa petite fille dans la laiterie? Le monde agricole devrait exiger un temps d’antenne équivalent pour répondre à l’agro Bashing quotidien.

27 novembre 2019, La communauté de communes Bocage Bourbonnais a vécu de grands moments hier soir. La majorité communiste a fait valser les euros des contribuables, contribuables qui voient valser leurs impôts comcom.
Au menu hier soir, les camarades, en manque d’idées pour développer leur territoire, sautent sur toutes les idées farfelues proposées par des organismes croqueurs de fonds publics à court terme, idées certainement défendues par le camarade député peu sensible aux explosions d’impôts! Pour le lui, le Bocage est une aire de jeux du clientélisme!
Parmi les idées farfelues à forts financements des contribuables ont été approuvées par les camarades hier soir:
- candidature pour un programme national pour l’alimentation destiné à favoriser les circuits courts et le bio. L’avenir de nos agriculteurs du Bocage critiqués sans cesse n’est pas là. Aujourd’hui en Bocage, le bio c’est 2% du marché que fait-on des 98% restants?
- candidature pour une convention multiples avec des chercheurs en recherche de crédits publics pour survivre et piquer des crédits autoroutiers, convention pour s’intéresser aux déchets d’abattoir, convention pour planter des arbres dans le Bocage afin de se nourrir de glands, convention pour s’intéresser au projet « zéro chômeurs » (dispositif très critiqué au plan national et en survie). Le Président a fait un méli-mélo incompréhensible, le but étant de verser plusieurs dizaines de milliers d’euros des contribuables. Le dossier « appel à candidature » a été déposé sans avis préalable des élus qui ne servent à rien en Bocage, vision du Président!
- convention pour utiliser des véhicules avec des pubs, convention passée avec une société anonyme qui ne déclare ni capital détenu, ni chiffres d’affaires, ni résultat comptable... située dans le sud de la France.
- convention pour récupérer le centre multimédia créé par Bocage Sud et qui sera exploité par le centre social des camarades. Ils ont un talent fou les camarades pour fermer des services ( Ram, centre multimédia...) et pour les réouvrir laissant supposer qu’ils les ont créés!!!!
convention pour louer un ancien bâtiment d’exploitation pour loger une multitude d’équipements peu utilisés mais pour lesquels ils ont oublié le rangement. Location d’un hangar camarade!
- convention pour louer la Zac de Deux Chaises aménagée sous ma présidence. Le maire de Deux Chaises a découvert le projet élaboré. En éliminant le maire, on découvre la dictature coco!
- la décision d’accorder les plus faibles aides économiques des intercommunalités de l’Allier, histoire de rejeter les projets économiques porteurs d’emplois. Les créateurs de la comcom de « St Pourcain val limagne » rient avec des soutiens « record » et ceux du Bocage pleurent! Dans le Bocage l’économie n’est pas la bienvenue, seul le contribuable est corvéable à merci!
En résumé, les camarades ont assommé un peu plus les contribuables du Bocage hier soir. Pour les communes victimes et prisonnières, un seul espoir « se barrer », le veto des services de l’Etat devient de plus en plus insupportable et il faudra penser référendum local pour sortir de l’absurdité administrative et politique!!!!

N’hésitez pas à partager ce post en Bocage, les contribuables électeurs doivent savoir! 

 

Commentaires
Ajouter un nouveau
+/-
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Titre:
 

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."